Bruno Bourassa

  • Cet ouvrage découle de réflexions et de travaux scientifiques menés majoritairement par des chercheurs et des étudiants diplômés du Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail (CRIEVAD. Ces derniers ont en commun de porter une attention particulière, si ce n'est de se consacrer entièrement, à l'étude et à la transformation des pratiques d'intervenantes et d'intervenants oeuvrant dans le vaste champ de l'orientation et de l'intégration sociale et professionnelle.

    La pratique professionnelle est un phénomène complexe et difficile à appréhender. Elle a fasciné plusieurs chercheurs au cours des dernières décennies en raison de sa particularité et a même conduit certains d'entre eux à proposer l'élaboration d'une épistémologie de l'agir professionnel et de l'intervention, pour en arriver à mieux cerner ce qui la caractérise. Mais comment faire de la pratique professionnelle un objet d'investigation scientifique? Comment participer à son développement en tant que chercheurs ? C'est le double défi que se donne la recherche collaborative où chercheurs et participants travaillent ensemble à la construction de savoirs visant à «combler» certains vides théoriques, tout en favorisant l'innovation des pratiques et l'émancipation des personnes et des collectivités.

    Grâce à la contribution de ses auteurs, cet ouvrage veut mettre en évidence l'inévitable diversité et le potentiel de création que revêt ce type de recherche. Mais, parce qu'il s'agit d'une pratique scientifique relativement jeune, elle doit faire l'objet d'un débat soutenu au regard de ce qui en fait la particularité et la crédibilité et au regard de ses expansions possibles. Cet ouvrage souhaite pouvoir participer constructivement à cette réflexion.

  • La méthode de réflexion développée par les auteurs permet de prendre conscience des théories à la base de toute intervention professionnelle, de mesurer le degré d'efficacité des modèles d'action et de résoudre autrement les problèmes. L'ouvrage fourmille d'exemples concrets illustrant la méthode et saura certes intéresser toute personne désireuse de se perfectionner et de mieux comprendre les mécanismes de l'apprentissage.

  • Qu'est-ce qui fait la particularité de la recherche collaborative au sein de la famille des méthodes qualitatives en sciences humaines et sociales? Certes, elle se fonde sur un principe central qui est celui de la collaboration entre des chercheurs et d'autres acteurs de la scène sociale. Mais « collaborer » doit s'entendre dans quel sens et pour quelles finalités? Pourquoi ne dirait-on pas coopérer ou participer? En quoi peut-on différencier la recherche collaborative d'autres méthodes « impliquantes » telles la recherche-action ou l'observation participante? Et si collaborer nécessite pour le chercheur de s'engager un peu plus? Mais alors, comment peut-il encore prétendre participer à une activité scientifique? N'est-il pas alors voué à être l'instrument d'intentions qui ne sont pas les siennes? Sinon, quel est alors son statut et celui des autres collaborateurs? Ce sont toutes ces questions qui sont au centre de cet ouvrage, non pas en y apportant des réponses a priori dans un manuel, mais en renvoyant à la recherche collaborative en acte, telle qu'elle s'est pratiquée dans divers endroits.

empty