Catherine Sauvat

  • Rilke

    Catherine Sauvat

    • Fayard
    • 14 Septembre 2016

    Icône absolue de la poésie de langue allemande aux traces pourtant si parisiennes, Rilke est cet homme toujours en partance. De Prague à Paris, en passant par Munich, Capri ou Venise, il parcourt l'Europe en quête d'un havre d'inspiration. Catherine Sauvat suit le poète dans ces éternelles errances à travers des lieux tantôt aimés tantôt haïs. Mais elle brosse aussi le portrait d'un personnage distant et dépressif dont les départs soudains ont déjoué toutes les relations. Car ce mondain et grand amoureux n'a rien autant chéri que sa solitude, moteur indispensable à sa création. Nombreuses sont celles qui souffrirent de ce séducteur impénitent, de Clara Westhoff, Paula Modersohn-Becker à Baladine Klossowska, quand la liaison ne pouvait se vivre qu'à distance et dans des lettres exaltées. Catherine Sauvat nous plonge dans l'intimité de l'homme qui, par ces constantes lignes de fuite, cet acharnement à la distance, se révèle tel qu'en lui-même. Catherine Sauvat, est notamment l'auteur de Robert Walser (Plon, 1989 ; Le Rocher, 2002), Stefan Zweig et Vienne (Le Chêne, 2000), Isabelle Eberhardt ou le rêve du désert (Le Chêne, 2004), Stefan Zweig (Folio, 2006), Arthur Schnitzler (Fayard, 2007) et Alma Mahler (Payot, 2009).

  • Suite au succès de son roman La Vénus à la fourrure, l'écrivain Leopold von Sacher-Masoch reçoit une jeune femme décidée à s'emparer du rôle de Wanda décrit dans le livre. Ils concluent un contrat où il se soumet totalement à elle dans un jeu de dominante-dominé tel qu'il les aime. Des années après leur séparation et un remariage plus normé, Léopold est surpris par les sollicitations de jeunes admiratrices attirées par sa réputation sulfureuse. Il apprend alors qu'à ses dépens un livre a fait de son nom une perversion sexuelle : le masochisme...

empty