Jeunesse

  • Parce qu'elle a été une enfant à problèmes, qu'elle est lente, immature, Ludivine n'aurait pas droit à l'amour et au plaisir ? Le secret de sa rencontre avec Mathis, le bonheur scandaleux de sa première fois lui appartiennent. Rien ne saurait saccager leur histoire. Quitte à le hurler, pour ne pas oublier.

  • Non, Manon n'a pas couché avec Timothée ! L'amitié entre fille et garçon, sans embrouilles et sans larmes, ça existe. Manon le clame haut et fort, même si les autres ne peuvent, ne veulent, pas comprendre. Pourtant, le doute finit par s'installer chez elle : ravages des rumeurs et des idées reçues, malentendus, peur de se perdre et désir confus de l'autre... Un texte tendre sur les ambiguïtés de l'amour et de l'amitié.

  • Les minutes s'égrènent, le père est étendu sur le sol. Est-il mort ou simplement évanoui ? Le fils est là, immobile aussi, il n'appellera pas les secours. Au lieu de cela, il s'adresse à ce père violent. Il lui dit l'humiliation des mots qui salissent et détruisent, et pourquoi l'amour de Camille est plus fort que tout. Il va partir, faire sa vie, et le laisser là... Un monologue saisissant du huis clos familial..

empty