Cecilia Borges

  • Avec la professionnalisation de l'enseignement, l'alternance entre l'université et le milieu scolaire est devenue un impératif dans la formation initiale à l'enseignement en éducation physique. Dès lors, les stages ont vu leur durée s'allonger, tout en devenant incontournables pour le développement des compétences professionnelles. Grâce à des allers-retours entre le milieu scolaire et l'université, il s'agit de rapprocher deux espaces de formation ancrés dans des cultures et des organisations distinctes. Cet écart que l'on cherche à combler par l'alternance est à l'origine de plusieurs programmes de formation continue, qui cherchent à articuler les expériences et les savoirs pratiques avec les connaissances issues de la recherche aux fins d'accompagnement et d'amélioration de l'enseignement et de l'apprentissage des élèves. La temporalité en alternance en formation initiale en éducation physique est donc au coeur de cet ouvrage. Dans ce domaine, les formations de terrain sont depuis longtemps caractérisées par le compagnonnage. Néanmoins, les chapitres de cet ouvrage montrent que les dispositifs de formation en alternance ont pris de l'ampleur aujourd'hui, tout en épousant des approches variées.

  • Avec la professionnalisation de l'enseignement, l'alternance entre l'université et le milieu scolaire est devenue un impératif dans la formation initiale à l'enseignement en éducation physique. Dès lors, les stages ont vu leur durée s'allonger, tout en devenant incontournables pour le développement des compétences professionnelles. Grâce à des allers-retours entre le milieu scolaire et l'université, il s'agit de rapprocher deux espaces de formation ancrés dans des cultures et des organisations distinctes. Cet écart que l'on cherche à combler par l'alternance est à l'origine de plusieurs programmes de formation continue, qui cherchent à articuler les expériences et les savoirs pratiques avec les connaissances issues de la recherche aux fins d'accompagnement et d'amélioration de l'enseignement et de l'apprentissage des élèves. La temporalité en alternance en formation initiale en éducation physique est donc au coeur de cet ouvrage. Dans ce domaine, les formations de terrain sont depuis longtemps caractérisées par le compagnonnage. Néanmoins, les chapitres de cet ouvrage montrent que les dispositifs de formation en alternance ont pris de l'ampleur aujourd'hui, tout en épousant des approches variées.

  • Que peut-on faire pour éviter qu'un stage déraille? Cet ouvrage présente 21 cas qui décrivent des difficultés rencontrées par des stagiaires, sans manquer d'interpeller au passage les conceptions et les pratiques de ses accompagnateurs.

  • Que faire quand le stage en enseignement déraille? Pourquoi cela survient-il? Peut-on le prévenir? Comment aider ces stagiaires en difficulté, mais également ceux qui les accompagnent? Les pistes de réponse apportées par les auteurs, des formateurs denseignants de Québec, de la Belgique, du Brésil et de la France, sont multiples.

  • « Les visages de l'invisible », numéro printanier de la revue TicArtToc, porte sur la question de la sous-représentation des artistes dits de la diversité dans les médias et sur la scène culturelle et artistique. Leur contribution à la diversité et à la richesse de la création artistique québécoise semble minorée, peu présente, peu médiatisée, et ce, dans toutes les disciplines artistiques confondues. Ce numéro tente aussi de mieux comprendre les stéréotypes et clichés qui véhiculent des amalgames et une recherche d'exotisme tantôt maladroite ou mercantile, mais qui reste dans tous les cas inappropriée et à dénoncer. Avec des articles de Damian Nisenson, Rhodnie Désir, Mariana Tayler, Ligia Borges, Paula Arriagada, Cécilia Bracmort, Marie Leofeli R. Barlizo, Kamal Benkirane, Nadia Hajji, Astrid Tirel, Eddy Firmin, Jérôme Pruneau, Lea Villalba, Madalina Vlasceanu, Yves Alavo, Pierrette Vlavo, Kelly Wu et Myriam Lefebvre. Le numéro est illustré par Maher Kouraytem, Soroush Aram, Freddy Arciniegas, Aida Vosoughi, Nouha Homad, Emma Haraké et Hamed Tabein et Kando, dont Inga, orne la couverture.

empty