Chantale Lagace

  • L'édition automnale des Cahiers de lecture de L'Action nationale propose la recension de 23 essais sur une foule de sujets variés allant du jazz au courtage financier, du militantisme à l'oeuvre de Fernand Dumont en passant par le duplessisme, l'historien Maurice Séguin, Hydro Québec, le droit civil et la famille. Trois essais portant sur la laïcité sont regroupés afin d'offrir aux lecteurs et lectrices un éventail de points de vue, permettant d'approfondir cette épineuse question. Lisez en marge de ce regroupement thématique des recensions de deux essais d'Osire Glacier sur le féminisme et l'islam. Ce numéro présente aussi en primeur des extraits du livre de Marc Chevrier L'Empire en marche : des peuples sans qualités, de Vienne à Ottawa, paru fin novembre aux Presses de l'Université Laval.

  • Après une année marquée par la pandémie, le confinement et les restrictions de déplacements, l'édition printanière des Cahiers de lecture de L'Action nationale se penche sur les notions d'habitat et de transhumance qui encadrent tout spécialement nos vies en ces temps incertains. Parmi les essais recensés, notons entre autres La retraite à 40 ans. Comment déjouer le système pour atteindre la liberté financière (Jean-Sébastien Pilotte), Le promoteur, la banque et le rentier. Fondements et évolution du logement capitaliste (Louis Gaudreau), Bunkers. L'archipel de la peur (Guillaume Asselin), L'empire invisible. Essai sur la métamorphose de l'Amérique (Mathieu Bélisle), Pandémie. Une esquisse politique et philosophique du monde d'après (Jean-François Caron), Fake News : le vrai, le faux et la science (Jean-François Cliche), Animal radical. Histoire et sociologie de l'antispécisme (Jérôme Segal) Les écrans. Usages et effets, de l'enfance à l'âge adulte (Stéphane Labbé) et Simone Simoneau. Chronique d'une femme en politique (Valérie Plante et Delphie Côté-Lacroix).

  • Pour son édition estivale, la revue Les Cahiers de lecture ouvre « le chantier de l'éducation » en se penchant sur quatre ouvrages parus récemment, soit Un Québec libre est un Québec qui sait lire et écrire, Réussir l'éducation. Pour un accompagnement adéquat de nos talents, L'inéducation. L'industrialisation du système d'éducation du Québec et La perte et l'héritage. Essai sur l'éducation par les grandes oeuvres. Aussi, Mathieu Gauthier-Pilote offre une recension étoffée de l'essai de Philippe De Grosbois, La bataille d'Internet. Parmi les autres ouvrages passés à la loupe des collaboratrices et collaborateurs, on compte des essais sur le capitalisme, les travailleuses domestiques, le libre-échange, le syndicalisme catholique, la commission Laurendeau-Dunton, le mouvement étudiant des années 60 ou encore l'écosophie, le cinéma d'André Forcier, les Haïtiens du Québec, l'UPA et l'extrémisme au XXe siècle.

  • L'édition printanière des Cahiers de lecture de L'Action nationale fait la part belle aux vies d'aventures et aux ouvrages biographiques qui les racontent. Parmi les recensions, on compte entre autres Mon voyage en Amérique de Kim Yaroshevskaya, l'interprète de Franfreluche, Idola St-Jean, l'insoumise, biographie de la pionnière de la lutte pour le droit de vote des femmes, par Marie Lavoie et Michèle Stanton-Jean et Denis-Benjamin Viger, un patriote face au Canada-Uni de Martin Lavallée. Ce numéro se penche aussi sur deux bandes dessinées à saveur politique : Automne rouge par André-Philippe Côté et Richard Vallerand et 1792 à main levée, publiée par l'Assemblée nationale du Québec. Le lecteur y découvrira également plusieurs essais sur le Québec qui bouge... ou pas, ainsi que l'éditorial de Robert Laplante qui invite les imprimeurs à contribuer au rayonnement des ouvrages primés, que ce soit par les libraires, les collégiens ou autres.

  • Deux grandes thématiques traversent le numéro d'automne des Cahiers de lecture : Montréal et les féminismes. Ouvrages sur l'histoire de la ville ou de certains quartiers comme le Mile-End ou le Plateau Mont-Royal, ouvrages sur l'architecture ou sur l'urbanisme, les recensions couvrent une panoplie de sujets et donnent à lire sur la métropole plus que tricentenaire. Plusieurs essais, dont un sur l'absence des auteures dans les lectures obligatoires collégiales, un sur Nelly Arcan et d'autres qui explorent la pluralité du concept de féminisme se rapportent à la seconde thématique principale de ce numéro. Aussi, en éditorial, Robert Laplante souligne le caractère novateur et essentiel du livre Bibliothèques québécoises remarquables, paru récemment, qui retrace l'histoire des plus importantes bibliothèques de la province. Parmi les autres essais discutés, notons Les luttes fécondes de Catherine Dorion et Les yeux tristes de mon camion de Serge Bouchard, gagnant d'un prix du Gouverneur général 2017.

  • Le numéro estival des Cahiers de lecture de L'Action nationale vous invite à « Prendre le large », à explorer à une autre vitesse et sous d'autres angles les paysages et l'histoire. Retrouvez-y des recensions du Québec à 5 km/h. Sur les sentiers et rivières des explorateurs de Nathalie Le Coz, L'âge de l'irréalité. Solitude et empaysagement au Canada français 1860-1930 de Vincent Lambert, Saint-Laurent mon amour de Monique Durand, Sur la piste du Canada errant de Jean Morisset, La pomme et l'étoile d'Étienne Beaulieu, La Maison mère d'Alexandre Soublière, Des fictions sans fiction ou le partage du réel de Robert Dion et L'art de rater sa vie de Simon Nadeau. Puis, avec deux biographies d'artisans de la Révolution tranquille, Denis Vaugeois et Guy Rocher, revivez l'envie de « Faire l'éducation ». Les autres essais recensés ouvrent quant à eux des perspectives sur plusieurs enjeux de notre temps comme la liberté d'expression, les mouvements migratoires ou le cosmopolitisme.

empty