Sciences humaines & sociales

  • Lire l'interview avec les directeurs de volume (propos recueillis par Audrey Minart)

    Pourquoi la consommation d'alcool augmente-t-elle chez les 18-30 ans alors qu'elle baisse pour tous les autres groupes d'âge ?

    L'allongement et la massification des études, le report de l'âge au premier enfant, la perte de confiance en l'avenir, le déclin des rites intégrateurs et l'évolution des pratiques festives sont autant d'éléments qui permettent de situer le contexte de cette consommation. Loin de souscrire à un regard stigmatisant sur les pratiques juvéniles, des spécialistes reconnus de différentes disciplines scientifiques montrent combien les facteurs externes (statut social, changements sociétaux...) et internes (personnalité, fonctionnement cérébral...) sont en cause.

    Reste la diversité des modes de consommation. Du fêtard occasionnel au jeune à risque d'alcoolisme, en passant par les profils plus ou moins modérés, il s'agit de comprendre et d'expliquer, loin des clichés télévisés, quels sont les facteurs de vulnérabilité spécifiques à cet âge, mais aussi et surtout quels sont les facteurs de protection qui peuvent faciliter l'entrée dans le monde adulte.

    Publié avec la Fondation pour la recherche en alcoologie.

  • Cet ouvrage analyse en détail les processus de construction identitaire chez les jeunes adultes, non seulement à travers l'insertion dans la sphère du travail, mais aussi à travers l'ensemble de ce qui constitue les rapports sociaux d'une société. Le propos fait une large place aux questions relatives à la mobilisation de la jeunesse en Europe et en Méditerranée ainsi qu'à leurs stratégies migratoires. Il restitue les moyens mis en oeuvre par les jeunes pour mettre à l'épreuve leurs compétences sociales.

empty