Clai

  • Le nouvel opus d'Apichatpong Weerasethakul, Cemetery of Splendour, incarne une oeuvre soutenue qui ne cède en rien aux multiples formes fictionnelles en vogue aujourd'hui. Cette couverture prouve à quel point Séquences continue, depuis ses débuts, d'être solidaire d'un cinéma autre qui se veut innovateur, qui propose de nouvelles lectures des images en mouvement, mais surtout, qui engage activement le spectateur cinéphile à repositionner ses habitudes, à ajuster son regard et à se compromettre dans un rapport à l'écran à la fois complice et solidaire. C'est ce que ce numéro cherche à faire : vanter les mérites des cinéastes qui osent. C'est dans cet ordre d'idées que la revue nous offre un entretien avec Michel La Veaux, réalisateur du documentaire hors-norme Hôtel La Louisiane, ainsi que des critiques de Truman, le nouveau film de Cesc Gay gagnant de 5 Goyas, de Youth de Paolo Sorrentino et de Every Thing Will Be Fine de Wim Wenders, entre autres.

  • On a peut-être cru qu'il n'était plus possible de se mentir sur la question de la confiance, que le 20e siècle l'avait désenchantée à jamais, qu'il ne restait qu'à pleurer sa disparition. Pourtant, l'heure du dépôt de bilan ouvre l'ère des questionnements, où la confiance doit impérativement s'interroger à la lumière du conflit. Parce que celui-ci est une énergie en puissance, un chaos qui cherche à prendre forme. La pensée mythique rejoint les plus fines hypothèses actuelles: le conflit peut se manifester ailleurs que dans la destruction et la désolation, s'épanouir à travers des pratiques créatives et innovatrices. C'est une dizaine de collaborateurs venus d'horizons aussi divers que la cour de justice, l'amphithéâtre d'une université ou un service privé de psychothérapie qui, ici, pensent ensemble la confiance altérée, entre suspicion et désabusements. Ainsi nous aident-ils à mieux saisir comment les arts, les pratiques culturelles et les sciences humaines parlent de ces figures fragiles de la confiance qui sont autant de liens en péril.

  • La famille de Yannick a quitté la province pour s'installer dans une cité de banlieue. Yannick, pour échapper à la loi des grands, cherche dans la conduite des Indiens qu'il admire le courage de résister aux vexations. Il est Guesaro l'indomptable, celui que rien ne peut briser. Mais Tonton, le caïd de la cité, l'oblige à travailler pour lui, c'est-à-dire à voler. Un polar pour les plus jeunes.

  • Cinq artistes : David Altmejd ; Shary Boyle ; Rosalie D. Gagné ; Laurent Lamarche ; Véronique La Perrière M. Cinq univers : une fantasmagorie du désir et de l'angoisse ; une faërie acide et acidulée ; une utopie bruissante ; une réinvention de l'avenir ; une fiction surréalisante. Les auteures explorent la façon dont chaque artiste a su fabriquer son propre univers reposant sur des fondements mythopoétiques.

empty