Langue française

  • SAY ; vaincre la crise

    Collectif Say

    Project Syndicate, les Éditions Hermann et Finance Mag (ex-Fintech Magazine) s'associent pour créer une nouvelle revue-magazine (« mook ») : SAY. Le nom rend hommage à Jean-Baptiste Say, créateur de l'économie politique française, dont les idées ont été popularisées par John Stuart Mill. Dans cet esprit, la revue donnera la parole aux penseurs français et internationaux pour restaurer la valeur de l'analyse et de l'opinion informée, basée sur les faits, par opposition aux dérives idéologiques et « populistes ». Il ne s'agit pas de masquer la diversité des opinions derrière une « pensée unique ». Au contraire, en privilégiant la diversité de ses auteurs, par l'origine professionnelle, intellectuelle et nationale, et en pourchassant les discours creux et grandiloquents, SAY montrera que se baser sur la réalité n'empêche les opinions originales.
    Parmi les auteurs de ce premier numéro double :
    - Eric Schmidt, ancien directeur général de Google ;
    - de nombreux économistes, dont trois prix Nobel (Joseph Stiglitz, Robert Shiller et Michael Spence) mais aussi Lucrezia Reichlin, Jean Pisani-Ferry ou Jacques Attali ;
    - des financiers : George Soros, Bertrand Badré, William Davidow ;
    - des journalistes : Elizabeth Drew, Philippe Manière ;
    - Ana Maria Hernandez et Laurence Tubiana, respectivement à la tête de la Commission des Nations unies sur l'environnement et ancienne ambassadrice de la France à l'ONU ;
    - Sigmar Gabriel et Joschka Fischer (anciens ministres allemands des Affaires étrangères) ; Javier Solana (ancien ministre espagnol des Affaires étrangères et directeur général de l'Otan).
    La version ePub de ce titre est au format maquette fixed : vérifiez la compatibilité de vos appareils de lecture.

  • Une autobiographie décapante, celle d'un acteur né avec La Haine mais animé d'un seul moteur : l'amour.
    Révélé par
    La Haine, Saïd Taghmaoui est aujourd'hui l'acteur français le plus coté d'Hollywood. Il se raconte ici sans filtre, depuis son enfance dans la cité des 3 000, à Aulnay-sous-Bois, jusqu'à Los Angeles, en passant par les faubourgs de Casablanca. L'existence infiniment romanesque, et parfois cocasse, d'un jeune de banlieue qui accède au rang de star internationale.
    En colère mais toujours lucide, il confie ses rêves et ses désillusions, son déchirement d'avoir dû quitter la France qui ne lui proposait pas de rôle à sa juste mesure, ses combats contre le racisme, son amour de la boxe, sa fragilité, sa timidité.
    De La Haine
    à Hollywood dresse en creux le portrait d'un acteur qui n'a jamais oublié d'où il venait et qui a fait de sa vie un combat contre la fatalité. Une autobiographie décapante, celle d'un acteur né avec
    La Haine mais animé d'un seul moteur : l'amour.

  • Depuis son arrivée au ministère de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer malmène notre système éducatif. D'abord encensé par les médias pour son expertise acquise sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, il est vite contesté par la communauté enseignante, qui rejette massivement ses réformes, à commencer par celles du bac et de l'orientation. Comment expliquer un tel fiasco ?

    Avant toute chose, il y a la méthode : le blanquérisme est un autoritarisme, caractérisé par la prise de décision ultra-centralisée, l'affaiblissement des contre-pouvoirs et le mépris des opposants. Mais ce n'est pas tout. Derrière la frénésie des mesures adoptées, il y a une vision pour l'école : primat de la logique du marché sur celle du service public, fascination pour les neurosciences, laïcité agressive...

    En contrepoint de cet échec, implacablement décortiqué, l'auteur appelle de ses voeux un projet alternatif suffisamment puissant pour que l'école puisse espérer s'en relever.

  • Jomo Kenyatta, Aimé Césaire, Ruben Um Nyobè, Frantz Fanon, Patrice Lumumba, Kwame Nkrumah, Malcolm X, Mehdi Ben Barka, Amílcar Cabral, Thomas Sankara : ces noms reviennent aujourd'hui à l'ordre du jour. Avec l'atmosphère de révolte que l'on sent monter aux quatre coins du monde, ces figures majeures de la libération africaine et de la pensée en action suscitent un intérêt croissant dans les nouvelles générations. Jomo Kenyatta, Aimé Césaire, Ruben Um Nyobè, Frantz Fanon, Patrice Lumumba, Kwame Nkrumah, Malcolm X, Mehdi Ben Barka, Amílcar Cabral, Thomas Sankara... Longtemps regardés avec dédain par ceux qui, depuis les années 1980, décrétèrent la mort du tiers-mondisme et le triomphe du néolibéralisme, ces noms reviennent à l'ordre du jour. Avec l'atmosphère de révolte que l'on sent monter aux quatre coins du monde, ces figures majeures de la libération africaine suscitent un intérêt croissant auprès des nouvelles générations. Refusant d'en faire de simples icônes, Saïd Bouamama redonne corps et chair à ces penseurs de premier plan qui furent aussi des hommes d'action. Leurs vies rappellent en effet que la bataille pour la libération, la justice et l'égalité n'est pas qu'une affaire de concepts et de théories : c'est aussi une guerre, où l'on se fourvoie parfois et dans laquelle certains se sacrifient. S'il ne cache pas son admiration pour ces figures rebelles, dont la plupart moururent effectivement au combat, Saïd Bouamama n'en fait pas des martyrs absolus : la pensée en action est toujours située, incertaine, inachevée. C'est pourquoi ce livre s'attache, avec beaucoup de pédagogie, à inscrire ces parcours dans leurs contextes sociaux, géographiques et historiques. On comprend mieux dès lors comment ces hommes, qui ne vécurent pas tous sur le continent africain, mais furent tous confrontés à l'acharnement des puissances impériales, cherchèrent les armes pour sortir l'Afrique de la nuit coloniale et faire émerger une nouvelle universalité. À l'heure où l'on se demande comment avoir prise sur le monde, ce portrait politique collectif rappelle qu'il a toujours été possible, hier comme aujourd'hui, de changer le cours des choses.

  • La préparation complète pour réussir votre concours !

    Tous les contenus pour réussir l'épreuve :

    - Des chapitres consacrés aux savoirs disciplinaires pour maîtriser les connaissances du programme
    - Des chapitres présentant les outils pédagogiques indispensables pour réussir la troisième partie de l'épreuve
    La méthodologie de l'épreuve :

    - Les conseils des auteurs
    - La méthodologie de l'épreuve
    - Les méthodes pour résoudre pas à pas les exercices de base
    Des entraînement complet :
    - Des autoévaluations pour vous tester
    - De nombreux exercices corrigés dans tous les chapitres
    - 6 sujets de concours corrigés dont ceux de 2018
    Le tome 2 traite les statistiques, les probabilités, la géométrie et les grandeurs et mesures. Il propose 6 sujets corrigés des concours 2018 et 2019.

  • Les Annales CRPE Français et Mathématiques - Écrit 2020 conformes au programme, vous donnent les clés pour réussir le concours de Professeur des Écoles avec des sujets et des corrigés argumentés. Retrouvez dans l'ouvrage
    Annales CRPE Français et Mathématiques :
    24 sujets corrigés pour tout le programme : - Les sujets des sessions 2015 à 2019 avec leurs corrigés détaillés
    - Des sujets conçus en conformité avec la définition des épreuves du concours.
    La méthodologie de l'épreuve : - La présentation des épreuves
    - Des conseils méthodologiques
    - Un minutage pour se mettre dans les conditions de l'épreuve
    À découvrir :
    Lea.fr, le site collaboratif et pédagogique qui accompagne les étudiants dans la préparation de leur concours avec la mise à disposition d'un espace CRPE & PES.
    Annales CRPE, la collection pour vous accompagner dans la réussite de votre concours de Professeur des Écoles.

  • La suite des aventures de la Confrérie du Tofu après l'affrontement contre Qilby !Yugo, Ruel, Tristepin, Amalia et Evangelyne vivent désormais leur petite vie, chacun de leur côté. Ils se retrouvent cependant en de rares occasions, comme pour l'anniversaire de Yugo et Adamaï chez Alibert, point de départ de cette nouvelle épopée. Un trouble-fête va cependant interrompre les réjouissances et forcer nos amis à reprendre ensemble les chemins de l'aventure ! En cadeau avec ce manga : une carte permettant d'obtenir un objet exclusif pour le jeu WAKFU !

  • La suite de la série animée en manga !Chibi et Grougal ont été capturés par Jiva, la terrible reine des glaces. Elle ne leur rendra la liberté qu'à une seule condition : qu'on lui rapporte les Dofus Eliatropes. Mais comment les récupérer ? Un seul indice

  • Toujours en quête des Dofus Eliatropes, Yugo et compagnie sont en route vers le Mont Zinit. Pour aller jusqu'au bout du monde, ils embarquent à bord du Train Justice, capable de naviguer grâce à un Shushu capricieux. Et s'ils pensent que seul le but de leur voyage serait périlleux, c'est compter sans les nombreux obstacles tout aussi dangereux qu'ils rencontreront en chemin. Une chose est sûre : la Confrérie du Tofu ne sera pas en manque d'aventures !

  • L'Histoire de l'exode du peuple Eliatrope se révèle alors que Yugo et ses amis pénètrent enfin dans le Zinit. En recherche des Dofus Eliatropes, monnaie d'échange contre leurs frères kidnappés, ils espèrent y trouver leur localisation. Mais à leur grande surprise, les Dofus ont disparu du Monde des Douze ! Une seule piste s'offre à eux : visiter Drill, le gardien du Dofus de Chibi et Grougal pour tenter de découvrir ce qu'il s'est passé.

  • C'était Chirac

    Said Mahran

    • Grasset
    • 2 Octobre 2019

    "J'étais au Concorde, accoudé au comptoir, un café froid sous le nez, quand il m'est soudain apparu (...) Il m'a vu là, debout, l'air hébété, figé dans un jean usé. Il m'a semblé plus vieux et plus voûté que lors de notre dernière rencontre. Ses gestes étaient également moins prestes. Il avait l'air fatigué, le teint hâve et les cernes bistres le rendant plus grave qu'il n'est réellement. Il poussa un grand râle de surprise et, d'un coup de menton, m'invita à le rejoindre dans le fond de la salle, où la maîtresse des lieux, éponge à la main, venait d'aligner trois tables. Je ne me fis pas prier. Il m'indiqua une chaise en face de lui. De près, à deux mètres à peine, j'épiais son visage, comme on le ferait devant un Rodin, en m'arrêtant sur sa verrue, sur cette bouche qui a perdu ses lèvres, sur ces petites croûtes nouvelles qui parsèment la lisière de ses cheveux, puis sur ses mains impactées de tâches brunes et ses doigts aux ongles ternes.  Sous la table il ne se passait rien, aucune trépidation de la jambe ou contorsion de la cheville. Il commanda une «tomate», qu'il but à la paille, et moi, un Perrier."Jeune et brillant journaliste du Point, Saïd Mahrane a gagné la confiance  de l'ancien Président de la République. Afin de pénétrer son cercle intime et de l'interroger sur sa vie et son parcours politique, Saïd Mahrane a eu raison de tous les obstacles  : Claude,  la fille de Jacques  par qui tout passe et qui gère l'image de son père d'une main de fer ;  Bénédicte Brissart, attachée de presse attentive et protectrice. De ces figures, le journaliste se fait des alliées qui lui permettent d'atteindre le "grand Jacques", et de nouer avec lui une relation forte et rare. Dans ce récit attachant, on croisera un Nicolas Sarkozy froissé, un François Hollande porté aux nues par Chirac à la veille de son élection, François Pinault l'ami indispensable, mais aussi Marine Le Pen, Charles Pasqua, Philippe Seguin, et, bien sûr,  son épouse Bernadette.

  • Homère : l'aède aveugle qui chante pour les princes ou le poète mendiant qui erre à travers le monde grec. L'Odyssée : un récit d'aventures si célèbre qu'il est devenu un nom commun. Au-delà des clichés qui hantent la mémoire collective, ce livre fouille au plus profond un « récit primitif » dont la complexité n'a rien à envier aux plus sophistiqués des romans modernes. Voici que s'éclairent les valeurs du monde d'Ulysse. Et l'on comprend mieux pourquoi, d'Homère à Joyce ;et Kazantzakis, cet être de mémoire, qui ne rêve que de retour, n'a cessé d'incarner l'humanité.

  • Un chômeur envoie un mail au quotidien local de sa région: « Je suis allé à Pôle emploi avec 5 litres d'essence pour me brûler, mais c'est fermé le 12 février 2013, alors ça sera demain le 13 ou le 14, car ce serait vraiment préférable au sein de Pôle emploi merci. » Le lendemain, l'homme tient parole.Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah ont voulu comprendre ce geste. Alors il leur a fallu tout imaginer.En 2007, alors qu'ils sont encore lycéens, Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah écrivent leurs premiers reportages à quatre mains pour le Bondy Blog. Ensuite, ils créent des balades radiophoniques à deux voix, stylées et engagées, pour France inter. Plus tard, ils réalisent Quand il a fallu partir, un film documentaire pour Arte.Ils ont 23 ans. Burn out est leur premier roman.

  • 7 mai 2017 : matin du second tour de l'élection présidentielle. Marine Le Pen se réveille sur un air de Dalida. Le soir même, sa vie basculera. Peut-être. Une longue journée l'attend... D'abord, une visite secrète chez son psychanalyste : plongée trouble dans l'enfance et les années de fête. Puis, un ultime complot du vieux Front à déjouer. Florian Philippot qui se voit à Matignon et ne pense qu'à son 20 heures. Marion en embuscade, médaille de la Vierge autour du cou. Jean-Marie Le Pen qui se confie à son ami Serge Moati. Les dossiers secrets du parti. Le déjeuner mensuel des trois conspirateurs, Zemmour, Villiers, et Buisson. Les anciens du GUD qu'il faut cacher. L'envers de la dédiabolisation. Les affaires et les lingots que nul ne saurait voir. Les idées nouvelles de Soral et Dieudonné. Et, par-dessus tout, le marketing. Présidente, oui, mais pour quoi faire ? Après La face karchée de Sarkozy, une nouvelle enquête irrévérencieuse ! Pour ne plus rien ignorer d'une candidate encore mystérieuse. Le trait époustouflant de Riss (directeur de Charlie hebdo). Un scénario captivant et des dialogues saisissants de l'avocat Richard Malka. Une investigation minutieuse du journaliste Saïd Mahrane (enquêteur au Point, en charge du FN depuis 12 ans).

  • En l'espace de quelques années, l'épineuse question de la réforme de l'islam s'est imposée comme un sujet majeur en Orient comme en Occident, cristallisant des interrogations, des divergences, voire des tensions, dans et en dehors de la galaxie musulmane. Si nombre d'intellectuels musulmans s'accordent à reconnaître sa nécessité impérieuse, il n'en demeure pas moins que cette réforme essentielle tourne en rond, restant au stade de l'esquisse et de la proposition.

    Ce livre d'entretien, qui établit un dialogue direct et passionnant entre l'intellectuel Nour-Eddine Boukrouh et le cofondateur du site Oumma.com, Saïd Branine, va surprendre par son éclairage audacieux et les ouvertures qu'il perce dans un monde islamique assombri par certains archaïsmes, l'éloignant de la modernité et d'une pensée universaliste. Ces riches échanges se lisent facilement et agréablement, car formulés dans des sonorités familières qui feront écho auprès d'un large public, musulman et non musulman.

    Le « dernier jihad », dont il est question dans l'ouvrage, n'est pas une incitation à livrer un combat contre soi ou contre les autres. Il vise à élaborer une théorie pragmatique de la réforme de l'islam : Pourquoi réformer ? Comment réformer ? Que réformer ? Qui est habilité à réformer ? Autant de questions cruciales auxquelles le livre apporte des réponses étayées et éclairées.

    Islam, la dernière chance propose une nouvelle interprétation des sources scripturaires musulmanes (Coran et Sunna) à la lumière de l'universalisme, sans toucher à l'essence même de cette religion.

    Saïd Branine
    Cofondateur et directeur de la rédaction d'Oumma.com, premier site d'information et de débat de l'islam francophone.

    Nour-Eddine Boukrouh
    Intellectuel algérien et auteur prolifique de nombreux ouvrages, depuis un demi-siècle, sur la réforme de l'islam et les grands bouleversements du monde musulman.

  • Minute

    ,

    • Seuil
    • 2 Février 2017

    " Vous avez la vie de votre côté, vous avez vos expériences, vos errances, vos amours, votre passé qui colle à votre présent, ancré en vous. Mais ça ne compte pas tant que vous n'avez pas d'argent. Vous êtes donc un esclave. Pendant ce temps, de lourds nuages s'installent dans le ciel. Vous n'avez pas assez profité du soleil avant qu'il ne s'en aille. " Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah font entendre les voix imaginaires de la " France réelle ", une minute avant les résultats d'un scrutin présidentiel décisif.

  • Outil clés en main pour réviser et réussir avec brio les épreuves de mathématiques et français du Concours de Professeur des Écoles 2019 ! Conformes aux nouveaux programmes.
    Une offre complète de 24 sujets conformes aux programmes : les deux matières en un seul volume pour réussir la 2ème épreuve orale.
    Annales CRPE Français et mathématiques c'est :

    24 sujets qui vous font réviser tout le programme :
    - Les sujets des sessions 2016 et 2017
    - Des sujets inédits
    - Des corrigés détaillés pour les trois parties de chaque épreuve
    Dans les conditions de l'épreuve : méthodologie, minutage et conseils pour être pret le jour J.
    Feuilletez l'extrait ici


    EXCLUSIVITÉ : Lea.fr accompagne les étudiants dans la préparation de leur concours avec la mise à disposition d'un espace CRPE & PES dédié et gratuit + offre d'1 mois d'accès à tous les contenus du site.
    Annales CRPE Français et Mathématiques fait parti de la collection Annales CRPE, une collection pensée pour vous permettre de réussir votre concours de Professeur des Écoles.

  • Les "nouveaux discours" sur l'égalité des chances, la promotion d'une élite méritante, la mixité sociale, ou encore la cohésion sociale sont les nouveaux masques idéologiques de la domination. De la marche pour l'égalité en 1983 aux sans-papiers aujourd'hui, de multiples combats ont mis en avant la fonction sociale de l'inégalité raciste de traitement : organiser une concurrence ethnique entre force de travail pour maximiser les profits. Mener ces combats efficacement suppose de s'attaquer aux racines de l'inégalité.

  • L'auteur nous invite à un voyage dans les bibliothèques de la région d'Adrar, dans cette partie centrale du Nord de l'Afrique, où le commerce transsaharien assura pendant longtemps la prospérité de grandes villes caravanières telles Ouadane, Sijilmassa ou Chinguetti. Ces centres voyaient affluer les érudits et les étudiants et devinrent des villes culturelles de première importance.

  • Les Comores n'ont pas l'attribut reconnu à tout Etat souverain, celui de battre la monnaie. Elles ne peuvent être vraiment indépendantes tant qu'elles ne quittent pas la zone franc CFA et ne se dotent pas d'une monnaie nationale. Il s'agit donc pour l'archipel de se diriger vers son indépendance économique, financière et monétaire et de suivre l'exemple positif des pays de l'océan Indien occidental, comme l'île Maurice ou les Seychelles, qui réalisent de belles prouesses économiques.

  • Cette Chronique est la première radiographie systématique des discriminations par type (genre, âge, origine ethnique ou géographique...), par domaine (études, emploi, santé, logement, loisirs...) et par nature (systémique, directe ou indirecte). Elle résulte du croisement d'enquêtes de terrain, d'études de cabinet de conseils et de données statistiques officielles lorsqu'elles existent, car il faut compter avec le refus, aveuglément drapé dans le principe de l'égalité républicaine, d'établir des données chiffrées et ciblées sur ce sujet.
    Faute d'une possible saisie globale, la question de la discrimination se limite souvent, pour le citoyen, à l'aspect qui lui est plus familier - par exemple l'âge ou l'origine ethnique, le lieu de résidence ou le genre -, au détriment des autres types concrets et quotidiens qui frappent un nombre considérable d'individus (jusqu'à 70 % si l'on pose que l'ensemble des femmes est victime de discriminations). Parce qu'ils n'apparaissent habituellement que fragmentairement, ces manquements permanents à l'égalité républicaine sont en réalité désormais constitutifs de notre vision de la société. Cette Chronique n'a d'autre fin que de nous rendre intolérables les violences sociales que sont les discriminations ordinaires dans les domaines du droit et de la pleine citoyenneté - l'éducation, la santé, l'emploi ou le logement -, et de montrer, à partir de cas concrets, comment entreprendre de les combattre.

  • Cet ouvrage se veut un outil pédagogique pour tout lecteur qui souhaiterait approfondir la question de l'apport socio-économique, culturel et politique, des migrations en Belgique et en Europe. Il est construit de manière à lire les migrations par différents prismes (logement, emploi, enseignement, démographie, vivre-ensemble, histoire, religion, criminalité...). La migration serait donc un outil mal exploité par certaines politiques publiques, mal travaillé, et la question nouvelle serait de savoir comment notre société peut permettre à tout un chacun, migrant ou non, de valoriser ses potentialités.

  • Cette autobiographie posthume de Saïd Mohamed Djohar apporte des réponses pertinentes à de nombreuses interrogations sur l'histoire contemporaine des Comores. Son auteur porte un regard singulier, parfois acerbe sur la période coloniale et notre époque, ainsi que sur les élites politiques et civiles de son pays. Voici un éclairage nouveau sur des évènements majeurs qui ont secoué cet Archipel aux Sultans batailleurs, pris en otage à un moment donné par l'ancien mercenaire Bob Denard.

  • Cet ouvrage mobilise les acquis de la sociologie militaire et de la science politique et étudie un certain nombre de cas (Algérie, Égypte, Irak, Libye, Syrie et Tunisie), décryptant les rapports au politique de l'institution militaire dans ces pays. À travers cette revue des armées arabes, sont soulignées non seulement l'incertitude des processus politiques en cours mais également celle des cadres analytiques.

empty