Cyril Demainaz

  • Larmes à chaud

    Cyril Demainaz

    Marcel, et ses générations, ont envie de pardonner.
    Pardonner aux acteurs de ces histoires. Mais l'époque est-elle propice ?
    Pour cela, il lui faut comprendre : ce qu'il s'est passé , quitte à inventer des passages qu'il ne peut, rationnellement, connaître. L'écriture sert à cela. À boucher les trous de nos mémoires incomplètes. Et de son aveu même, à Marcel..., il vaut mieux parfois inventer plutôt que d'en être certain ! C'est meilleur afin de comprendre... surtout si on veut pardonner.
    Il faut trois , ou quatre , générations pour ce faire : à moins que la parole ne se libère ! C'est toute la chronologie qu'il faut questionner...
    Ces trois histoires peuvent nous parler...
    Surtout qu'elles proviennent d'une profusion de larmes chaudes.
    Réinventer son monde, ça secoue toujours un peu...
    Tant pis... Tant mieux !

empty