Daniel Baril

  • La littérature scientifique regorge d'informations sur le phénomène religieux qui, malheureusement, atteignent rarement le grand public. L'auteur a parcouru des centaines de ces travaux et nous livre, dans cet ouvrage de vulgarisation, des résultats qui étonneront tant les spécialistes de diverses disciplines que tous ceux et celles qui se questionnent sur le phénomène religieux.

    Les données recueillies révèlent des aspects fort méconnus de la religion et défont plusieurs idées reçues. Est-il vrai, par exemple, que la religion est un gage de meilleure santé ? La croyance religieuse est-elle en régression ou connaît-elle une remontée ? Religion et morale vont-elles de pair ? La religion est-elle un facteur de violence ou de pacification? Que révèlent les recherches scientifiques sur les expériences de mort imminente (near death experience) et les « sorties hors corps » ? Comment la théorie de l'évolution explique-t-elle l'origine et la persistance de la religion ?

    Ce sont là quelques-unes des questions abordées dans cet ouvrage qui jette un regard critique sur le phénomène religieux en prenant résolument parti pour la science. Que vous soyez croyant ou incroyant, vous ne verrez plus la religion de la même manière après avoir lu ce livre.

  • Le début du 20e siècle nous avait annoncé la disparition imminente de ce que Karl Marx avait appelé «l´opium du peuple» et Sigmond Freud «la névrose de l´humanité». La fin du siècle nous a plutôt montré qu´après un déclin relatif, la religion a repris de la vigueur. Comment expliquer cette persistance du religieux ? Comment expliquer l´universalité de ce que nous appelons «religion» et qui s´observe à toutes les époques, dans toutes les régions du monde, dans toutes les cultures et dans toutes les sociétés humaines, du Paléolithique jusqu´à l´ère spatiale ?
    Comment expliquer ce besoin apparemment irrépressible qu´a l´humain de créer du surnaturel ? Comment expliquer le besoin, l´universalité et la persistance du religieux ?

    Ce livre propose de nouvelles réponses à ces questions éternelles en recourant à la théorie de l´évolution.
    En se référant aux avantages adaptatifs liés à l´appartenance religieuse, à la morale sociale, au comportement ritualiste et à la croyance au surnaturel, l´interprétation développée dans cet essai conduit à considérer le religieux comme un phénomène dérivé des mécanismes cognitifs nécessaires à la vie sociale.
    De la neurothéologie à la «religion du chimpanzé» en passant par les différences entre hommes et femmes, l´auteur explique en termes clairs et vulgarisés les fondements biologiques du sentiment d´appartenance, du geste rituel, de l´altruisme et de notre « irrépressible » anthropomorphisme.

  • Le présent ouvrage plaide d'abord et avant tout pour une reconnaissance juridique de la laïcité de l'État par le gouvernement du Québec. Les auteurs explicitent les dimensions essentielles d'une laïcité sans adjectif, formulent des critiques à l'égard de la laïcité dite «ouverte» et insistent sur la place décisive qu'occupent les femmes dans ce projet urgent de reconnaissance de la laïcité. Le lecteur y trouvera également un modèle de chartre de la laïcité pour le Québec et une analyse des jugements récents de la Cour suprême du Canada en matière de laïcité.

  • La note de synthèse présentée dans ce numéro se propose, à travers le concept d'« obstacle à la formation », développé plutôt dans le monde anglo-saxon, de montrer que la non-participation à la formation relève de problématiques plus larges que celle des inégalités d'accès à la formation. Ce changement de perspective permet de prendre en compte tout à la fois la difficulté des individus à participer à la formation et celle des organisations à favoriser cette participation.

empty