Daniel Ferrer

  • Pourquoi se préoccuper des brouillons, de tous ces manuscrits de travail illisibles qu'ont laissés derrière eux les écrivains ? N'y a-t-il pas assez de livres à lire ? Ne posent-ils pas suffisamment de problèmes en eux-mêmes ?
    L'idée d'une génétique littéraire, voire d'une critique génétique fondée sur l'étude des brouillons, laisse perplexe. On se demande si une telle bizarrerie peut revendiquer sérieusement le statut d'une véritable discipline.
    Pour répondre à ces interrogations, ce livre propose une série de modèles, empruntés aux domaines les plus divers, de la recette des œufs brouillés aux truffes au transfert freudien, de la bathmologie barthésienne à la sémantique des mondes possibles, qui s'efforcent de rendre compte, de manière à la fois rigoureuse et imagée, des enjeux de la genèse et des logiques qui lui sont propres –; car, malgré les apparences, l'univers des brouillons n'est pas chaotique, il est régi par des logiques qui ne sont pas les mêmes que celles du texte achevé.
    Ces modèles sont la trace de l'expérience que représente la plongée dans les manuscrits d'écrivains, à la fois expérience vécue, dont on ressort avec un regard transformé, et pratique expérimentale d'une discipline encore neuve. C'est à partir de là qu'on peut espérer apporter une réponse à la plus difficile des questions : " à quoi bon ? " et montrer ce que la dimension génétique apporte à l'expérience de la littérature et, plus généralement, de l'œuvre d'art.
    Daniel Ferrer est directeur de recherche au CNRS (ITEM), directeur de la rédaction de la revue Genesis et éditeur des carnets de Finnegans Wake. Il a publié plusieurs ouvrages sur James Joyce, Virginia Woolf et sur la critique génétique.

  • Depuis quarante ans, Jean-Pierre Morel est celui qui s´est le plus directement attaché à faire pleinement perdurer une recherche portant sur les relations entre la littérature et l´histoire, en leur associant la politique - longtemps bannie des études littéraires - dans une démarche comparatiste interrogeant l´esthétique et la modernité. Les 21 textes publiés ici, de collègues de longue date ou de jeunes chercheurs qu´il a constamment encouragés, entrent en dialogue avec une oeuvre de traducteur et de critique qui a fait connaître au public francophone des auteurs anglosaxons, allemands et russes comme Brecht, Heiner Müller, Kafka ou John Dos Passos, aux côtés d´écrivains moins connus.

  • La génétique textuelle, ce regard curieux porté sur les manuscrits, n'a cessé de s'interroger sur ses fondements théoriques et la validité de ses méthodes. Ces différentes contributions de chercheurs de l'Institut des textes et manuscrits modernes font le point sur la génétique littéraire et posent la question de la nature et de la légitimité ce cette discipline liée aux archives.

empty