Frédéric Lenormand

  • 1905. Le dernier coup d'Arsène Lupin s'est terminé sur un drame : Jacinthe, l'une de ses complices, a été étranglée avec une des cravates du gentleman cambrioleur, si bien que les journaux titrent le lendemain : « Lupin assassin ­! » Décidé à laver son honneur, il se lance à la recherche du véritable meurtrier, dont la piste le mène à une clinique psychiatrique pour gens fortunés. Il ne reste plus à Lupin qu'à se faire interner pour essayer de trier les fous et les assassins, qui sont parfois les mêmes.
    Tandis que son adversaire se révèle doué d'une intelligence machiavélique et que les cadavres s'accumulent, Lupin ne renonce à aucun de ses talents de manipulateur pour venger Jacinthe. Mais il rencontre le seul obstacle auquel il ne s'attendait pas : il tombe amoureux d'une infirmière...

  • Voltaire va enfin accéder aux honneurs ! La marquise de  Pompadour lui a commandé le livret d'un opéra qui sera joué  à Versailles devant le roi. Seul bémol, le ténor chéri de ces  dames qui doit interpréter le premier rôle est atteint d'un mal  mystérieux : la nervosité le pousse à remplacer les paroles par  des injures. Or s'il chante des horreurs devant le roi, on croira  que c'est Voltaire qui les a écrites !Qui persécute le ténor ? Qui précipite chaque jour des  Parisiens dans la Seine ? Qui veut empêcher Voltaire de recevoir  des éloges mérités ? Et si ces trois aff aires n'en étaient qu'une ?  Tandis que la police voudrait les envoyer au violon, Voltaire  et Émilie du Châtelet jouent pianissimo pour contrer la  partition d'un crime orchestré de main de maître. Ils devront  subir les notes discordantes d'un vieil acteur escroc, d'un  imprésario obsédé, d'un castrat napolitain mélancolique et  d'une claveciniste prête à tout pour réussir. Tout cela sous les  yeux horrifi és du nouvel assistant de notre philosophe, un  illustre inconnu nommé Jean-Jacques Rousseau.La série Voltaire continue ! Après  La baronne meurt à cinq  heures, prix Historia et prix Arsène Lupin 2011, et  Meurtre dans  le boudoir, Frédéric Lenormand nous entraîne à nouveau dans  ces Mystères de Paris selon Voltaire. Notre enquêteur philosophique  devra une nouvelle fois déployer toute la gamme de ses talents,  jusqu'à un finale allegro vivace !« C'est un régal de polar historique, original et servi avec par un style enlevé. Vite, le prochain épisode. »  Livres Hebdo

  • Un bijou de drôlerie, pour les amateurs de comédies policières !
    La reine Marie-Antoinette reçoit la visite de son frère adoré, l'empereur Joseph II. Mais les retrouvailles sont de courte durée. Un code secret permettant d'entrer en contact avec les espions du royaume a été dérobé ! Et le voleur se serait enfui... accoutré d'une robe de mariée ! Une création de Rose Bertin, la modiste de la Reine ! À Versailles, rien ne tourne plus rond.
    La grande organisatrice !
    Marie-Antoinette a deux préoccupations : 1) son apparence 2) les affaires diplomatiques de la France. L'Histoire a négligé la deuxième. Pourtant la reine a plus d'un tour dans son sac !
    Détective amateur n°1 !
    /> Rose Bertin, modiste, a atteint son rêve : avoir sa propre boutique à Paris. Mais, avec ses activités parallèles d'enquêtrice et les provocations de Léonard, elle n'a pas un moment de répit !
    Détective amateur n°2 !
    Léonard Autier, plus connu pour ses penchants pour la boisson et le jeu que pour ses talents de coiffeur, fait parfois montre de courage. Sa hardiesse sera-t-elle à la hauteur de l'exaspérante Bertin et des volontés de la Reine ?
    Frédéric Lenormand saupoudre depuis toujours ses intrigues historiques d'un humour savoureux. Récompensé par les prestigieux prix Arsène Lupin et Historia, il a également publié, dans la série Au service secret de Marie-Antoinette, L'Enquête du Barry et Pas de répit pour la reine, disponibles aux Éditions de La Martinière.

  • 1908. Arsène Lupin a entamé une thérapie pour soigner son addiction au cambriolage. Hélas pour lui, son médecin exige qu'il cesse de voler pendant toute la durée de la cure. Le voilà contraint de trouver un moyen honnête de payer les séances dont il espère sa guérison. Pour cela, il ouvre une agence de détectives, l'agence Barnett. Sa première cliente, la très riche Mme Bovaroff, se plaint qu'on lui a dérobé un inestimable autoportrait de Delacroix, L'Homme au gilet vert. Surprise  ! Voilà que l'oeuvre réapparaît comme par magie sur le mur d'où elle avait disparu, tandis que tous ceux qui l'ont eue entre les mains sont assassinés les uns après les autres.
    On rencontre au milieu de tout cela une ensorcelante danseuse orientale nommée Mata Hari, dont le charme sera l'un des obstacles les plus dangereux que Lupin-Barnett aura à surmonter.
     
    Dans les fastes de la Belle Époque, à travers une intrigue riche en rebondissements, Frédéric Lenormand nous offre un Arsène Lupin ivre d'astuce et de rouerie.

  • Une comédie policière endiablée et drôle, au service de son intrépide Majesté !
    C'est la guerre des farines : le peuple a faim ! Louis XVI s'en moque et continue de s'affairer à ses passe-temps : la serrurerie et l'horlogerie. À Marie-Antoinette de remonter ses manches !
    Mettre la main sur un mystérieux trésor inca tomberait à pic pour acheter du pain à ses sujets. Mais gare à la malédiction qui frappe tous ceux qui s'approchent de l'or !
    La grande organisatrice !
    Marie-Antoinette s'ennuie dans son nouveau rôle de reine. Elle décide de s'occuper des affaires du royaume et s'entoure d'agents secrets... peu communs. Son coiffeur et sa modiste !
    Détective amateur n°1 !
    La modiste de la Reine, Rose Bertin, ne supporte plus ce gros lourdaud de Léonard. Par ailleurs, un séduisant fabricant de corsets lui fait de l'œil... Mais ne serait-il pas mêlé à leur enquête ?
    Détective amateur n°2 !
    Léonard, coiffeur officiel de la reine, profiterait bien tranquillement de ses privilèges. Mais ni Rose Bertin ni la mission confiée par sa Majesté (retrouver un trésor inca !) ne lui en laissent le temps !
    Frédéric Lenormand saupoudre depuis toujours ses intrigues historiques d'un humour savoureux. Auteur des Nouvelles Enquêtes du juge Ti, il a notamment reçu le prix Arsène Lupin et le prix Historia du roman policier historique pour sa série Voltaire mène l'enquête.

  • 1910. En pleine crue de la Seine, la Joconde disparaît du Louvre. Le commissaire Eugène Lenormand, chef de la Sûreté, est chargé de mener l'enquête discrète et efficace qui permettra d'éviter le scandale. Lenormand est d'autant plus intéressé à retrouver ce chef-d'oeuvre au plus vite que le préfet accuse du vol un certain Arsène Lupin, qui n'est autre que... le commissaire lui-même  !
    La piste du tableau le mène à une baronne obsédée par les bonnes manières, une actrice volage, un marchand d'art véreux et une voyante qui ne cesse d'apercevoir l'ombre du gentleman dans sa boule de cristal. Pour couronner le tout, son thérapeute met Lupin au défi de se faire au moins un ami. Mais dans l'environnement criminel où il évolue, cet ami ne risque-t-il pas de se révéler être un voleur, un escroc ou même un assassin  ?
     
    Ce Lupin est un Tintin de la Belle Epoque qui rencontrerait les Pieds nickelés dans un Downton Abbey à la française. Un vrai régal  !

  • Voltaire rentre d'un an d'exil en Lorraine, mais les Parisiens, peuple frivole, l'ont oublié : Les Lettres philosophiques, c'était l'année précédente, ils sont passés à autre chose. Aux grands maux les grands remèdes ! Notre philosophe décide de se refaire une réputation par la défense de belles causes. Le hasard place sur sa route une servante pendue pour vol qui s'est réveillée sur la table de dissection d'un chirurgien. Il faut l'innocenter, ou bien la justice du roi l'accrochera de nouveau à sa potence. Sauver l'orpheline injustement condamnée, voilà un défi à la mesure du plus brillant penseur du siècle des Lumières ! En San Antonio du thriller historique, Frédéric Lenormand crée des héros infatigables, hauts en couleur, qui caracolent au rythme d'un XVIIIe siècle plein de surprises. Cette nouvelle aventure de Voltaire est un dessert à la fois léger et subtil, moitié miel, moitié arsenic.

  • Une comédie policière endiablée et drôle, au service de son intrépide Majesté !
    Les bijoux de la Comtesse du Barry ont disparu quatre ans plus tôt. Depuis, les cadavres s'amoncèlent. La reine Marie-Antoinette missionne un improbable duo d'enquêteurs, Rose et Léonard, qui ne cessent de se chamailler, pour œuvrer " en toute discrétion ", de Paris à Versailles !
    La grande organisatrice !
    Marie-Antoinette est reine depuis peu, mais s'ennuie déjà à périr ! Son mari, Louis XVI, est un benêt : elle décide de s'occuper elle-même des affaires du royaume...
    Détective amateur n°1 !
    La couturière Rose Bertin est aussi exigeante avec son dé à coudre qu'envers son entourage ! Un tantinet perfectionniste, elle ne supporte pas la désinvolture de Léonard.
    Détective amateur n°2 !
    Le coiffeur Léonard Autier manie mieux le peigne sur autrui que sur lui-même. Véritable noceur, il compte bien remplir sa mission, en dépit de l'agaçante partenaire qu'on lui impose...
    Frédéric Lenormand saupoudre depuis toujours ses intrigues historiques d'un humour savoureux. Auteur des Nouvelles Enquêtes du juge Ti, il a notamment reçu le prix Arsène Lupin et le prix Historia du roman policier historique pour sa série Voltaire mène l'enquête.

  •              « Voltaire mène l´enquête »Voltaire a enfin trouvé un adversaire à sa mesure : le diable en personne ! Belzébuth sème des cadavres à travers Paris, au point que l´Église, soucieuse d´éviter tout scandale, fait appel au célèbre philosophe pour mener une enquête discrète en cachette de la police. Dans un Paris des Lumières encore très empreint de croyances irrationnelles, où vampires, démons et morts-vivants semblent se promener à leur gré, qui d´autre envoyer sur leurs traces qu´un philosophe connu pour ne croire à rien ? En échange, le cardinal de Fleury, qui gouverne la France, autorisera la publication des Lettres philosophiques, ce brûlot sulfureux. Il ne reste plus à Voltaire qu´à montrer ce que peut la philosophie contre la superstition. Et aussi à découvrir qui sème des morceaux de corps humains jusque dans le bain de l´écrivain, à percer le secret d´un mystérieux jupon convoité par un assassin, sans oublier de faire jouer sa nouvelle tragédie à la Comédie-Française, afin de révolutionner un art théâtral poussiéreux !  À la fois roman policier historique et conte voltairien, Le diable s´habille en Voltaire est écrit dans un style jubilatoire aussi ciselé que l´était le langage des Lumières.

  • Le bien-être de Voltaire est menacé. On a retrouvé sa protectrice, la baronne de Fontaine-Martel, assassinée dans son lit, et pour l´heure aucun suspect. S´il ne veut pas se retrouver à la rue en ce froid février 1733 (ou pire, à la Bastille !), il lui faut faire preuve de ressources et retrouver le criminel avant que celui-ci n´aille s´en prendre à d´autres honnêtes gens, lui par exemple... Heureusement, de ressources, Voltaire n´en manque pas. Car il sera bientôt rejoint par Émilie du Châtelet ! Brillante femme de sciences, enceinte jusqu´au cou, elle va l´accompagner dans son enquête, résolvant plus d´une énigme. Mais leur mission n´est pas sans dangers : il leur faudra affronter de redoutables héritières en jupons, des abbés benêts, des airs de flûte assassins, des codes mystérieux, et un lieutenant-général de police qui guette la première occasion d´embastillonner notre philosophe...
    Un roman historique à la fois rigoureux et très amusant, qui répond avec brio aux engouements du public : Frédéric Lenormand a un ton et une plume qui donnent aux personnages une répartie et une vivacité rares. Après le succès des 16 volumes du Juge Ti, la réputation de l'auteur n'est plus à faire...

  • « Voltaire mène l´enquête »Qui en veut à la marquise du Châtelet ? Sa servante assassinée, la voilà aux prises avec la police. Voltaire vole à son secours pour dénouer une intrigue où s´entremêlent la couture, l´horlogerie et le commerce des poupées. Prêt à tout, virevoltant, multipliant les mots d´esprit, notre San Antonio des Lumières nous entraîne une nouvelle fois dans une folle sarabande. Depuis les salons parisiens jusque dans les taudis sous les ponts de la Seine, il déjoue la mécanique du crime, tire son épingle du jeu et démontre une fois de plus que, pour un philosophe comme lui, découvrir la vérité n´est qu´un jeu d´enfant.

  • Panique à Paris ! La peste est de retour ! Voltaire aussi ! Tandis qu'une maladie mystérieuse affole la capitale, le voilà coincé entre police, assassins, les médecins et son frère Armand, religieux intransigeant avec qui on le confond sans cesse. Déterminé à dissiper les brumes qui obscurcissent la raison et à éclairer l'intrigue de ses lumières, Voltaire prodigue aux populations effrayées les bienfaits de la philosophie en action. Hélas la police continue de penser que c'est encore la faute à Voltaire... Nous voici à nouveau embarqués dans une réjouissante aventure policière du philosophe le plus pétulant de l'histoire de France. On se régale à le regarder faire preuve d'esprit et de férocité envers ses contemporains, en enquêteur égocentrique, persuadé de sa supériorité, jamais à court d'idées, mais toujours là pour faire surgir la vérité. Impossible de coller une étiquette sur Frédéric Lenormand. Il n'est pas seulement auteur de romans policiers : c'est un romancier à part entière, capable dans un même récit de mélanger différents genres littéraires (polar, aventures picaresques, conte philosophique). C'est sous cet angle qu'il faut lire la série Voltaire mène l'enquête. On peut alors découvrir avec délectation une plume savoureuse. Mensonges en entrée, crime en plat principal, perfidies au dessert, c'est le menu très complet qu'il nous concocte pour nous servir les aventures d'un Voltaire capable de réjouir ceux qui l'aiment et ceux qui le détestent : un Voltaire délicieux, pimenté, irrésistible.

  • Prenez un philosophe bien à point, faites-le mariner, lardez quelques victimes, laissez mijoter les suspects, assaisonnez de quelques scandales, pimentez l´intrigue, salez les rebondissements, saupoudrez de dialogues croustillants, enrobez dans un style onctueux et servez chaud.
    En pleine révolution culinaire, Voltaire enquête sur les traces d´un assassin qui sème derrière lui tartes au cyanure et ragoûts à l´arsenic. L´aide de la brillante marquise du Châtelet, experte en recherches scientifiques, et de l´abbé Linant, fin gourmet, ne sera pas de trop pour rendre l´appétit aux gastronomes !

  • Alors qu´il nie être en train de publier les Lettres anglaises, qu´il nie d´ailleurs avoir écrites, Voltaire se trouve une fois de plus embarqué dans des crimes - qu´il n´a certainement pas commis !  Le réel assassin, de son côté, semble s´en prendre à des individus dans leur plus simple appareil, de préférence en aimable compagnie, dans des mises en scène inspirées de livres licencieux. L´affaire risque de faire du bruit, car il s´agit à chaque fois d´hommes d´importance.  Voilà notre Voltaire contraint d´aller se compromettre dans les recoins pas nets de la capitale, maisons de débauche gérées par des « abbesses », librairies clandestines, bureaux de la Librairie où les ouvrages interdits disparaissent entre les mains des exempts... sur les traces d´un meurtrier qui, comble de ce siècle, s´est pris de haine pour les libertins.

  • À l'automne 1908, l'extravagante marquise Casati s'installe au Ritz avec son léopard, ses lévriers, son perroquet, ses singes et son boa. Rien que de très normal. Mais son séjour est troublé par une série de vols et d'assassinats.
    Les riches hôtels particuliers de la place Vendôme sont méthodiquement cambriolés. Quant à la boutique Van Cleef & Arpels, elle a été pillée au nez et à la barbe des bijoutiers  ! Sans parler de cet homme assassiné sur le toit du Ritz...
    La marquise Casati, une sorte d'Hercule Poirot qui aurait troqué le chapeau melon pour une crinière écarlate, et les bonnes manières pour l'exubérance d'une Italienne indomptable, mène l'enquête. Et elle ne tarde pas à contrarier les projets d'Alfred Lupin, ennemi public numéro 2 et frère du célèbre gentleman cambrioleur...
    Une enquête dans le Paris du début du XXe siècle.

  • Dépêché dans une province lointaine, au climat rigoureux, aux habitants incultes et à la cuisine immangeable, le juge Ti regrette amèrement le luxe de la capitale. Un seul raffinement très en vogue est parvenu jusque dans ces contrées reculées : le go, jeu de stratégie d'origine ancestrale élevé au rang d'art. Les notables locaux en sont fous. C'est bien la veine du magistrat, qui n'y voit qu'un passe-temps pour oisifs ! Il est toutefois contraint de s'y intéresser de plus près lorsqu'il devine que le go pourrait avoir un rapport avec une série de meurtres survenus dans la région. S'engage alors une partie délicate, dont l'enjeu n'est autre que de nombreuses vies humaines.

  • A peine arrivé dans le monastère taoïste où l'a conduit une procédure de routine, Ti est confronté à une série inexplicable de suicides parmi les moines. Très vite, il est frappé par l'ambiance délétère d'un lieu où le fantastique côtoie la réalité, où les rêves sont vénérés à l'égal de révélations sacrées. En dépit des efforts d'un abbé anxieux de le voir s'en aller, Ti met au jour les mille péchés petits et grands de cette congrégation hors du commun. De son côté, Mme Ti, la première de ses trois épouses, mène sa propre enquête dans le couvent de nonnes bouddhistes situé sur une colline voisine, où son mari l'a envoyée soigner ses nerfs. Après avoir découvert qu'aucune des deux communautés ne l'emporte sur l'autre en matière de secrets et de mensonges, Ti se heurte à l'une des plus ingénieuses machinations de sa carrière de magistrat. L'auteur ressuscite la Chine policée et baroque des Tang, en compagnie d'un juge Ti plein de verve et de malice.

  • Bonne nouvelle pour Voltaire  ! Emilie du Châtelet, sa marquise préférée, est sur le point de faire un héritage. Justement, une occasion à saisir se présente  : l'achat du magnifique hôtel Lambert, à la pointe de l'île Saint-Louis. Voilà un cadre royal pour loger le prince des philosophes  ! Hélas, le banquier qui devait leur avancer la somme vient d'être enlevé, ses ravisseurs réclament une rançon. Voltaire fait des pieds et des mains pour le récupérer au milieu d'une ville rendue folle par les somptueuses fêtes du mariage de la fille de Louis XV avec l'infant d'Espagne. Les cadavres s'accumulent entre bal masqué et joutes nautiques sur la Seine, dans le fracas des canons de la Bastille et des feux d'artifices.
    Frédéric Lenormand nous offre une fois de plus, avec cette intrigue ciselée, un petit bijou d'humour et de suspens.

  • L'été 1789 est une époque bénie pour les assassins. À dix-huit ans, Laure de Sade tente de survivre aux bouleversements qui agitent Paris, mais aussi de démanteler un trafic de pierres précieuses en montgolfière, d'arrêter un tueur démoniaque déguisé en arlequin... Au même moment, son père, le marquis, la contraint à le faire évader de la Bastille.À la manière d'un Sherlock Holmes en jupons qui lutterait contre Jack l'Éventreur, Laure de Sade devient, bien malgré elle, une héroïne sous la Révolution.

  • La nouvelle série policière historique de Frédéric Lenormand, auteur couronné des prix Arsène Lupin et Historia.
    Au début de la guerre de 1914, un policier décide de revêtir une identité féminine pour échapper à la mobilisation. Ray Février devient " Loulou Chandeleur ", détective privé en bas de soie et chapeau à voilette. Ray-Loulou se rend compte qu'il est aussi bon flic en robe qu'en pantalon, et peut-être meilleur homme qu'auparavant.
    Aux côtés de la patronne de l'agence de détectives, la charmante Miss Barnett – qui ne connaît pas son secret –, Loulou enquête sur une intrigante affaire de lettres de menaces. Quand le maître chanteur commence à mettre son plan à exécution et que les meurtres se multiplient, notre étonnant duo plonge dans une succession de surprises et de pièges périlleux.
    Entre 1914 et 1918, ce sont les Françaises qui ont fait vivre le pays. Ce roman raconte leur émancipation et la difficulté d'être une femme en temps de guerre... surtout quand on n'en est pas une.
    Frédéric Lenormand, romancier à succès de la série Voltaire mène l'enquête (Lattès) et des Nouvelles enquêtes du juge Ti (Fayard), s'est inspiré pour Seules les femmes sont éternelles de l'histoire vraie de Paul Grappe, soldat déserteur qui s'est travesti en femme pour ne pas être envoyé dans les tranchées, et dont la vie a également été adaptée à l'écran par André Téchiné (Nos Années folles).

  • Evoquée dans la plupart des ouvrages sur la Révolution française, la pension Belhomme n'avait jamais fait l'objet d'une étude historique. C'est pourtant la plus célèbre des maisons de santé transformée en prison sous la Terreur. Dans l'ombre de la guillotine, les détenus politiques y côtoient les fous, pensionnaires habituels du lieu. Le destin de ces cent-seize prisonniers, connus ou non, forme une « biographie collective » des plus romanesque, dans une atmosphère à mi-chemin entre Ubu et la maison du Docteur Petiot. Depuis la parution de son premier roman Les fous de Guernesey en 1991, Frédéric Lenormand a été lauréat de la Fondation Del Duca, de la Villa Médicis Hors les Murs, de la Fondation Beaumarchais (S.A.C.D.), de la Société des Gens de Lettres et de la Fondation Hachette. Les princesses vagabondes a reçu en 1999 le Prix François Mauriac de l'Académie Française. Il a publié La jeune fille et le philosophe (2000) et Un beau captif (2001) aux éditions Fayard. .

  • Les quatre premiers tomes de la série "Voltaire mène l'enquête" !
    La baronne meurt à cinq heures
    Le bien-être de Voltaire est menacé. On a retrouvé sa protectrice, la baronne de Fontaine-Martel, assassinée dans son lit, et pour l'heure aucun suspect...
    Meurtre dans le boudoir
    Alors qu'il nie être en train de publier les Lettres anglaises, Voltaire se trouve une fois de plus embarqué dans des crimes - qu'il n'a certainement pas commis ! Le réel assassin semble s'en prendre à des individus dans leur plus simple appareil, de préférence en aimable compagnie, dans des mises en scène inspirées de livres licencieux...
    Le diable s'habille en Voltaire
    Voltaire a enfin trouvé un adversaire à sa mesure : le diable en personne ! Belzébuth sème des cadavres à travers Paris, au point que l'Église, soucieuse d'éviter tout scandale, fait appel au célèbre philosophe pour mener une enquête discrète en cachette de la police. 
    Crimes et condiments
    En pleine révolution culinaire, Voltaire enquête sur les traces d'un assassin qui sème derrière lui tartes au cyanure et ragoûts à l'arsenic. 

  • Mars 1763. Le doge Foscarini est souffrant, et pas moins de seize médecins ont échoué à le guérir. Leonora, détective vénitienne, est chargée en secret de retrouver un mage dont la rumeur prétend qu´il peut soigner n´importe quel mal.C´est dans les îles les moins accessibles de la lagune que Leonora et son assistant Flaminio partent sur les traces de cet étrange praticien. Composant la périphérie de ce monde à part, l´île des centenaires, l´île des fous, l´île des fantômes, l´île des lapins ou encore l´île des moines érudits, souvent peuplées d´excentriques, abondent en charmes autant qu´en dangers. D´autant que certains à Venise préféreraient que le doge ne guérisse pas...

  • Qui supprime un à un les princes de la dynastie Tang ? Qui s´acharne contre les quatre cent mille habitants de la capitale qu´un tirage au sort a condamnés à s´exiler dans une autre ville ? Tandis que le juge Ti poursuit les assassins de tous bords, sa Première Épouse, l´ineffable dame Lin, s´efforce de retrouver leur fille cadette, Petit Trésor, qui s´est mêlée au convoi dans l´espoir de rejoindre son amoureux secret, un beau danseur de sabre au passé ténébreux.
    Au rythme de sa passion pour les enquêtes criminelles, le juge Ti nous entraîne dans les méandres de la culture chinoise. Qui d´autre que lui serait de taille à déjouer une telle succession de meurtres machiavéliques, d´effondrements de ponts et de digues sabotés, sans rien perdre de sa finesse ni de sa sérénité ?Entre l´intimité des Ti et la raison d´État, Frédéric Lenormand nous emporte dans l´une de ces intrigues bondissantes qui font la saveur de cette série.

empty