François Dolbeau

  • OEuvre monumentale, parue de 1932 à 1995, voici donc Le Dictionnaire de Spiritualité enfin publié intégralement de A jusqu'à Z, avec un index particulièrement utile. A beaucoup de points de vue, c'était un défi. Le pari a été tenu. On peut même dire que les fruits dépassent le projet primitif, car très vite les perspectives du début ont été amplifiées et précisées. Dans les années 30, lancer l'idée et assurer la réalisation d'un tel dictionnaire pouvait paraître, face au bloc solide du dogme catholique, une entreprise marginale concernant les techniques de prière, les états mystiques et les divers phénomènes qui parfois les accompagnent... A cette époque, la réflexion chrétienne, encadrée et limitée par une théologie dogmatique, en grande partie déductive et obligatoire, avait besoin d'un nouveau souffle. Voici que la spiritualité, fondée en même temps sur l'expérience et sur la liberté qui président à l'invention des divers chemins conduisant à Dieu, renouvelait toutes les questions... Cette révolution tranquille s'est faite lentement, sans bruit, sans excès. A sa place, avec d'autres éléments similaires, elle a préparé l'éclosion irrésistible de Vatican II ; et aujourd'hui, patiemment, elle aide à bien comprendre l'originalité et le dynamisme de ce concile... Des milliers de collaborateurs, provenant du monde entier et de tous les horizons, ont contribué à faire de ce Dictionnaire ce qu'il est : particulièrement utile à tous ceux qui veulent mieux connaître les auteurs spirituels de divers pays, suivre l'évolution des mentalités, des institutions, des grandes notions fondamentales... et plein d'intérêt pour tous les curieux. Ainsi s'est-il répandu à travers le monde entier et dans tous les milieux.

  • Réunissant le fruit du travail des plus grands spécialistes de Saint Augustin, cet ouvrage fait suite à un colloque organisé avec le soutien de l'Unesco et de la ville des Sables-d'Olonne. Il complète et enrichit les interventions des participants et permet une découverte d'un des pères emblématiques de l'Église en évoquant son histoire et le contexte de son oeuvre. C'est aussi une réflexion actuelle sur celui qui fut dans le monde antique un médiateur entre deux cultures, l'Afrique et l'Occident. Africain, pétri de romanité, Augustin fut sans doute le plus illustre représentant de la chrétienté dans l'antiquité. « Le grand luminaire du monde occidental - dira de lui le Cardinal Newman - sans être un docteur infaillible a formé l'intelligence de l'Europe ». L'universalité dont il est porteur ne vient pas seulement de la richesse d'une pensée qui a franchi les frontières de l'Afrique romaine ou de l'Europe médiévale, comme en témoigne notamment le nombre considérable des traductions des Confessions dans le monde et l'intérêt toujours croissant que suscitent ses oeuvres, mais aussi du fait même qu'Augustin se révèle à nous, dans sa pleine humanité, avec ses faiblesses, ses interrogations, ses déchirements. Ce livre qui reprend les contributions de différents intervenants du colloque, complétées et enrichies, apporte une réflexion en pleine actualité sur la pensée et l'oeuvre de saint Augustin, passeur inspiré entre les deux rives de la Méditerranée. C'est aussi un hommage à Goulven Madec disparu en 2008, auteur d'un texte de cet ouvrage, et qui consacra sa vie à l'évêque d'Hippone.
    LES AUTEURS :
    François Dolbeau - Directeur d'études à l'École pratique des hautes études en Langue et littérature latines du Moyen Âge, il est responsable de la publication du dictionnaire : Novum Glossarium Mediæ Latinitatis, ainsi que docteur honoris causa de l'Université de Chicago.
    Claude Lepelley - Professeur émérite d'histoire ancienne et ancien président de l'Institut des Études Augusti niennes de Paris.
    Goulven Madec - Religieux assomptionniste membre de l'Institut d'Études Augustiniennes de Paris et professeur honoraire de la faculté de théologie de l'Institut catholique de Paris. Goulven Madec est décédé en 2008.
    Rosa Maria Guerreiro - Chercheuse enseignante en Histoire des religions au Laboratoire Lenain de Tillemont et à Paris IV, elle est depuis de nombreuses années spécialiste du programme de dialogue interreligieux à l'Unesco.
    Malika Pondevie - Chercheuse sur la civilisation arabe et sur l'Histoire de l'Afrique du Nord antique, elle intervient à l'Institut du Monde arabe de Paris ainsi qu'à l'Institut Maïmonide de Montpellier. Elle est membre de l'Académie de Bretagne et des Pays de la Loire.

empty