François Moreau

  • À la fin du mois d'août 1937, le reporter de guerre Robert Capa débarque à New York par le paquebot. Il a 23 ans, il est déjà veuf : un mois plus tôt, sa compagne photographe Gerda Taro a été tuée lors de la guerre d'Espagne à Brunete, près de Madrid, alors qu'il se trouvait à Paris.

    À la fin du mois d'août 1937, le reporter de guerre Robert Capa débarque à New York par le paquebot. Il a 23 ans, il est déjà veuf : un mois plus tôt, sa compagne photographe Gerda Taro a été tuée lors de la guerre d'Espagne à Brunete, près de Madrid, alors qu'il se trouvait à Paris.

    Ce séjour new-yorkais est l'occasion pour Robert Capa de s'extraire de son désespoir. Il retrouve sa famille – mère et frère notamment, qui ont fui Budapest –, ainsi que ses amis, dont le photographe hongrois André Kertész qui avait été son mentor à Paris, il tente de se faire engager par le nouvel hebdomadaire Life Magazine.

    Mais c'est surtout l'occasion pour lui de mener à bien un projet de livre. Un album à la mémoire de Gerda, intitulé
    Death in the making, conçu avec André Kertész, pour évoquer en images les douze derniers mois que Capa a passés en Espagne à couvrir la Guerre civile avec Gerda. Sous l'hommage du combat des Républicains espagnols, cet ouvrage raconte aussi – implicitement – leur amour agité, ainsi que leur collaboration où la cause révolutionnaire devint une cause intime.

    Après Gerda, livre sur la naissance d'un livre, roman où se mêle histoire et fiction, recrée le tourbillon de ces six semaines à New York, une ville en paix, dans laquelle remontent les souvenirs de cette année 1936-1937, ses violences, ses déchirements qui bouleversèrent aussi bien le couple Taro-Capa que l'Europe entière.

  • Elle est arrivée de Bénin City pour profiter de l'argent suisse et payer les dettes de sa famille. Elle vit sous la coupe d'une proxénète qui détient son passeport et son juju, cette figurine sacrée qui lui permet de la contrôler. Il conçoit des jeux vidéo fun-gore qui ont fait de lui une star. Il voyage à travers le monde d'hôtel de luxe en festival de geeks, ivre de drogues et vivant dans un univers parallèle où la fiction prend le pas sur la réalité. Le soir où elle s'asperge de White spirit et s'immole par le feu pour mettre fin à tout, c'est lui qui la sauve. Il devient à ses yeux l'homme qui peut l'arracher à ses démons. Les voici liés pour le meilleur et pour le pire, unis par leurs folies et leurs obsessions, associés pour se sortir du guêpier où ils se sont fourrés...

  • Nous croyons en un Dieu qui s'est révélé, c'est-à-dire qui s'est fait connaître aux hommes, et cette caractéristique met la foi chrétienne tout à fait à part des autres religions, qui sont une recherche de Dieu.Cet ouvrage cherche à comprendre ce qu'est la Révélation à travers la présentation qu'en donne la Bible, afin de saisir ce que signifie « croire », qui est l'acte essentiel du disciple du Christ.Dans une perspective qui s'intéresse aux fondements de la foi, nous verrons ensuite comment cette Révélation peut aujourd'hui nous toucher, et aussi ce qu'est la compréhension de la foi, ou « théologie », et pourquoi elle est indispensable au croyant s'il veut progresser dans la foi.
    Prêtre de la communauté Saint-Martin, docteur en théologie, l'abbé François-Régis Moreau est directeur de l'école supérieure de philosophie et de théologie de la maison de formation de la communauté à Évron. Dernière publication : Guide de lecture du concile Vatican II, 7 volumes, Perpignan, Artège, 2014.

  • Intégrant les derniers acquis de la biologie cellulaire et de la génétique moléculaire, cette seconde édition, entièrement corrigée, offre un panorama de l'ensemble de la biologie végétale enseignée dans les premières années d'études supérieures (Licence, Pharmacie, classes préparatoires, IUT). Ce volume traite des aspects physiologiques et moléculaires de la croissance et du développement des végétaux supérieurs couvrant les phytohormones, la perception et la transduction des signaux abiotiques, les méristèmes, la paroi et l'élongation cellulaire, l'élaboration et la germination de la graine, la floraison. Les relations entre la plante et son environnement biotique et le métabolisme secondaire terminent l'ouvrage. Clair et concis, très illustré, le cours est enrichi par des encarts apportant quelques compléments techniques ou historiques. Des questions de révision en fin de chapitre, toutes corrigées, permettent de tester ses connaissances et de s'entraîner avant l'épreuve. Dans cette troisième édition, actualisée, de nouveaux encarts replacent la biologie végétale dans l'actualité (utilisation des engrais, des pesticides, photosynthèse et régulation du climat, chimie verte, etc.) et un nouveau chapitre traite de la formation des fruits. Quelques compléments sont disponibles sur le site dunod.com (coraux, lichens, flavonoïdes...).

  • Versé autant dans les arts libéraux que dans les arts mécaniques, Spinoza fut aussi tailleur de verre à Amsterdam, sans doute acteur de théâtre, probablement dessinateur. Il fréquenta la boutique d'antiquaire de Franciscus Van den Enden et fut proche de la société des arts Nil volentibus arduum ; il habitait non loin de Rembrandt et Potter et appréciait la compagnie de peintres et de décorateurs. Élaborée au coeur du siècle d'or de la peinture hollandaise, cette philosophie a souvent inspiré les artistes. Comment expliquer un tel regard non philosophique sur une philosophie qui ne présente pas une pensée développée sur les arts ? Comment expliquer qu'on ait tenté d'emprunter les voies de l'esthétique pour pénétrer une philosophie qui ne constitue pas ce champ de réflexion en un domaine autonome ? A défaut d'avoir une esthétique à proprement dit, le spinozisme n'en contient pas moins une profonde réflexion sur les arts et leurs usages au sein d'un projet d'éthique conçue comme art de vivre.

  • Toute une dimension de la modernité s'est constituée en relisant et en transformant les philosophies antiques. Second volet d'une série de trois ouvrages (I. Le Stoïcisme, 1999 ; III. L'Épicurisme, à paraître), ce volume étudie le retour du

  • Sous le soleil andalou, truands teigneux, barbouzes marocains ou victimes de la crise : tous partagent la même avidité. « Il tenta désespérément de se débattre. Sursauts inutiles. Les quatre l'empoignèrent et le traînèrent à la poupe en le dérouillant. Pantin désarticulé. Au moment du dernier élan, alors que quatre bras s'apprêtaient à le balancer par-dessus bord, le coup de grâce vint percuter son crâne. L'aube naissante tomba en rideau. Son corps déchira la surface d'eau noire, s'enfonça, entraînant avec lui une coulée de bulles d'un vert fluorescent. Un bruit sourd, une gerbe d'écume. Le pilote embraya et le yacht bondit en se cabrant. Il entrouvrit soudain les yeux. Autour, la mer, le froid, les courants d'eau profonde aspirés depuis l'Atlantique. Il coulait, coulait. Il voulut crier, mais un flot d'eau salée pénétra dans sa bouche. Sa dernière sensation fut une soif immense. Une soif d'air. Les poumons pleins d'eau, il sombra. » Pierre-François Moreau, reporter et chroniqueur littéraire notamment pour Actuel, est scénariste.

  • Intégrant les derniers acquis de la biologie cellulaire et de la génétique moléculaire, cet ouvrage en deux volumes offre un panorama de l'ensemble de la biologie végétale enseignée dans les premières années d'études supérieures (Licence, Pharmacie, classes préparatoires, IUT).
    Ce volume traite de la nutrition hydrominérale, de la photosynthèse et du métabolisme intermédiaire des plantes. Clair et concis, très illustré, le cours est enrichi par des encarts apportant quelques compléments techniques ou historiques. Des questions de révision en fin de chapitre, toutes corrigées, permettent de tester ses connaissances et de s'entraîner avant l'épreuve.
    Dans cette troisième édition, actualisée, de nouveaux encarts replacent la biologie végétale dans l'actualité (utilisation des engrais, des pesticides, photosynthèse et régulation du climat, chimie verte, etc.).
    /> Quelques compléments sont disponibles sur le site dunod.com (aquaporines, métaux lourds, rhizosphère, rubisco...). 

  • C'est d'abord la décennie des années 70 où le jeune interniste se transforme en électroradiologiste de l'hôpital Necker dans la foulée de mai 68. C'est le passage de la radiologie analogique en imagerie médicale numérique et le choix de devenir génito-uroradiologue échographiste, spécialisé dans l'exploration des parathyroïdes et du sein.
    La décennie des années 1980, c'est l'internationalisation d'une carrière boostée par l'organisation du XVIème Congrès International de Radiologie de Radiologie (ICR'89) de Paris. C'est le lancement de la radiologie gériatrique et l'apogée d'une recherche sophistiquée sur la toxicité des produits de contraste radiologiques.
    La décennie des années 1990 c'est le premier type de service hospitalier fondé sur le principe révolutionnaire du contrat d'objectifs et de la gestion en flux tendu. Il en nait le concept d'imagerie de la Femme et les positions de Trésoriers de deux sociétés savantes internationales. Après une année triomphale 1995, c'est la chute du service torpillé par la désastreuse gestion du groupe hospitalier Necker-Enfants Malades et la douloureuse décision de refuser la reconduction de la chefferie de service prise en 1998.

  • Enfant précoce né en même temps que l'Anschluss d'un père médecin de campagne et d'une mère infirmière, tout était inscrit dans son éducation dans des milieux humanistes et cultivés pour un destin de star de la médecine instalé dans la facilité des classes creuses de l'ouest de la France. Comment put-il sortir d'une spirale atroce qui s'amorça à l'âge de 20 ans après une expérience médicale dans le bled algérien et des échecs répétés dans les concours hospitaliers rennais? Comment se rétablir en montant à Paris à 24 ans pour être nommé interne des hôpitaux à 27 ans? Trouver la femme de sa vie? Choisir la spécialité de radiologie alors dépréciée? Sortir renforcé d'un engagement périlleux dans les événements de mai 68? Une vie peut-elle s'arrêter à 30 ans? La réalité dépasse la fiction avant que ne se présente la suite "Ecce homo vir" (1968-1998)  à venir pour conter l'ascension d'un mandarin!

  • Initialement cet ouvrage se voulait être une biographie conventionnelle d'une résistante héroïque, Marguerite Chabiron, originaire d'une famille concernée par la pérennisation de la mémoire de leur bienaimée tante aînée, décédée des suites dramatiquement douloureuses d'une longue maladie neurologique contractée lors de sa déportation au KZ-Ravensbrück. La complexité de l'approche rédactionnelle apparut vite tant les acquis initiaux

  • Malheureusement pour moi, je suis né laîné, espéré, aimé, éveillé, doué pour tout et mauvais en rien, chanceux et prêt pour la réussite dune vie princière, riche avec une femme de rêve qui lui fera de beaux enfants amateurs de poèmes damour azur Heureusement pour moi, je suis né avec lAnschluss, pour la joie triste des guerriers vaincus en juin 40, chétif au temps des Tarzan, surtout au niveau des tendons dAchille qui rendent tragiques les amours futiles et du c½ur qui rendent jouissifs les poèmes de la haine de léchec, pourtant inéluctable Poemes écrits de 1990 à 2010, époque de ma vie la plus exaltante, la plus riche en expériences diverses et variées, la plus douloureuse dans sa fin qui est que la vieillesse n'est nullement obligée d'être un naufrage!

  • En mai 2004, j'ai cru que j'allais mourir subitement. J'ai survécu et décidé d'étudier prospectivement, à la lumière de mes expériences passées et de ce dont on parlait à l'époque dans les médias pour préjuger sur la vie et la mort qui m'attendaient alors que j'étais en plein Troisième Âge à 67 ans. J'ai recensé les troubles de ma santé physique, mentale et sociale pour une évaluation lucide. Je suis diabétique et bipolaire. Mourrais-je par suicide? par accident ? par maladie? Et si je survis, serait-ce lucide ou dément? Je publie ceci sans changer le contenu rédigé en 2005. Je termine par une postface pour introduire le volume 2 à paraitre plus tard: "10 ans après vers quel Quatrième Âge?".
    />

  • Les racines du libéralisme Liberté de conscience, liberté de la presse, habeas corpus, défense de la propriété, pluralisme, une certaine méfiance à l'égard de l'État : tels sont les traits principaux qui définissent le libéralisme du XXIe siècle. Mais ces thèmes s'appuient sur une philosophie politique élaborée au cours des siècles précédents : celle du droit naturel, qui fait du sujet la source et le fondement de la société, de l'État, des échanges et de la civilisation.

  • Ce troisième volume de Mémoire Linéaire couvre le dernier tiers de la vie du professeur Jean-François Moreau exposé année par année dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ignorant de la date exacte de son décès, il commence par la rédaction de l'état-de-l'art de sa vie de confiné durant l'hiver 2020 alors que sévit à l'extérieur la pandémie de coronavirus. Puis, il remonte dans le temps pour extraire de sa mémoire et de ses archives les hauts faits et gestes qui ont marqué d'abord les années de la seconde décennie du XXIème siècle, caractérisées notamment par la lutte contre un grave cancer compliqué d'un diabète insulino-dépendant, la publication de six livres chez Librinova, dont les deux premiers tomes de Mémoire Linéaire et De l'Ulcère cérébral, une enquête approfondie sur la déportation d'une tante et sa filleule à Ravensbrück et une défense acharnée du Musée de l'Assistance Publique à Paris. Durant la première décennie du siècle, c'est la lutte pour conserver une dignité compromise par sa décision nécessaire, mais délabrante pour sa santé mentale et sociale, de ne pas renouveler sa chefferie de service de radiologie de l'hôpital Necker pour cause d'asphyxie programmée de son staff en 1998. Il devient dès l'an 2000 expert dans la programmation assistée par ordinateur, photographe, vidéaste, éditeur et webmaster. Par le développement d'une activité innovante, il survit magnifiquement en continuant d'oeuvrer pour ses relations internationales planétaires.

  • Quels sont les rapports entre langage et pouvoir ? L'étude s'appuie sur de nombreux auteurs classiques : Machiavel, Spinoza, Rousseau, Kant, Malebranche et al.

  • Enfin ! Depuis l'avènement d'Internet, les 99,9% d'amoureux des films et des séries qui n'exercent pas la profession de critique peuvent se faire entendre... Mieux, ils peuvent passer sans effort de la position devant à la position depuis : s'asseoir devant un écran et s'exprimer depuis un écran sont en effet devenus deux attitudes communes. Les films et les séries arrivent sur les terminaux domestiques ; tout de suite après et quelquefois même pendant leur diffusion, les avis et les analyses partent en sens inverse. Une autre nouveauté consiste en la diversification de la parole critique, confinée jusqu'ici à l'écrit ou aux conversations éphémères. Internet et la démocratisation des machines qui accompagne son essor ajoutent aux mots toutes sortes d'images, de sons et de manipulations audiovisuelles, laissant là encore loin derrière le modèle séculaire du critique professionnel écrivant son papier.
    Comment étudier ces bouleversements ? Comment réagir devant l'abondance des critiques postées, la variété de leurs formes d'expression, l'interactivité qu'elles engendrent, sans parler du rapport à la professionnalisation qu'entretiennent leurs auteurs, surtout quand ils atteignent le statut de « vlogueur » vedette ? Une seule manière possible : l'interdisciplinarité. Le présent ouvrage réunit donc les contributions de spécialistes en provenance de champs divers (sociologie, Gender et Cultural Studies, Sciences de l'information-communication, etc.), sans oublier les acteurs les plus en vue de cette révolution de la parole critique, les « vlogueurs ».

  • Les racines du libéralisme Liberté de conscience, liberté de la presse, habeas corpus, défense de la propriété, pluralisme, une certaine méfiance à l'égard de l'État : tels sont les traits principaux qui définissent le libéralisme du XXIe siècle. Mais ces thèmes s'appuient sur une philosophie politique élaborée au cours des siècles précédents : celle du droit naturel, qui fait du sujet la source et le fondement de la société, de l'État, des échanges et de la civilisation.

  • If the future of humanity depends on the massive development of renewable energies combined with drastic reductions in energy waste, many obstacles stand in the way.

  • L'époque des Lumières se voulut le siècle de la Raison et a reconnu le rôle des passions, comme aiguillon de la connaissance, moteur des actions humaines, ressort de la vie privée tout autant que de la politique. C'est le noeud formé par Raison et passions qui caractérise le mieux ce siècle. Cette confrontation est reconnaissable aujourd'hui dans les principes de notre droit, dans les questions éthiques qui animent médecine et gouvernement, dans les interrogations de nos pratiques esthétiques.

  • Lire Spinoza, c'est décrire les lignes de force de son architecture théorique; analyser les textes essentiels où viennent se nouer les principales difficultés; insérer sa pensée dans le contexte hors duquel on ne peut déchiffrer son sens et ses enjeux. C'est aussi demeurer attentif à sa dimension controversiale et aux registres de son style, de son lexique et de son argumentation, ainsi qu'aux différents genres d'écriture philosophique qu'il a choisis : le dialogue et le traité, la lettre ou l'exégèse, la démonstration mathématique ou la scolie polémique. C'est enfin repérer les écarts significatifs qui marquent la production de son originalité et transforment une culture en interrogation systématisant. Il s'agit alors moins d'exposer une doctrine que de repérer et d'analyser les problèmes d'une philosophie. Ainsi peuvent prendre sens le rapport de Spinoza à Épicure ou à Descartes, sa reprise complexe de ce que Tacite dit des Juifs; sa relation à l'athéisme ou au matérialisme; l'usage qu'il fait du vocabulaire psychologique ou des textes bibliques traitant des prêtres ou des prophètes; la signification que prennent sous sa plume des notions comme la lumière naturelle, l'amour, le jugement, le doute ou le martyre. Pierre-François Moreau enseigne l'histoire de la philosophie à l'École Normale Supérieures des Lettres et Sciences humaine. Il dirige la nouvelle édition des OEuvres complètes de Spinoza.

empty