François Rivière

  • Quand Edgar Allan Poe rencontre les étoiles de Sunset Boulevard.
    Un roman hypnotique, savant et malicieux qui ressuscite les figures déchues ou légendaires du Los Angeles des années 1930.
    Qui est vraiment Irvin Rosa-Fierce ? Dans ce tombeau littéraire écrit comme un roman à énigme, le narrateur se lance sur les traces d'Irvin, un ami chroniqueur mondain et auteur de nouvelles fantastiques à la Lovecraft, aussi fuyant que fascinant. Les histoires insérées, égrenées au fil de l'enquête comme des pièces à conviction, offrent une plongée dans les intrigues rocambolesques d'un âge d'or hollywoodien, à la fois extravagant et plus vrai que nature.
    C'est dans un tourbillon de références littéraires et cinématographiques anticonformistes, d'un charme délicieusement vintage, que nous emporte ce roman à suspense, construit comme un labyrinthe, jusqu'à la chute finale...

  • Un portrait insolite et souvent drôle d'Alfred Hitchcock, ou comment son caractère étrange, ses fantasmes meurtriers et sa passion pour les romans morbides expliquent autant de chefs-d'oeuvre cinématographiques. Quand la réalité rejoint la fiction, par le grand biographe français d'Agatha Christie, qui est aussi un grand maître de la littérature anglo-saxonne en général.


  • Nouvelle édition revue et augmentée
    à l'occasion du vingtième anniversaire de la mort de Frédéric Dard

    Frédéric Dard, le romancier français le plus lu de la seconde moitié du XXe siècle, demeure un créateur mal connu de ses contemporains. La faute en incombe sans nul doute à San-Antonio, son double littéraire au succès phénoménal.
    Pour éclairer les diverses facettes de l'oeuvre et comprendre l'homme en profondeur, il fallait remonter aux sources. Embrasser l'enfance dauphinoise d'un garçon modeste introduit à la littérature par une grand-mère excentrique. Suivre les premières réussites du jeune Frédéric encouragé par Simenon, puis son nouveau départ à Paris comme dramaturge aux côtés de Robert Hossein, et sa collaboration comme scénariste avec les cinéastes Gérard Oury, Édouard Molinaro ou Yves Allégret. Enfin, revenir sur la naissance hasardeuse du commissaire San-Antonio en 1949 et la consécration de ce personnage de fiction devenu en quelque sorte auteur de la saga trépidante que l'on sait.
    À travers ce portrait en action, on partagera les émois, les coups durs et les temps forts de la vie de Frédéric Dard. Celui qui, grâce à son tempérament hors du commun, a été, sans conteste, l'homme de lettres le plus libre de son époque.

  • Le roman d'espionnage, dont François Rivière raconte la genèse dans sa préface, est né pendant la Grande Guerre. Les auteurs réunis dans ce volume ont en commun d'avoir été, chacun à sa manière, des acteurs de ce conflit. Anglais pour la plupart, ils se sont imposés comme les maîtres incontestés d'un genre littéraire encore naissant, dont l'un des pionniers fut aussi le Français Jean Bommart, le créateur du " Poisson chinois ", présent ici à travers Le Train blindé n° 4.
    Auteur prolifique, E. Phillips Oppenheim a consacré une partie de son oeuvre à ce type de fiction. Ses héros, séduisants agents secrets, aventurières sans scrupules et malfrats de haut vol, évoluent dans l'univers des casinos, des hôtels de luxe et des salons d'ambassade. Dans L'Imposteur, le suspense tient jusqu'au bout à l'identité du héros : aristocrate anglais fréquentant les milieux diplomatiques londoniens et berlinois ou agent secret allemand jouant ce rôle pour mieux renseigner le Kaiser sur les préparatifs du conflit ? L'Homme au Pied bot de Valentine Williams met en scène un jeune agent secret britannique aux prises avec le chef du service de renseignements allemand. Deux nouvelles méconnues, l'une de Rudyard Kipling, Mary Postgate, l'autre d'Arthur Conan Doyle, Plaidoirie pour un homme seul, restituent l'atmosphère hallucinante de cette guerre telle qu'elle fut vécue par la population d'outre-Manche.
    Le seul témoignage de cette série est celui de Marthe McKenna, une infirmière belge qui oeuvra pour les services secrets anglais tout en travaillant officiellement pour les Allemands. Dans Les Espions que j'ai connus, elle raconte les missions extrêmement périlleuses qu'elle mena durant cette période.
    Par leur force et leur authenticité, les récits choisis et présentés par François Rivière nous entraînent dans les coulisses les plus secrètes du premier conflit mondial.

  • Automne 1889. À 24 ans, Rudyard Kipling quitte ses Indes natales pour conquérir, à Londres, la planète des Lettres. Adoubés par Henry James, ses Simples contes de la colline font déjà grand bruit, suscitant autant de curiosité que de jalousie. Car dans le petit monde des lettres londoniennes, le jeune Anglo-Indien détonne : sauvage, excentrique, lunatique, il a la brusquerie des grands timides et bien peu de goût pour les mondanités dont semblent se délecter ses pairs. De plus, il déteste cette ville, sa grisaille, sa froidure, qui lui rappellent de sombres souvenirs d'enfance - la chaleur, les couleurs de l'Inde, son ayah lui manquent terriblement. C'est dans cette période de fragilité et de désarroi que Kipling va, par l'entremise de James, rencontrer Wolcott Balestier. Wolcott a l'assurance, l'énergie, l'optimisme, aussi, du Nouveau Monde dont il vient : jeune agent littéraire ambitieux, il est bien décidé à importer sur le Vieux Continent les méthodes américaines modernes en matière d'édition. Kipling est d'abord pour lui le client idéal. Mais, très vite, les deux jeunes gens vont écrire ensemble une histoire beaucoup plus intime, formant avec la soeur de Wolcott, Carrie, un trio aussi ambigu qu'attirant...

  • "Mon petit Charlie, Je suis très malade et le médecin ne donne pas cher de ma peau... Cela me ferait plaisir de te voir et de parler avec toi. Nous avons beaucoup de choses à nous dire, n'est-ce pas ?
    Je t'attends.
    Ton vieil ami, Nilo Pharel.

    Pharel n'a jamais été "mon vieil ami'. Je n'ai aucune envie de retourner à Bruxelles, encore moins de le revoir, lui.
    Mais une sorte de curiosité malsaine me pousse à entreprendre ce voyage dont je ne veux pas. À moins que ce ne soit la peur. " Dans une autre vie, Charles Dulac a été enfant-acteur à Hollywood, héros d'une série à succès. De cette gloire éphémère lui restent les vieilles bobines super 8 de Little Charlie detective qu'il se repasse en boucle dans sa grande villa solitaire, quelques images ensoleillées de la dolce vita version L. A. dans les années 1950. Et le souvenir, obsédant, du drame qui a brisé sa carrière et broyé sa vie. Or voilà que ressurgit un fantôme de ce trouble passé que Charles croyait à jamais enfoui dans les replis de sa mémoire...

  • L'un des rêves de Charles Purley et Monette Odot, les agents littéraires de sir Henry Rider Haggard, l'auteur des Mines du Roi Salomon, est de rencontrer le meilleur ami de celui-ci, un des écrivains les plus célèbres d'Angleterre, Rudyard Kipling. Alors que sur le continent, la guerre fait rage, et que les zeppelins allemands s'aventurent jusqu'au-dessus de la Grande-Bretagne, Kipling est un exemple pour ses compatriotes. Rider Haggard a toujours été très protecteur vis-à-vis de son ami, mais aujourd'hui, il paraît terriblement inquiet. Un grand danger menace manifestement Kipling... Mais pour l'instant, c'est dans la maison de Monette Odot et Charles Purley que l'on vient de trouver un cadavre ! Un roman de mystère aux saveurs délicieusement « british » et un duo de détectives amateurs unique en son genre, qui inaugure brillamment l'arrivée de François Rivière dans le Masque.

  • Hollywood, 1933. Une nuit, François Béringe fait la connaissance de James Whale, le sulfureux réalisateur de Frankenstein, qui le persuade de collaborer à son prochain film. Paris, 1971. Fabrice Huguet quitte sa province pour travailler dans une librairie. Mais le hasard le confronte au magicien Katterfelto, obsédé par le chef-d'oeuvre inconnu de Whale, Un voyage sur Mars. Qui est donc ce Katterfelto ? Un cinéphile, un fou, un nécromancien ou la providence de Fabrice ? Au-delà du temps, les intrigues traversent les âges pour se rejoindre sur la route qui mène à un film maudit. Fabrice l'apprendra à ses dépens, comme François des années avant lui, pour avoir voulu faire quelques pas en enfer avec James Whale. Après Le Somnambule de Genève, François Rivière poursuit sa trilogie « Blasphème » dans le monde impitoyable du cinéma fantastique...

  • - Chers lecteurs, laissez-moi vous raconter une histoire... - Qu'avez-vous encore inventé ? Vous ne pouvez pas les laisser en paix durant quelques siècles ? - Et moi ? Pourrai-je un jour créer en toute sérénité ? - Créer, inventer, raconter... tant de verbes qui tissent tant d'existences ! - Par ma foi, notre histoire ne tombera pas dans l'oubli... - Quelle déraison, mon pauvre ami, ces créatures que vous baptisez lecteurs ne sont pas prêtes à vous entendre ! - Comment le pourraient-ils ? Fabrice et Mary Shelley non plus ne s'attendaient pas à me rencontrer... - Et les autres... avez-vous déjà oublié ce que votre diabolique imagination leur a fait endurer ? - Je les mène sur les chemins de la nuit... Aurez-vous le courage d'ouvrir ce livre ? Oserez-vous entrer dans mon livre ? Peut-être y lirez-vous l'histoire de votre propre destin... Dans ce premier volume de la trilogie Blasphème, à travers les facéties dangereuses de deux êtres aussi mystérieux qu'imprévisibles, François Rivière nous entraîne en des lieux et des temps proches ou lointains, dans un monde résolument gothique...

  • L'un des rêves de Charles Purley et Monette Odot, les agents littéraires de sir Henry Rider Haggard, l'auteur des Mines du Roi Salomon, est de rencontrer le meilleur ami de celui-ci, un des écrivains les plus célèbres d'Angleterre, Rudyard Kipling. Alors que sur le continent, la guerre fait rage, et que les zeppelins allemands s'aventurent jusqu'au-dessus de la Grande-Bretagne, Kipling est un exemple pour ses compatriotes. Rider Haggard a toujours été très protecteur vis-à-vis de son ami, mais aujourd'hui, il paraît terriblement inquiet. Un grand danger menace manifestement Kipling... Mais pour l'instant, c'est dans la maison de Monette Odot et Charles Purley que l'on vient de trouver un cadavre ! Un roman de mystère aux saveurs délicieusement « british » et un duo de détectives amateurs unique en son genre, qui inaugure brillamment l'arrivée de François Rivière dans le Masque.

  • Hollywood, 1933. Une nuit, François Béringe fait la connaissance de James Whale, le sulfureux réalisateur de Frankenstein, qui le persuade de collaborer à son prochain film. Paris, 1971. Fabrice Huguet quitte sa province pour travailler dans une librairie. Mais le hasard le confronte au magicien Katterfelto, obsédé par le chef-d'oeuvre inconnu de Whale, Un voyage sur Mars. Qui est donc ce Katterfelto ? Un cinéphile, un fou, un nécromancien ou la providence de Fabrice ? Au-delà du temps, les intrigues traversent les âges pour se rejoindre sur la route qui mène à un film maudit. Fabrice l'apprendra à ses dépens, comme François des années avant lui, pour avoir voulu faire quelques pas en enfer avec James Whale. Après Le Somnambule de Genève, François Rivière poursuit sa trilogie « Blasphème » dans le monde impitoyable du cinéma fantastique...

  • - Chers lecteurs, laissez-moi vous raconter une histoire... - Qu'avez-vous encore inventé ? Vous ne pouvez pas les laisser en paix durant quelques siècles ? - Et moi ? Pourrai-je un jour créer en toute sérénité ? - Créer, inventer, raconter... tant de verbes qui tissent tant d'existences ! - Par ma foi, notre histoire ne tombera pas dans l'oubli... - Quelle déraison, mon pauvre ami, ces créatures que vous baptisez lecteurs ne sont pas prêtes à vous entendre ! - Comment le pourraient-ils ? Fabrice et Mary Shelley non plus ne s'attendaient pas à me rencontrer... - Et les autres... avez-vous déjà oublié ce que votre diabolique imagination leur a fait endurer ? - Je les mène sur les chemins de la nuit... Aurez-vous le courage d'ouvrir ce livre ? Oserez-vous entrer dans mon livre ? Peut-être y lirez-vous l'histoire de votre propre destin... Dans ce premier volume de la trilogie Blasphème, à travers les facéties dangereuses de deux êtres aussi mystérieux qu'imprévisibles, François Rivière nous entraîne en des lieux et des temps proches ou lointains, dans un monde résolument gothique...

  • Un roman trouble et énigmatique, à l'intrigue captivante et à l'atmosphère très british.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un cocktail chinois drôlement épicé! A partir de 11 ans.

  • A Washington, tout commence, pour Jonathan Cap, dans une bibliothèque bien tranquille. A partir de 11 ans.

  • Jonathan Cap, Julia, Alex et Nico jouent les touristes au Mexique. Au détour d'un virage, ils sont témoins d'une scène de violence : deux hommes cherchent à jeter un garçon dans le ravin. Jonathan et les autres n'hésitent pas à s'en mêler. Le garçon s'en tire et ramène ses sauveteurs chez sa grand-mère, gardienne passionnée de ruines olmèques. Qu'est-ce qui menace la vieille dame et son petit-fils ? Quel est le secret de leurs existences ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un matin de juillet 1931, Janet O'Connor, infirmière au Memorial Hospital de Pasadena (Californie), est envoyée au chevet d'un jeune comédien accidenté, dans la villa d'Ernst Thal, célèbre metteur en scène d'Hollywood. Jusqu'à ce jour, Janet n'avait jamais entendu parler du monde mystérieux du cinéma, pas plus que du réalisateur allemand. Teddy Ransom, pour lequel ont été requis les soins de Janet, se met à évoquer devant elle la vie et la carrière de ce maître du cinéma expressionniste dont il est l'acteur fétiche et le protégé. Et elle découvre à travers lui l'univers du garçon bleu, le grand rêve esthétique d'Ernst Thal. Cependant, les jours passent sans que jamais se montre Mr. Thal, retenu aux studios - aux dires de Gino, le jeune groom de la villa devenu le confident de Janet - par la préparation de son prochain film. Mais un curieux malaise pèse sur la villa et ses habitants. Le rôle joué par Mrs.Von Lutsch, une amie de Berlin du metteur en scène, fait germer en Janet l'idée d'un complot. Une idée qui fait son chemin tandis que Thea Von Lutsch entraîne Janet à travers Hollywood, tout en lui brossant un tout autre portrait d'Ernst Thal, la face d'ombre du génie tant adulé. Janet O'Connor sent le vertige l'envahir. Mais voici qu'elle rencontre, au cours d'une soirée à Beverly Hills, le jeune scénariste Egon Lammler, ami intime de Thal, à qui elle fait part de ses soupçons. Alors, parvenue en sa compagnie au coeur du labyrinthe, elle se trouve, n'est-ce pas, devant ce qu'il faut bien appeler son destin.

  • « J'ai retrouvé le télégramme daté du 21 septembre 1977. Il y est dit : Possibilité de rencontre avec Patricia Highsmith ce soir. stop. merci de rappeler très vite. Les Nouvelles littéraires.La romancière est alors sous les feux de l'actualité. À l'époque, je professe dans les couloirs du journal auquel je collabore une vive admiration pour cet auteur. J'ai, à tout hasard, lancé l'idée d'une interview, étonné moi-même de tant d'audace. D'autant que la ténébreuse Patricia a la réputation de fuir les journalistes. À la compagnie des êtres humains, dit la légende, elle préfère celle des chats et des escargots. Je suis donc prévenu. » Un long et merveilleux suicide évoque le cheminement d'un écrivain obstiné dans sa démarche sans pareille, et la vie difficile d'une Américaine exilée. Nourri de la correspondance inédite de la romancière avec ses éditeurs français, il raconte aussi les trois rencontres que Rivière eut, entre 1977 et 1990, avec cette inoubliable figure des lettres anglo-saxonnes du xxe siècle.

empty