Jeunesse

  • Entre frissons et poésie, une histoire passionnante à lire dès 12 ans.
    Un enfant est un enfant. Toujours. Partout. Sauf en Esotie...
    Là-bas, tous les enfants ne sont pas des enfants. Certains sont des "chuchios", des gamins sans parents ni famille. Ils bénéficient d'attentions et ils ont des droits : le droit d'aller pieds nus ; le droit de ne pas se rendre à l'école ; le droit de manger mal et pas toujours à leur faim.
    Manzado est un chuchio plein de ressources. Il propose aux touristes de porter leurs sacs. Et le soir, seul dans une des chambres où il doit passer la nuit, il organise des courses de cafards. Un jour, il trouve un chaton dans la rue, et en fait un champion...
    Découvrez au plus vite l'histoire intriguante de Manzado et de son champion dans ce roman jeunesse riche en aventures !
    EXTRAIT
    Il est formellement interdit aux chuchios d'amener des bêtes dans les chambres. Alors au début, Manzado a dû cacher Turufu en le mettant dans sa poche. Turufu a été parfait ! On aurait dit qu'il devinait. Lui qui criait sans arrêt et pour un rien, il restait muet et ne bougeait pas plus qu'une pierre dès qu'il y avait quelqu'un. Mais maintenant, il a grandi et il faut trouver une autre solution. Manzado dépose Turufu au pied de l'immeuble où il doit aller dormir. Il s'accroupit, il le caresse et il lui soulève le cou en lui disant fermement : « Tu grimpes, Turufu ! » Puis Manzado entre seul montrer son carnet et obtenir le tampon rouge. Il prend même plaisir à bien montrer qu'il n'a rien dans ses poches, même dans celle de sa veste. Rien dans son sac. On peut le fouiller si on veut ! Il sait que pendant ce temps, Turufu va grimper. De balcon en balcon. Et quand Manzado arrive dans sa chambre, il ouvre la fenêtre et Turufu est bientôt là. Manzado devrait s'y être habitué, mais ça lui fait toujours quelque chose le moment où Turufu jaillit dans la chambre avec un tout petit cri comme s'il disait : « C'est moi. T'inquiète pas. Tout s'est bien passé. »
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Avec une écriture fluide, des épisodes courts et rythmés, au contenu si déroutant parfois, François David parle de choses graves en y alliant la fantaisie et la tendresse. - Martine Falgayrac, Sirtamag
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    François David est né en 1950. Il vit dans le Cotentin et enseigne la littérature et le théâtre. Créateur de la revue littéraire sur cassette "Voix", il est aussi le directeur littéraire des éditions Motus depuis 1988, il écrit également pour la jeunesse et on lui doit enfin plusieurs recueils de poèmes et de nouvelles.

  • Une histoire d'amitié entre enfants par-delà les différences de couleur.

  • Le bébé de Josépha et d'Altrato, des Tsiganes, a été volé. La police refuse de les croire. Les kidnappeurs, un couple de gens riches, s'enfuient sans être inquiétés. Rebaptisé Louis-Rodolphe, l'enfant grandit dans sa nouvelle famille. Un jour, ses pas l'amènent jusque dans un camp tsigane.

  • Une petite flamme dans la nuit
    Dans un camp de concentration, une jeune femme chuchote à l'oreille d'une enfant des histoires pour l'aider à oublier. Soir après soir, elle lui explique comment l'esprit et la volonté peuvent s'opposer à la pire des intolérances. Elle lui transmet ainsi le message de l'espoir, cette petite flamme qui permet de résister à la barbarie.

  • Pendant des semaines, l'Empereur ne dormit pas, ne mangea presque pas. Il ne pensait qu'au coffre. Quelles incroyables merveilles pouvait-il contenir ?

empty