Françoise Hanus

  • L'errance n'est ni le voyage programmé, ni le vagabondage sans but mais un cheminement tâtonnant, au risque de se perdre. Elle est liée à une quête incertaine, une conquête, la rencontre d'une terre promise. Vingt-cinq auteurs ont exploré les sens particuliers qu'a pu revêtir cette expérience commune aux écrivains étudiés. Ce qui caractérise l'ensemble, c'est la diversité, la richesse et l'originalité des points de vue. À l'instar des héros mythiques traditionnels - Ulysse, le Juif errant ou Don Quichotte - qui accomplissent des périples concrets à visée psychologique, philosophique ou morale, voire mystique, l'errance apparaît dans nos textes au sens littéral mais aussi au sens symbolique. Il existe toute une gamme d'errances métaphoriques, de variantes inédites qui poussent les lecteurs à lire ou relire des ouvrages connus et, bien plus, à en découvrir de nombreux autres.

empty