Gérald Bronner

  • Le monde est devenu fou, nous le constatons tous un peu chaque jour. Nous sommes accablés par un déferlement continu de fake news et de théories du complot, par la haine ordinaire sur les réseaux sociaux, par la radicalisation des points de vue, au quotidien, en famille, sur les routes, au travail... D'une façon générale, le ton monte, dans un mélange de fébrilité, de versatilité, et sans grand respect pour l'Autre.
    La situation est telle que la défense de la rationalité dans le débat public est souvent inaudible, voire impensable. Raisonnable, vous avez dit raisonnable  ? Ce livre apparaîtra donc comme une provocation. Il propose de comprendre notre impuissance contemporaine face à ce que beaucoup appellent la post truth society, en nous invitant à pénétrer dans les coulisses de cette folie collective.
    Gérald Bronner nous invite notamment à constater les dérives d'un certain monde intellectuel et à rencontrer avec lui les jeunes du premier centre de «  déradicalisation  » français à Beaumont-en-Véron qu'il a suivis durant plusieurs mois. Comment «  rendre à la raison  » de jeunes gens qui ne sont pas malades en général, mais fanatiques ? Comment entrer dans leur mode de pensée et les arracher à l'idéologie ? D'une rencontre avec le Président de la République en passant par des échanges avec Jean-Marc Rouillan le fondateur d'Action directe, d'une scène de la vie quotidienne au récit de la fin d'une secte millénariste, Gérald Bronner nous propose d'analyser cette situation délirante et de nous guider vers une lumière relative.

  • Cette étude tente de faire le point sur ce problème, en montrant le type de stratégies qui peut se mettre en place face à des situations d'incertitude, et en montrant comment notre imaginaire produit des récits face à l'incertitude.

  • This book discusses the media, beliefs, the news, the Internet, etc. but it should not be seen as yet another critique of the media system, exploring with indignant fascination the idea of a machination against truth set up to serve a society of domination. These kinds of theories, whether they pertain to conspiracy theories or, more subtly, to a self-styled "critical" way of thinking, have always seemed to be the expression of a form of intellectual puerility. This is not to say that attempts at manipulating opinions do not occur, or that our world is free from compromised principles, or indeed corruption; far from it, but none of this is the key issue. In fact, reality can somehow be even more unsettling than those myths, however sophisticated they may be, that envisage the media system hand-in-hand with industry, science, and so forth, all in agreement so as to lead the "people" away from the truth. It is more unsettling because the processes described in this book and that allow falsehood and dubiousness to take hold of the public sphere are boosted by the development of IT, the workings of our minds, and the very nature of democracy. And finally, it is more unsettling because we are all responsible for what is going to happen to us.

  • Comment je suis devenu super héros Nouv.

    Titan est un super-héros un peu dépressif depuis qu'Alicia l'a quitté. Pour ne rien arranger, il vient de perdre une place au Panthéon Top 30, l'émission de télévision qui classe les trente super-héros les plus populaires d'Amérique. Les potes du commissariat de Lexington Avenue ont beau être ses premiers supporters, Titan n'a plus goût à rien. Dans ces conditions va-t-il pouvoir affronter l'un des pires ennemis de sa carrière ? Celui que les journalistes nomment déjà le Vampire de New York, un tueur en série qui s'attaque aux surhommes. Alors qu'il mène l'enquête, aidé par son vieux collègue Monté Carlo, un ex-super-héros, contraint à la retraite depuis que, à force de coups encaissés, il a développé la maladie de Parkinson, Titan est conduit à remuer les eaux boueuses du mythe des super-héros. Alors une question bientôt s'impose à lui : sera-t-il le prochain sur la liste du Vampire de New York.

  • Ces dernières années, la diffusion et la multiplication des théories du complot ont accompagné les progrès de la communication. Jamais, depuis la démocratisation d'Internet, on a connu autant de mythes : nous vivons désormais sous la tyrannie des « fake news ». Le sociologue Gérald Bronner est un optimiste : avec cet ouvrage, il nous explique comment ne pas nous laisser tromper par nos propres sens et intuitions.

  • This book contributes to the developing dialogue between cognitive science and social sciences. It focuses on a central issue in both fields, i.e. the nature and the limitations of the rationality of beliefs and action. The development of cognitive science is one of the most important and fascinating intellectual advances of recent decades, and social scientists are paying increasing attention to the findings of this new branch of science that forces us to consider many classical issues related to epistemology and philosophy of action in a new light.
    Analysis of the concept of rationality is a leitmotiv in the history of the social sciences and has involved endless disputes. Since it is difficult to give a precise definition of this concept, and there is a lack of agreement about its meaning, it is possible to say that there is a `mystery of rationality'. What is it to be rational? Is rationality merely instrumental or does it also involve the endorsement of values, i.e. the choice of goals? Should we consider rationality to be a normative principle or a descriptive one? Can rationality be only Cartesian or can it also be argumentative?  Is rationality a conscious skill or a partly tacit one? This book, which has been written by an outstanding collection of authors, including both philosophers and social scientists, tries to make a useful contribution to the debates on these problems and shed some light on the mystery of rationality. The target audience primarily comprises researchers and experts in the field.

empty