Gabriell

  • À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un couteau pour seuls compagnons.
    Mais si le monde extérieur s'ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule,
    sous l'emprise d'un père charismatique et abusif. Jusqu'au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu'elle intrigue et fascine
    à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d'échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où
    elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

    1 autre édition :

  • Dane une petite ville des Caraïbes, à la fin du siècle dernier, un jeune télégraphiste, pauvre, maladroit, poète et violoniste, tombe amoureux fou de l'écolière la plus ravissante que l'on puissse imaginer. Sous les amandiers d'un parc, il lui jure un amour éternel et elle accepte de l'épouser. Pendant trois ans, ils ne feront que penser l'un à l'autre, vivre l'un pour l'autre, rêver l'un de l'autre, plongés dans l'envoûtement de l'amour. Jusqu'au jour où l'éblouissante Fermina Daza, créature magique et altière, irrésistible d'intelligence et de grâce, préfèrera un jeune et riche médecin, Juvenal Urbino, à la passion invincible du médiocre Florentino Ariza. Fermina et Jevenal gravissent avec éclat les échelons de la réussite en même temps qu'ils traversent les épreuves de la routine conjugale. Florentino Ariza, repoussé par Fermina Dazan, se réfugie dans la poésie et entreprend une carrière de séducteur impénitent et clandestin. Toute sa vie, en fait, n'est tournée que vers un seul objectif : se faire un nom et une fortune pour mériter celle qu'il ne cessera jamais d'aimer en secret et avec acharnement chaque instant de chaque jour, pendant plus d'un demi-sièicle. L'amour au temps du choléra est le grand roman de Garcia Marquez, aussi fondamental dans son oeuvre que Cent ans de solitude dont il forme le vrai pendant.

  • Dans un village de Colombie, un jeune homme, Santiago Nasar, est assassiné un matin à l'issue d'une nuit blanche très mouvementée et d'une visite au port pour apercevoir l'évêque dont le passage est un événement. Une enquête menée par le narrateur révèle l'aspect insolite de ce fait divers : tout le monde, en fait, était au courant du projet des deux assassins. Cette mort était "annoncée" et même clamée par les tueurs. Pourquoi n'a-t-on rien fait pour empêcher l'assassinat en avertissant la future victime ?Des servantes familiales au responsable de la sécurité du village, en passant par le curé, ou les bouchers des abattoirs, on avait, semble-t-il, ses raisons. Consultés par le narrateur, les témoins expliquent ce qu'ils savent, ou mieux, ce qu'ils savaient. Mais pourquoi les frères Vicario ont-ils tué Santiago Nasar à l'aube, alors qu'ils ont passé une partie de la nuit avec lui à festoyer et à s'enivrer à l'occasion du fastueux mariage de leur soeur Angela ? En pleine nuit de noces, le marié, Bayardo, congédie brusquement sa femme car il s'aperçoit qu'elle n'est pas vierge. Interrogée par ses deux frères, Angela révèle le nom de celui qui l'a déflorée : Santiago Nasar. Mais est-ce vrai ? Et le mari mérite-t-il vraiment cette vengeance familiale ?Ainsi l'affaire est reconstituée peu à peu, mais les détails fournis, loin d'éclairer l'ensemble, le rendent de plus en plus mystérieux et rocambolesque. Voici un livre hallucinant où l'humour et l'imagination de Garcia Marquez se débrident plus que jamais pour créer une nouvelle et géniale fiction sur les vieux et éternels thèmes de l'honneur et de la fatalité.

  • L'île de tous les vices ; sexe, pouvoir et impunité ; révélations sur l'affaire Epstein Nouv.

    Comment un milliardaire reçu par toute l'élite américaine s'est-il retrouvé, après des années de folie, plongé dans une vertigineuse descente aux enfers ?
    Jeffrey Epstein est incontestablement riche. Il n'a pourtant laissé aucune trace dans le monde de la finance. Sa principale activité ? Assouvir ses pulsions en bande organisée !
    Pendant plus de 20 ans, des centaines de girls, dont beaucoup étaient mineures, feront le voyage vers son île dans l'archipel des Antilles, à bord du « Lolita Express », un de ses avions privés.
    Qui a aidé Jeffrey Epstein ? Qui a participé à ses trafics sexuels ? Qui, parmi les rich and famous inscrits dans son petit carnet noir, l'accompagnait dans l'île de tous les vices ? Clinton, Trump, Kevin Spacey, le prince Andrew... et d'autres ?
    Procureurs sous influences, avocats sans scrupules, nouveaux riches et vieilles fortunes... l'affaire Epstein éclaire d'un jour cru les failles d'une société indifférente aux crimes de ceux qui vivent selon leurs propres règles et qui ne connaissent qu'une loi : celle de l'impunité.

  • Une trentaine de missiles nucléaires dans les airs... subitement détournés ! Qui a sauvé notre planète d'une Troisième Guerre mondiale ? Justine, jeune hackeuse éthique, va comprendre qu'Internet s'est découvert un instinct de survie.
    Internet, qui abrite l'ensemble de notre savoir, est en train de s'éveiller grâce à nos logiciels d'apprentissage. Il lui manque pourtant quelque chose d'essentiel : l'intelligence des émotions. Justine n'a pas le choix : elle doit faire son éducation et lui apprendre l'empathie. Elle devra faire vite : nombreux sont ceux qui n'ont aucune envie de le voir grandir.

    Jean-Gabriel Causse questionne avec humour et clairvoyance notre réaction le jour où l'intelligence artificielle sera plus puissante que nous.

  • Pour la première fois depuis plus d'un siècle, les milliardaires américains paient moins d'impôts, en proportion de leurs revenus, que chacun des autres groupes sociaux.
    Écrit par deux économistes qui ont révolutionné l'étude des inégalités, ce livre présente une analyse au scalpel de cette grande transformation.
    Mêlant récit historique et analyse économique, Emmanuel Saez et Gabriel Zucman analysent les choix (et non-choix) qui ont conduit au triomphe de cette injustice fiscale, de l'exonération progressive des revenus du capital au développement d'une nouvelle industrie de l'évasion fiscale, en passant par l'engrenage de la concurrence fiscale internationale. Avec clarté et concision, ils expliquent comment l'Amérique, qui a été à la pointe du combat pour la justice fiscale pendant la moitié du xxe siècle, a tourné le dos à sa propre tradition.
    Si l'on veut éviter que l'Europe ne s'enfonce dans la dérive inégalitaire et oligarchique qui a amené Donald Trump au pouvoir, il y a urgence à tirer les leçons de cette histoire. Car même si ce phénomène a été extrême de l'autre côté de l'Atlantique, le déclin de la progressivité fiscale dans un contexte de montée des inégalités n'est en rien spécifique aux États-Unis, et appelle des solutions globales.
    Le Triomphe de l'injustice propose une refondation de l'impôt à la fois visionnaire et pragmatique, à même d'apporter des solutions concrètes aux défis inégalitaires contemporains et de réconcilier la mondialisation et la justice économique.
    Emmanuel Saez est professeur d'économie à l'université de Californie à Berkeley, et lauréat en 2009 de la médaille John Bates Clark, la plus haute distinction américaine en économie.
    Gabriel Zucman est professeur d'économie à l'université de Californie à Berkeley. Il est l'auteur de La Richesse cachée des nations. Enquête sur les paradis fiscaux, traduit dans dix-sept langues.

  • « On hérite une fortune. Ou une entreprise. Ou une maison. Ou une maladie. Ou une ethnie avec sa charge historique et mentale. C'est ce qu'illustrent les habitants qui pendant un siècle se succèdent et se côtoient dans la villa Séléné, hantée par son premier propriétaire, le pendu. Ce sont, pour n'en citer que quelques-uns, Félix Méry-Chandeau, bibliophile et joueur de roulette russe ; Constance Azaïs, belle dévote torturée par le doute ; Claire Pons qui peint ses visions ; le sordide couple Vandelieu ; l'inspecteur Mausoléo et Andrée, sa femme qui selon le mot d'Oscar Wilde, tue ce qu'elle aime ; ce sont les émigrés juifs réfugiés dans les caves du sous-sol ; le fossoyeur Jérôme Labille et l'évocatrice des morts ; Hugo, le déserteur allemand et sa compagne Antoinette cachés dans les combles ; Mauricette la Martiniquaise ; les soeurs féministes et leur duel d'araignées ; Joseph, le pharmacien exhibitionniste ; l'égyptologue James Marshall Wilton ; Cédric le sidéen et son seul ami, le rat Astérix... Cent ans et deux guerres. Cent ans et quelques destinées dans la vie d'une maison. »
    G.W.

  • Les hordes barbares déferlent sur Enoch, paisible province impériale
    que rien ne préparait à la guerre. À leur tête, le légendaire chef de
    guerre Anrogh, poussé par une obsession sauvage, met le pays à feu et
    à sang pour retrouver un homme dont il ignore encore tout. Il cherche
    celui qui a réveillé la Pierre du chaos, artefact ancestral dont le
    pouvoir le rendrait invincible. Cet homme, c'est Araes, un jeune
    appelé issu de la noblesse impériale, qui lors d'une patrouille dans
    une cité en ruines, a vu sa vie basculer. Depuis qu'il a touché la
    pierre, jour après jour, il se métamorphose en machine de guerre.
    Rien ne semble pouvoir l'arrêter. Ses camarades, à la fois fascinés
    et horrifiés par ce qu'il est devenu, ne le reconnaissent plus. Alors
    que les barbares écrasent la résistance impériale, il se dresse
    contre eux, et rend les coups avec une violence inouïe. C'est alors
    que le camp ennemi envoie une espionne sur ses traces. Enarya, jeune
    sorcière surdouée, est chargée de le traquer, et d'organiser son
    élimination.Sur fond de guerre, alors que les civils paniqués tentent
    d'échapper au massacre, une partie serrée va se jouer, poussant face
    à face deux hommes qui se ressemblent beaucoup plus qu'ils ne le
    pensent.

  • Le tout puissant Empire de Nemès, secoué par les révoltes populaires,
    vient de rétablir le service militaire pour tous, y compris pour les
    nantis qui y ont échappé pendant des générations. C'est ainsi que
    Navel et Araes, deux fils de famille que rien ne destinait au métier
    des armes, vont s'embarquer pour Enoch, le « bout du monde », la
    frontière nord de l'empire. Une terre paisible et sans histoire,
    une population craintive est soumise au pouvoir des Némésiens. Mais
    au cours d'une patrouille, ils réveillent par accident un ancien
    artefact enfoui depuis des siècles, et la plus paisible des planques
    va se transformer en enfer. Des hordes barbares, menées par un chef
    de guerre assoiffé de sang, traversent l'océan pour déferler sur le
    pays. Les jeunes appelés, à peine familiarisés avec les armes, vont
    devoir faire face. C'est le début d'une guerre qui s'étendra jusqu'au
    coeur de l'Empire, une lutte sans merci pour la source absolue du
    pouvoir : la Pierre du chaos.

  • Sentient

    ,

    • Panini
    • 2 Décembre 2020

    Dans l'espace, un groupe séparatiste assassine tous les adultes à bord d'un vaisseau de colons. Dès lors, c'est à l'intelligence artificielle VALÉRIE d'aider les enfants qui ont survécu au massacre. Tandis que des forces inconnues menacent l'équipage, parviendra-t-elle à outrepasser son programme informatique pour se transformer en sauveuse ? Par les lauréats des Eisner Awards JEFF LEMIRE (Black Hammer) et GABRIEL WALTA (The Vision).

  • Le comics à l'origine de la série Netflix !
    Lorsque 43 enfants naissent de femmes qui ne montraient aucun signe de grossesse, Sir Reginald Hargreeves en adopte sept dans l'espoir de sauver l'humanité. Les enfants grandissent, leurs exploits au sein de l'Academy se succèdent, comme les crises familiales... jusqu'à la dissolution du groupe. Les années passent avant que les membres de cette famille dysfonctionnelle se retrouvent autour de la tombe de leur père adoptif et se déchirent à nouveau.

  • Le comics à l'origine de la série Netflix !
    Quelques semaines après l'Apocalypse avortée, provoquée par l'un des leurs, et la mort de leur mentor bien-aimé Pogo, le moral du groupe est au plus bas. Chaque membre sombre dans une routine dépressive lorsqu'une nouvelle catastrophe menace d'altérer l'histoire et de détruire la planète. Le problème est que ni Spaceboy, Rumeur, Séance, 5 ou encore Kraken ne semblent vraiment concernés...

  • Cinq des meilleures histoires du gros ours et de la petite souris dans un nouveau recueil à mettre au pied du sapin ! La maison, la musique, la rue, la nature, l'enfance... des thèmes essentiels de l'univers d'Ernest et Célestine, racontés tout en douceur et en poésie.

    - Ernest et Célestine ont perdu Siméon
    - Ernest et Célestine La cabane
    - Ernest et Célestine au musée
    - Un caprice de Célestine
    - Ernest et Célestine musiciens des rues

  • « L'année de mes quatre-vingt-dix ans, j'ai voulu m'offrir une folle nuit d'amour avec une adolescente vierge. Je me suis souvenu de Rosa Cabarcas, la patronne d'une maison close qui avait l'habitude de prévenir ses bons clients lorqu'elle avait une nouveauté disponible. Je n'avais jamais succombé à aucune de ses nombreuses tentations obscènes, et moins encore à celle-là, mais elle ne croyait pas à mes principes. La morale est aussi une affaire de temps, disait-elle avec un sourire malicieux, tu verras ». Ainsi commencent ces souvenirs.
    Le narrateur, « timide et anachronique », comme il se définit lui-même, vit dans une grande maison coloniale, héritée de ses parents, il a presque tout vendu sauf la bibliothèque et sa collection de disques de musique classique, il s'enorgueillit de n'avoir jamais couché avec une femme sans la rétribuer. En fait, il n'est jamais tombé amoureux. Sa vie n'a pas été passionnante et il décide de la commencer à un âge où la mort se penche déjà sur lui. Il sera sauvé de la vieillesse, stimulé par cet amour tardif pour une tendre adolescente. Les épisodes amoureux sont platoniques, sans une parole, un mot : un voyeurisme extrême qui génère un amour fou.
    Ce qui prime dans ces confessions d'un nonagénaire dont l'ultime désir est de mourir centenaire et amoureux, c'est la revendication jubilatrice de l'amour et de la passion, quel que soit l'âge et les circonstances.
    Le roman est parsemé d'épisodes dramatiques, d'humour et de poésie, d'éléments propres à l'univers de Marquez : la vie quotidienne dans les Caraïbes et le monde irééel de Macondo, la solitude de l'homme, les errements de l'amour et surtout les amours contrariés.


  • Les dysfonctionnements de la famille ont conduit à la dissolution du groupe, notamment après la mort de Hargreeves. Numéro 5 est devenu mercenaire, Rumeur ne se remet pas de son mariage raté tandis que SpaceBoy erre dans les rues de Tokyo. Les années ont passé, et nos héros doivent faire face à Perseus et aux vilains d'Oblivion. Mais le spectre d'une nouvelle menace apparaît bientôt...

  • Ernest, qui espérait obtenir une place de gardien de musée tout en emmenant Célestine avec lui, se voit refuser le poste pour cette raison. Grand seigneur, le directeur leur offre l'entrée au musée. Mais Célestine s'ennuie vite devant cette interminable galerie de tableaux immobiles. Ernest, quant à lui, ne l'entend pas se plaindre tant il est captivé par les merveilles qu'il découvre. Jusqu'à ce qu'il prenne subitement conscience que Célestine n'est plus à ses côtés. Panique à bord, nos deux amis courent dans tous les sens, avec la complicité des gardiens, et enfin se retrouvent. Mais Célestine a eu peur, très peur, d'avoir perdu Ernest, elle a peur de le perdre vraiment !

  • Ernest et Célestine sont invités à un mariage. Célestine doit être "la petite demoiselle d'honneur". Les voici partis pour prendre le train. Ernest se dépêche ... et fait une mauvaise chute. Heureusement, Célestine va intervenir avec beaucoup de sang-froid !

  • Quelle chance, le cirque vient d'arriver sur la place ! Il faut y aller, bien sûr, rien de tel pour oublier ses soucis ! Soudain, Ernest se souvient qu'il a été clown autrefois, et ressort d'une vieille malle son costume de pitre. En piste ! On va bien s'amuser, même si le plus drôle des clowns n'est pas forcément là où on l'attend...

  • Du jour au lendemain, les couleurs disparaissent. Dans ce nouveau monde en noir et blanc, un drôle de duo se met en tête de sauver l'humanité de la dépression en partant à leur recherche. Lui, c'est Arthur, employé dans une fabrique de crayons de couleur, aussi paumé que séduisant. Elle, c'est Charlotte, aveugle de naissance et scientifique spécialiste de ces mêmes couleurs qu'elle n'a jamais vues. À leurs côtés, une petite fille au don mystérieux, un chauffeur de taxi new-yorkais, les résidents d'une maison de retraite qui ressemble à une colonie de vacances. À leurs trousses, une bande de bras cassés au service d'une triade chinoise...
    Avec ce roman ludique et enrichissant, vous ne verrez plus jamais les couleurs de la même façon.

  • Au cours d'une soirée chez son ami le docteur Benavides, Juan Gabriel Vásquez, auteur et narrateur du livre, fait la connaissance de Carlos Carballo, un personnage étrange, tourmenté par les meurtres d'hommes politiques célèbres. Quels liens y a-t-il entre l'assassinat, en 1948, du leader libéral Jorge Eliécer Gaitán, ceux de John Fitzgerald Kennedy et du sénateur Rafael Uribe Uribe, tué en 1914 à coups de hachette par deux menuisiers ? Pour Carlos Carballo, tout est lié par le complot de puissances obscures. En écrivain passionné par l'histoire et le récit des autres, Juan Gabriel Vásquez ne résiste pas à la tentation d'écouter ce qu'il tient pour des élucubrations et tombe dans le piège que lui tend son interlocuteur. Au cours d'une nuit hallucinée, il se rend chez Carballo pour lire le récit d'un certain Anzola sur la mort d'Uribe Uribe et le procès de ses assassins. Ces fantômes du passé qui réclament vérité et justice manquent de faire vaciller la raison de l'auteur et sèment le doute dans l'esprit du lecteur.
    Autobiographie, enquête politique et policière aux accents shakespeariens, Le Corps des ruines est de la première à la dernière page un livre magistral et ensorcelant où le roman devient l'instrument par excellence de la spéculation historique. Il consacre définitivement Juan Gabriel Vásquez comme le grand écrivain latino-américain d'aujourd'hui.
    Traduit de l'espagnol (Colombie) par Isabelle Gugnon

  • Au cours d'une promenade, Célestine perd Siméon, son précieux petit pingouin de tissu. Quelle tristesse ! Ernest a beau apporter tous les doudous du monde, Célestine n'aime que Siméon. Une histoire délicate et tendre, à la fois poignante et joyeuse sur un sujet souvent traité par cet auteur : la perte et l'abandon.

  • Les exploits et les combats de grands héros de la mythologie grecque :
    Bellérophon et l'horrible Chimère,
    Persée et la monstrueuse Méduse,
    Ulysse et le terrifiant Cyclope,
    Thésée et le Minotaure du labyrinthe,
    OEdipe et le Sphinx...

  • La Vision, le synthézoïde de l'univers Marvel, souhaite plus que tout mener une existence normale de terrien. Or, quoi de plus humain que de fonder une famille ? Il se rend donc en laboratoire et se construit, littéralement, une femme et deux enfants, qui nourrissent la même ambition que lui. Mais que se passe-t-il lorsque le besoin d'humanité devient une obsession ? Le scénariste Tom King (Batman) et le dessinateur Gabriel Hernandez Walta (Astonishing X-Men) unissent leurs forces pour revisiter le personnage de la Vision, dans une saga complète qui a remporté l'Eisner Award de la meilleure mini-série en 2017 et du meilleur recueil en 2019.

  • Ce Making Of est le parfait compagnon de la série Umbrella Academy, après le succès de son adaptation TV sur Netflix. Replongez-vous avec délice dans l'univers de cette famille dysfonctionnelle de super-héros !
    Ce beau livre est l'occasion de plonger dans le développement et la production de la série TV aussi bien que de la BD ! Des centaines de visuels et de commentaires exclusifs par les créateurs permettront aux fans - aussi bien de la série TV que des comics - de voir de quelle manière l'univers de Gerard Way et Gabriel Ba a été transcrit avec le succès que l'on sait sur le petit écran.

empty