Guillaume Bouzard

  • Jack Dalton (ou William ? - qui, au fond, sait différencier les deux frères du milieu ?) entreprend une grève de la faim en prison. Lucky Luke est appelé à la rescousse pour résoudre cet énième problème lié aux Dalton. Mais il doit aussi faire face à une autre situation, celle-là inédite et gravissime : Jolly Jumper est boudeur, il fait la tête et ne lui répond plus. Lucky Luke tente désespérément de renouer le dialogue avec son fidèle destrier...

  • Nos poilus ne gagnent pas toutes les batailles contre les Boches,
    mais pour l'humour, ils sont vainqueurs toute catégorie ! 1916-2016 :
    À l'occasion du centenaire de la bataille de Verdun, Guillaume
    Bouzard plonge au coeur des tranchées pour raconter les petites
    histoires fantasmées et drolatiques de ces poilus qui ont fait
    l'Histoire. Confrontés au drame et à la boucherie de la grande
    guerre, ces hommes survivent et parviennent à nous faire rire en
    répondant à la violence des canons avec l'arme ultime : leur folie
    ordinaire. Généraux belliqueux et lâches, officiers acariâtres et
    dépassés par les évènements, soldats débrouillards et solidaires,
    tous ces poilus forment un monde délirant où tous les coups semblent
    permis. Certains jouent au rugby avec des grenades, d'autres creusent
    en pensant trouver le trésor des Templiers, bref, dans l'enfer de
    tranchées de Guillaume Bouzard, on sait aussi s'amuser... Sous ses
    traits de crayon, les poilus apparaissent avec toute leur humanité,
    leur courage et leur faiblesse, leur sens du sacrifice et leurs
    petites lâchetés. Avant d'être des héros, ces soldats sont des
    hommes, tout simplement. Des hommes qui vont vivre 300 jours et 300
    nuits au cur des tranchées pour livrer la plus terrible des
    batailles. Mais des hommes qui doivent aussi faire avec un quotidien
    moins glorieux, peuplé de ragoût de rats et de diarrhées aigües qui
    peuvent miner le moral du plus flamboyant des lieutenants... Avec une
    finesse et une drôlerie de tous les instants, Bouzard rend hommage à
    ces soldats aux jolies moustaches qui nous rappellent les personnages
    de Gus Bofa ou de Georges Grosz, l'humour en plus ! Les Poilus de
    Bouzard, s'ils frisent le burn-out, ont décidé que leur salut était
    dans le rire. Un rire de résistance, un rire de la paix au milieu de
    la guerre qui trouve un écho, 100 ans plus tard, dans notre monde au
    bord du chaos. Un rire salutaire pour prouver que, même au coeur de
    l'enfer, le rire peut nous sauver car il sera toujours le propre de
    l'homme...

  • Un beau matin, Guillaume Bouzard, dessinateur de bandes dessinées, se découvre un super pouvoir. Et pas n'importe lequel ! Lorsqu'un événement ou un quidam lui fait un peu trop monter la moutarde au nez, il perd son self-control légendaire, son bras droit se transformant en un bras hyper musclé : la déjà fameux et fumeux « Mégabras » ! De surcroît, il est le king de l'invective avec de vrais morceaux d'insanités dedans. C'est ainsi qu'il se retrouve à défendre le citoyen lambda contre les vilains agresseurs de tout crin. Ses premières missions : trouver un acolyte, se faire un costume, dompter ses vices (et oui !), échapper à une secte de super héros... Tel est le quotidien d'un super héros doté d'un Mégabras !

  • Quelle est la vraie vie d'un auteur de bandes dessinées ? Est-il aussi drôle dans la vie que dans ses créations ? Est-il l'artiste solitaire qu'on imagine, travaillant seul chez lui ? Ne serait-il pasplutôt un héros du quotidien, prêt à tout pour donner du bonheur et de la joie autour de lui ? Bouzard lève le voile, à sa manière unique, et avec une finesse et une drôlerie confinant au génie.L'auteur se met en scène, comme souvent. Et, en partant de situations intimistes et presque banales, laisse librement exploser son inspiration, et nous démontre de manière éclatante que son talent, c'est son imagination complètement débridée.

  • Après les très remarquées Autobiography of me too, Bouzard s'attaque à cette magnifique institution qu'est le Foot. De l'élection de Michel Platini à la tête de l'UEFA à la coiffure des footballeurs italiens en passant par la blessure de Djibril Cissé et

  • Bouzard parle du football comme tous les vrais supporters devraient toujours le faire : avec sérieux, mais avec un certain détachement qui autorise l'humour. Considérations technico-tactiques, business, équipe de France, mode et coupes de cheveux, buts d'anthologie ou tricheries, tous les sujets importants en matière de ballon sont passés en revue avec cette règle d'airain : pas de hors-jeu, toujours recevoir la balle en mouvement, savoir se projeter vers l'avant. Aucun lecteur ne pourra résister à ce rouleur compresseur de l'humour qu'est le Bouzard Football Club !

  • Une amusante promenade dans l'histoire des sciences, à travers le portrait de trente-sept scientifiques. Les époques sont balayées, depuis les anciens Grecs, tels Pythagore ou Thalès, jusqu'à des scientifiques encore vivants, comme la généticienne Emmanuelle Charpentier.

  • La légende raconte qu'un jour de 1823, lors d'une partie de football jouée dans la petite ville anglaise de Rugby, Webb Ellis enfreignit la première fois les règles en s'emparant du ballon avec les mains. Cette bande dessinée, la première du genre, revient sur les règles et l'histoire d'un sport à l'esprit unique. Professionnel depuis 1995, le rugby s'est transformé en un jeu moderne, qui ne cesse de séduire un public de plus en plus large.

  • Un guide pour toutes celles (et ceux) pour qui le foot c'est comme les brocolis pour un enfant (pénible, sans intérêt et source de disputes), écrit et illustré par des professionnels du sport... et une fille !
    Vous découvrirez les blagues interdites, le foot en chansons et pourrez faire des phrases avec « surface de réparation ». Vous saurez pourquoi 22 gars courent après un ballon, et qui est ce mec avec les cartons d'Un dîner presque parfait. Cerise sur le gâteau, vous connaîtrez la saisonnalité des championnats pour pouvoir aller au resto tranquille !

empty