Guillaume Rousseau

  • À l'ère de la libre circulation des idées, des personnes et des biens, les cultures et les identités collectives sont plus que jamais susceptibles d'être profondément transformées. L'État-nation unitaire, fondé sur une concordance entre territoire et espace culturel, est souvent perçu comme un vestige du passé, voire un obstacle pour l'avenir, parce qu'il serait associé à la fermeture sur soi. Le fédéralisme serait plus à même de favoriser un équilibre entre unité et diversité. Mais est-ce bien le cas? Comme la majorité des États sont plus unitaires que fédéraux, une réflexion sur la capacité de ce type d'État à concilier unité nationale et diversité régionale semble fort pertinente.
    Cet ouvrage tend à démontrer, à travers l'histoire du droit municipal québécois et l'histoire du droit français des collectivités territoriales, que l'État-nation unitaire décentralisé peut concilier identité nationale et identités régionales.
    Guillaume Rousseau a obtenu une maîtrise en droit comparé, avec spécialisation en droits de la personne et diversité culturelle, à l'Université McGill. Au cours des dernières années, il a été conseiller à l'Assemblée nationale du Québec, notamment lors des consultations autour de l'avant-projet de loi sur l'aménagement durable du territoire et l'urbanisme. Il possède un doctorat en droit de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, un autre de l'Université de Sherbrooke et un troisième de l'Université Laval. Depuis 2012, il est professeur à la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke.

  • L'édition automnale des Cahiers de lecture de L'Action nationale propose la recension de 23 essais sur une foule de sujets variés allant du jazz au courtage financier, du militantisme à l'oeuvre de Fernand Dumont en passant par le duplessisme, l'historien Maurice Séguin, Hydro Québec, le droit civil et la famille. Trois essais portant sur la laïcité sont regroupés afin d'offrir aux lecteurs et lectrices un éventail de points de vue, permettant d'approfondir cette épineuse question. Lisez en marge de ce regroupement thématique des recensions de deux essais d'Osire Glacier sur le féminisme et l'islam. Ce numéro présente aussi en primeur des extraits du livre de Marc Chevrier L'Empire en marche : des peuples sans qualités, de Vienne à Ottawa, paru fin novembre aux Presses de l'Université Laval.

  • Robert Laplante signe l'éditorial de ce numéro d'été en se réjouissant d'une initiative, le prêt de semences, de plusieurs bibliothèques qui savent se réinventer en se définissant comme lieu de culture vivante. Ce numéro sera « une occasion exceptionnelle de faire la preuve qu'il peut y avoir des liens intimes entre les navets et les chefs-d'oeuvre. » conclut l'éditorialiste. En témoigne selon lui l'excellente recension par Paul-Louis Martin de Curieuses histoires de plantes du Canada 1760-1867. Outre le parallèle botanique, ce numéro regroupe sous le titre de « L'air du temps » des recensions de Camarade, ferme ton poste (Bernard Émond), L'ère du temps. Modernité capitaliste et aliénation temporelle (Jonathan Martineau), Le désert et L'oasis. Essais de résistance (Jean-Claude Ravet) et Fuck le monde (Simon-Pierre Beaudet). Une vingtaine d'autres recensions traitant de divers sujets historiques, politiques et sociaux ainsi qu'un entretien de Pascal Chevrette avec Marc-André Bernier, coauteur de Renaissances de la rhétorique parue aux éditions Nota bene complètent le numéro.

empty