Helge Meyer

  • L'art contemporain a souvent tenté de rétablir le dialogue brisé entre l'homme et l'animal. Dévoiler les ressemblances, mais surtout prendre conscience de l'animalité des hommes en tant que condition nécessaire à l'équilibre existentiel. Inter numéro 113 nous propose un dossier sur l'art actuel qui questionne ce lien entre l'humain et l'animal en mettant un accent particulier sur l'art performance qui, selon Arti Grabowski, est celui qui partage et révèle le mieux la nature animale. Des portraits d'artistes oeuvrant dans les domaines de la performance donc, mais aussi de la photographie, de la peinture, de la sculpture et du film, tels que Benoît Aquin, Ricardo Arcos-Palma, Pascale Barret, Maurizio Cattelan, Éric Clémens, Isabelle Demers, Charles Dreyfus et Jean-Robert Drouillard, pour ne nommer que ceux-ci.

  • Le numéro automnal d'Inter, art actuel est la suite du dossier sur les risques et dérapages, thématique riche et étendue. Il insiste sur la nécessité de faire connaître le contexte spécifique à certaines oeuvres à risque et souligne l'importance de bien articuler la différence entre risque et dérapage. La page couverture du numéro présente d'ailleurs Fountain qui célèbre son 100e « anniversaire ». Pour l'occasion, Michael La Chance livre une analyse assez touffue et éclairante sur la « signature » et le développement du récit de Fountain dans son insertion historique. Inter propose d'ailleurs un opuscule qui est joint à la revue, témoignage aussi de la relativité des appropriations comme des propositions esthétiques. Des collaborateurs de diverses provenances et positions poursuivent ensuite l'incursion dans nos réalités en explorant des attitudes souvent radicales ou iconoclastes pour nous pousser à la réflexion et à l'exploration des limites, par des gestes et actions qui témoignent d'une situation actuelle souvent sans compromis.

empty