Henri-Jean Martin

  • Réfléchir sur les métamorphoses d'un objet : telle a été l'incessante ambition d'Henri-Jean Martin, dont les travaux ont profondément renouvelé l'histoire du livre et de l'édition, en même temps qu'il menait une carrière de directeur de grande bibliothèque à Lyon.
    À la croisée des trois mondes de la recherche, de l'enseignement et de l'action publique, son activité a fait de lui un observateur engagé de la place qu'occupe le livre dans la société des hommes, de la manière dont celle-ci peut modeler et apprivoiser cet objet, des effets culturels, symboliques et politiques que celui-ci peut produire en retour. Plus que sur les étapes d'une carrière, ces entretiens sont l'occasion de revenir sur les déplacements successifs d'une pensée, les modes et les raisons de ses renouvellements : en un mot, sur le développement d'une réflexion d'historien qui, en s'interrogeant sur ce qui fait d'un livre un livre et sur la part d'étrangeté ou d'obscurité que dissimule son apparente familiarité, éclaire aussi les enjeux du présent et les défis du futur proche, où les technologies numériques et l'Internet remodèlent déjà en profondeur le pouvoir des livres comme les pratiques de l'écriture et de la lecture.

    Henri-Jean Martin a été professeur à l'Ecole des chartes et directeur d'études à l'EPHE. Il est notamment l'auteur de L'Apparition du livre (avec L. Febvre, Albin Michel, 1958) et d'une Histoire de l'édition française (avec R. Charrier, 1989-1991). Jean-Marc Châtelain est conservateur en chef à la Réserve des livres rares de la Bibliothèque nationale de France. Christian Jacob est directeur de recherche au CNRS.

  • En 1958 était publié, sous la signature conjointe de Lucien Febvre et Henri-Jean Martin, L'apparition du livre. Ecrit par Henri-Jean Martin sous l'inspiration de Lucien Febvre, cet ouvrage va devenir très vite un classique et provoquer une véritable révolution. Pour la première fois, la naissance et la diffusion du livre étaient analysées dans toutes leurs dimensions : intellectuelle, culturelle, économique, sociale, esthétique. Les hommes, les ateliers typographiques, l'invention des caractères, l'édition des textes, la mise en pages, tous ces points se voyaient éclairés à travers une grande histoire sociale. Ce fut l'acte de naissance d'un nouveau regard historique sur le livre qui n'a cessé depuis de se renouveler. Frédéric Barbier, directeur d'études à l'E.P.H.E., assure la postface de cette réédition qui vise à comprendre le travail commun de Lucien Febvre et Henri-Jean Martin et à montrer l'extraordinaire fécondité de leur ouvrage.

empty