Janine Mossuz-Lavau

  • Se dire d'un bord ou de l'autre a-t-il encore un sens aujourd'hui ? N'a-t-on pas élu en 2017 un président qui s'affirme « et de droite et de gauche » ? La politiste Janine Mossuz-Lavau, qui sonde les Français depuis les années 1970, constate au contraire la persistance du clivage droite-gauche.

    En s'intéressant aux valeurs que les citoyens placent derrière ces deux mots plutôt qu'aux théories politiques ou aux programmes des partis, elle relève la constance d'une opposition, à travers les époques, dans le rapport au reste du monde, dans les aspirations pour soi-même et pour les autres, dans la place que l'on accorde à l'argent et au travail, etc.

    Certes, à mesure que la gauche se « démarxise » et que la droite se « déchristianise », les antagonismes perdent de leur violence, mais la polarisation politique, inscrite dans l'histoire hexagonale depuis plus de trois cents ans, n'a rien perdu de sa vigueur au XXIe siècle.



    Janine Mossuz-Lavau est directrice de recherche émérite CNRS au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po).

    Elle est notamment l'auteur de Les Français et la politique. Enquête sur une crise, Odile Jacob, 1994 et de La Vie sexuelle en France. Comment s'aime-t-on aujourd'hui ?, Points, 2019 [La Martinière, 2018].

    Janine Mossuz-Lavau est directrice de recherche émérite CNRS au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po). Elle est notamment l'auteur de Les jeunes et la gauche, Presses de Sciences Po, 1979 et de La vie sexuelle en France (l'enquête sans tabous), La Martinière, 2018.

  • Le livre qui donne envie de faire l'amour.
    Que se passe-t-il dans le lit des Français ? C'est pour coller au plus près de la réalité que la sociologue Janine Mossuz-Lavau a enquêté sur le terrain pendant un an. Au cours de longues heures d'entretien, elle a recueilli les témoignages de femmes et d'hommes, jeunes et moins jeunes, de tous les milieux et de toutes les orientations sexuelles. Enfance, première fois, sites de rencontres, sodomie, polygamie compensatoire : tous se sont racontés, confiés. Donnant ainsi à voir ce qu'habituellement on ne voit pas, rendant audibles les paroles murmurées sur l'oreiller (ou ailleurs). Les tabous ont disparu. Sauf un : ces couples qui ne font plus l'amour.
    À travers ces expériences de vie, Janine Mossuz-Lavau démonte les idées reçues et nous livre une enquête inédite sur la sexualité et l'amour en France.
    Janine Mossuz-Lavau est directrice de recherches émérite CNRS au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po). Politologue et sociologue, elle travaille sur la question des sexualités depuis de nombreuses années. Sa première enquête sur la vie sexuelle en France est parue en 2002 aux Éditions de La Martinière.

  • La prostitution

    Janine Mossuz-Lavau

    • Dalloz
    • 25 Février 2015

    Prohibitionnisme ? Réglementarisme ? Abolitionnisme ? Autant de questions posées dans cet ouvrage, qui retrace les grandes étapes historiques « du plus vieux métier du monde », renvoie au droit, à la sociologie, à l élaboration des politiques publiques et aux débats agitant aussi bien la droite que la gauche, divisant les féministes, les intellectuels, les associations

  • On n'est pas encore dans l'indifférence des sexes mais on est en train de chausser des bottes de sept lieues pour y parvenir.

  • Galerie de portraits d'une génération marquée par l'Histoire.
    Entre 1964 et 1969, Janine Mossuz-Lavau écrit une thèse sur André Malraux et le gaullisme. Elle rencontre nombre de personnalités. Avec Mes années Malraux elle offre au lecteur une galerie de portraits : celui de Malraux bien sûr, qu'elle a vu jusqu'en 1974, mais également celui des personnes qui l'ont côtoyé, de ses débuts en littérature à son bureau du ministère. À travers eux se dessine le profil d'une génération marquée par l'Histoire. Janine Mossuz-Lavau éclaire l'auteur de L'Espoir d'un jour sensible et profondément humain.
    Livre préfacé par Florence Malraux, fille d'André Malraux
    Découvrez la biographie d'André Malraux, rédigée par Janine Mossuz-Lavau, qui a côtoyé l'écrivain et homme politique de 1964 à 1969.
    EXTRAIT
    Malraux estimait d'ailleurs dépendre du seul Général et n'avoir rien à faire avec le Secrétariat. Jacques Baumel établit alors pour moi le bilan de ce qu'André Malraux a apporté au RPF : l'écrivain a donné des idées, il a été un inspirateur. Il a joué un rôle « psychologique » important, notamment en incitant le général de Gaulle à créer, face aux partis politiques « classiques », un mouvement original, d'un style très différent. Hanté par l'existence du Parti communiste et par le risque d'une troisième guerre mondiale, Malraux voulait construire une force capable de résister à cette éventualité. Une force qui en impose par sa capacité démonstrative. D'où son insistance pour que l'on organise des meetings dont on dirait aujourd'hui qu'il les concevait comme de grands spectacles. Et là, note Jacques Baumel, « Malraux éclatait de tout son rayonnement ». En prenant la parole juste avant le général de Gaulle, ce que, d'après le député, il était le seul à pouvoir faire. Il rappelle alors le Vel'd'Hiv' ou encore les Assises de Marseille. On reverra d'ailleurs ce scénario sous la Ve République. Selon Jacques Baumel, c'était Charles de Gaulle qui demandait directement à André Malraux d'intervenir avant lui. Mais l'écrivain refusera toujours d'être candidat à des élections.

  • Nés de l'alliance des forces politiques de gauche, les fronts populaires parviennent au pouvoir en 1936 et prennent des mesures audacieuses, dont l'instauration, en France, des congés payés. Mais, si l'expérience française se heurte aux réalités économiques, l'Espagne se déchire dans une guerre civile meurtrière.

  • Les Français sont-ils vraiment découragés et dépolitisés ? Janine Mossuz-Lavau a choisi d'aller à leur rencontre, pour leur donner la parole. De quoi souffrent-ils ? Que veulent-ils ? En quoi croient-ils ? Telles sont les questions auxquelles elle essaie de répondre après avoir interrogé des hommes et des femmes de tous âges, de tous milieux, de toutes régions, de toutes tendances. Politologue, Janine Mossuz-Lavau est directrice de recherche au CNRS et à la Fondation nationale des sciences politiques. 

  • Quelles sont les grandes valeurs qui, aujourd'hui encore, opposent de façon radicale la gauche à la droite ? Quelles sont les tendances et les aspirations qui caractérisent désormais l'électorat de gauche, des ultras aux centristes, des toujours fidèles aux toujours déçus du socialisme, des communistes aux gaucho-lepénistes ? En quoi les années Mitterrand ont-elles modifié leur vision du monde ou leur conception de la politique ? Et que réclament-ils sur des problèmes aussi sensibles que le chômage, la crise économique, l'immigration ou l'Europe ? Conçue comme une série de portraits, cette enquête menée auprès d'hommes et de femmes aux statuts les plus divers permet de mieux cerner ce que les Français, aujourd'hui, attendent d'un gouvernement de gauche. Politologue, directrice de recherche au CNRS et à la Fondation nationale des sciences politiques (CEVIPOF), Janine Mossuz-Lavau a notamment publié aux Éditions Odile Jacob Les Français et la politique et Les femmes ne sont pas des hommes comme les autres (en collaboration avec Anne de Kervasdoué).

  • Claudine a cinquante ans, un âge auquel les hommes recommencent leur vie avec de plus jeunes femmes. Claudine, elle, s'adonne aux jeux de la séduction.
    Elle entame avec Pierre, violoniste réputé, une liaison intense qu'elle espérait depuis longtemps, et s'interroge sur la façon de se comporter avec lui. Universitaire, divorcée, mère de deux filles, elle consigne jour après jour ses doutes, ses espoirs, même lorsque son amant lui annonce sa rencontre avec une très jeune fille. Qu'à cela ne tienne, Claudine se lance dans de nouvelles conquêtes...
    Ironique et sensible, elle nous fait partager son quotidien jusque dans ses détails les plus intimes, elle nous ouvre son univers bâti autour du cinéma, de la chanson et de l'humour.
    Un roman leste et réaliste qui donnera aux femmes des raisons d'espérer et aux hommes des raisons de douter.

  • Malraux à toute allure. ou le dictionnaire total qui épouse le rythme d'une vie menée tambour battant, de l'Indochine à l'Espagne, de Staline à De Gaulle, de la Résistance au ministère de la Culture, de La Condition humaine aux Chênes qu'on abat. Malraux restitué dans toute sa diversité, dans tous ses paradoxes et dans tout son génie. Malraux public et privé, esthète et aventurier, solitaire et mondain, séducteur et timide. Malraux et son rapport à l'enfance, à l'argent, au bonheur, à la mort, à la religion, à la science, aux femmes et à lui-même. Près de 300 notices établies par des universitaires (français, chinois, japonais, américains, turc) mais également des témoins (Sophie de Vilmorin, dernière compagne de l'écrivain, Alain Malraux, neveu d'André, Dominique Desanti), des philosophes (Bernard-Henri Lévy), des écrivains (Jorge Semprun), des conservateurs de musées. Une entreprise éditoriale sans précédent. Un monument de savoir, à la mesure de la place occupée par Malraux dans notre roman national.

empty