Jean Veil

  • Dans un format pratique et prix cadeau, un recueil de citations sur le courage en politique, dans la lignée de Vous n'aurez pas le dernier mot ! (115 000 exemplaires vendus GfK).
    " Le vrai courage, c'est celui de trois heures du matin ", disait Napoléon Bonaparte. Sans attendre une heure si matinale, Patrick Wajsman et Jean Veil présentent, dans leur contexte historique, 200 citations, tantôt pour nous inspirer bravoure et témérité, tantôt, a contrario, pour nous défendre de la cupidité ou de la lâcheté. Florilège :
    " Quand le courage empiète sur la raison, il ronge le glaive avec lequel il combat. " (Shakespeare)
    " Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint. " (Montaigne)
    " Où serait le mérite si les héros n'avaient pas peur ? " (Alphonse Daudet)
    " À mesure que l'on s'avance dans la vie, on s'aperçoit que le courage le plus rare est celui de penser. " (Anatole France)
    " Il faut savoir ce que l'on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire. " (Georges Clemenceau)
    " Le courage est une chose qui s'organise, qui vit et qui meurt, qu'il faut entretenir comme les fusils. " (André Malraux)
    " L'impossible, nous ne l'atteignons pas mais il sert de lanterne. " (René Char)


  • Plus de 200 citations d'avocats,  les unes drôles, les autres sur un aspect important de la profession ou du droit
    D'« Acteur » à « Vol », plus de deux cents citations...
    Grâce aux réponses de plusieurs centaines d'avocats et aux citations déjà retenues par l'Histoire, les auteurs proposent un petit dictionnaire de citations d'avocats, les unes drôles, les autres sur un aspect important de la profession, ou, plus largement, du droit. Le lecteur pourra ainsi tantôt s'amuser, tantôt enrichir sa culture et sa réflexion juridique.

  • Jusqu'où sommes-nous prêts à aller afin d'assouvir nos fantasmes, de réaliser enfin nos rêves ? Faust, savant déçu, contracte un pacte avec le Diable. Celui-ci, au prix de son âme, lui offre une vie de plaisirs, une seconde vie réussie en somme. Thème souvent repris dans la littérature, au cinéma, au théâtre, et même dans la chanson. David, musicien raté sexagénaire, et à ses yeux incompris par ses contemporains, se voit proposer un extraordinaire marché à la suite d'un accident de la circulation qui « aurait » dû lui coûter la vie.
    David acceptera-t-il de signer ce contrat inespéré et séduisant, mais qui l'oblige à respecter certaines conditions qui vont vite se révéler insupportables et totalement contraires aux principes de la morale ?

  • Les bfup : betons fibres a ultra-haute performances - dessiner, calculer, construire Nouv.

    Ce guide de conception et de réalisation de systèmes constructifs en BFUP repose essentiellement sur l'analyse de projets réalisés par l'auteur en partenariat avec des architectes, des entreprises et des industries. En vue de diffuser le savoir-faire associé à ce nouveau matériau, il contient notamment les éléments d'une méthode permettant d'associer à la forme produite son analyse et sa mise en oeuvre.

     

    « Les BFUP constituent l'une des inventions majeures de la fin du XXe siècle dans le domaine de la construction. Depuis près de vingt-cinq ans ils ont permis la réalisation d'ouvrages restés longtemps impensables ou irréalisables.

     

    Trois « ingrédients » indispensables caractérisent la recette de ce succès :

    o l'amélioration de la résistance et de la compacité des matériaux cimentaires

    o la réduction des défauts induits par les granulats naturels

    o l'incorporation de fibres conférant au matériau une capacité résistante post-fissuration et, donc, un comportement pseudo-ductile.

     

    En matière de propriétés constructives, le résultat se traduit principalement par un saut de gamme décisif dans la résistance en compression et les propriétés de durabilité, et par la possibilité de se dispenser le plus souvent du ferraillage secondaire traditionnel, donnant au concepteur la liberté de nouvelles formes : résilles, plaques minces nervurées ou encore coques minces uniquement précontraintes.

    La communauté française a été pionnière dans la compréhension du potentiel des BFUP, dans la mise au point de solutions industrielles variées comme dans l'élaboration d'un référentiel s'appuyant sur plusieurs programmes de R&D collaboratifs. Des applications décisives ont accompagné son élaboration : poutres précontraintes de l'aéroréfrigérant de Cattenom, ponts routiers de Bourg-lès-Valence, auvent de la barrière de péage de Millau, résilles, poteaux et passerelles du MuCEM, rénovation du stade Jean Bouin, Anneau de la Mémoire à Notre-Dame-de-Lorette, etc.

    En dehors d'applications « techniques » remarquables, les BFUP sont très souvent prescrits pour les bâtiments et grands équipements publics dans le cadre d'une volonté esthétique et architecturale (couvertures, auvents, éléments de façade). Leur usage en réparation ou rénovation est également reconnu (pont sur l'Huisne au Mans, viaducs de Chillon, pont de Thouaré-sur-Loire). C'est dans ce contexte que l'ouvrage de Jean-Marc Weill prend tout son sens.

    Ouvrage pédagogique pour l'ingénieur-concepteur, il aide à lire les normes traitant des BFUP dans une perspective qui dépasse leur strict domaine d'application. Destiné prioritairement à des architectes et des ingénieurs d'études, il intègre les principales caractéristiques du matériau en matière de composition, de comportement à l'état frais et de mise en oeuvre. Nourri de la riche expérience de son auteur en matière de réalisations en BFUP, il met l'accent sur la révolution conceptuelle à laquelle l'ingénieur et l'architecte sont appelés, qui conditionne l'usage réussi des BFUP. »

    François Toutlemonde (extraits de la préface)

  • Ce témoignage, celui d'un homme qui a été en contact étroit avec les détenus et le personnel des prisons de Fresnes de 1950 à 1966, se différencie du flot de la littérature pénitentiaire par son absence de manichéisme : l'auteur n'a pas de parti pris, il décrit ce qu'il a vu, les événements auxquels il a été mêlé, telle la grève de la faim des prisonniers du F.L.N., sans rien déguiser ; attitude que ses anciens détenus ont su apprécier, puisqu'ils lui ont demandé, dès l'indépendance de l'Algérie, d'enseigner à la faculté de médecine d'Oran. Mais l'intérêt du livre ne réside pas dans sa seule objectivité. Outre une remarquable étude sur la simulation des maladies, il nous propose des portraits de truands et de petits escrocs, des réflexions sur la condition pénitentiaire... et des réformes proches de celles qu'envisage actuellement le gouvernement.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce témoignage, celui d'un homme qui a été en contact étroit avec les détenus et le personnel des prisons de Fresnes de 1950 à 1966, se différencie du flot de la littérature pénitentiaire par son absence de manichéisme : l'auteur n'a pas de parti pris, il décrit ce qu'il a vu, les événements auxquels il a été mêlé, telle la grève de la faim des prisonniers du F.L.N., sans rien déguiser ; attitude que ses anciens détenus ont su apprécier, puisqu'ils lui ont demandé, dès l'indépendance de l'Algérie, d'enseigner à la faculté de médecine d'Oran. Mais l'intérêt du livre ne réside pas dans sa seule objectivité. Outre une remarquable étude sur la simulation des maladies, il nous propose des portraits de truands et de petits escrocs, des réflexions sur la condition pénitentiaire... et des réformes proches de celles qu'envisage actuellement le gouvernement.

  • D'« Accusé » à « Victime », plus de deux cents citations... Grâce aux réponses de plusieurs centaines d'avocats et aux citations déjà retenues par l'Histoire, les auteurs proposent un petit dictionnaire de citations d'avocats, les unes drôles, les autres sur un aspect important de la profession, ou, plus largement, du droit. Le lecteur pourra ainsi tantôt s'amuser, tantôt enrichir sa culture et sa réflexion juridique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty