Langue française

  • En 1856, la comtesse de Castiglione fait une entrée spectaculaire au grand bal des Tuileries, vêtue de la plus audacieuse robe à crinoline qu'on n'ait jamais vue. Devenue la maîtresse de Napoléon III, l'intrigante Florentine va, pendant trois ans, faire et défaire la mode féminine au gré de ses caprices. Quelques années plus tard, le jeune officier de police Dragan Vladeski découvre sur un chantier le corps d'une femme égorgée ressemblant à la Castiglione, puis un autre, portant une robe identique à celle de la comtesse le soir de son triomphe. Une robe, aussi mythique soit-elle, peut-elle être la cause de meurtres en série ?
    Grâce à un admirable travail de reconstitution, Jean-Christophe Duchon-Doris nous offre un roman policier captivant, écrit dans une langue raffinée, doublé d'une somptueuse fresque sur les origines de la haute couture.

  • Octobre 1700. Dans la région si paisible des Alpes provençales, Guillaume de Lautaret, procureur de son état, se trouve confronté à de bien singuliers événements...
    Qui a tué la jeune fille au capuchon rouge?
    Qui a enfoncé dans la gorge du couple assassiné de mystérieux petits cailloux blancs?
    Qui a cousu dans la peau d'une bête le cadavre du marchand noyé dans la rivière?
    Qui a étouffé la fillette en lui plantant au fond du gosier l'aiguille d'une brodeuse?
    Guillaume se passionne pour une enquête qui met subtilement au jour les fractures politiques et religieuses de l'époque. Il se passionne encore davantage pour les charmes de Delphine d'Orbelet qui se distrait de l'ennui de la vie provinciale en lisant avec passion les Contes de la mère l'Oye, dont l'auteur n'est autre que l'académicien français Charles Perrault.
    Dans le feu d'une enquête que Jean-Christophe Duchon-Doris mène avec allégresse, fougue et érudition, le jeune couple va apprendre à ses dépens que les contes populaires dissimulent toujours, sous le charme des histoires à faire peur, l'irrésistible attrait de la violence, de l'érotisme et de la mort.

  • En cette année 736, le duc Mauronte, patrice de Marseille, s'inquiète pour l'indépendance de son fief, menacé au nord par les Francs de Charles Martel et au sud par les Sarrasins. S'il veut survivre, il doit s'allier à l'un des deux camps. Un choix d'autant plus délicat que Childebrand, le frère de Charles Martel, et Youssouf, le gouverneur musulman de Narbonne, sont tombés fous amoureux de sa fille, Blanche. Pour l'aider à prendre sa décision, le duc décide d'ouvrir son palais à des conteurs venus des deux contrées ennemies. Durant d'innombrables nuits, les narrateurs affluent et c'est un feu d'artifice de récits magnifiques où tout l'imaginaire des hommes est exalté : l'amour, l'érotisme, la cruauté, la beauté, le fantastique... Chacun cherche à toucher, au plus secret, la raison du père et le coeur de la fille. Mais seuls les dieux savent qui sera l'heureux vainqueur de ce combat singulier.

empty