Policier & Thriller

  • En 1856, la comtesse de Castiglione fait une entrée spectaculaire au grand bal des Tuileries, vêtue de la plus audacieuse robe à crinoline qu'on n'ait jamais vue. Devenue la maîtresse de Napoléon III, l'intrigante Florentine va, pendant trois ans, faire et défaire la mode féminine au gré de ses caprices. Quelques années plus tard, le jeune officier de police Dragan Vladeski découvre sur un chantier le corps d'une femme égorgée ressemblant à la Castiglione, puis un autre, portant une robe identique à celle de la comtesse le soir de son triomphe. Une robe, aussi mythique soit-elle, peut-elle être la cause de meurtres en série ?
    Grâce à un admirable travail de reconstitution, Jean-Christophe Duchon-Doris nous offre un roman policier captivant, écrit dans une langue raffinée, doublé d'une somptueuse fresque sur les origines de la haute couture.

  • À Marseille, il y avait trois amis d'enfance: Comtesse Cossaire, André et Karim. Comtesse et Karim étaient amoureux. Mais un jour on a retrouvé la jeune femme mystérieusement assassinée. Parce qu'il était arabe et pauvre, Karim était un suspect idéal et il a préféré s'enfuir plutôt que d'affronter une enquête où personne ne croirait à son innocence, et un procès perdu d'avance. M. Cossaire n'a pas accepté de voir l'assassin de sa fille échapper au châtiment et il a envoyé deux tueurs en Algérie pour l'égorger. C'était il y a douze ans. André s'est juré de venger l'assassinat de son meilleur ami...Avec beaucoup de détermination et de colère, il va passer sept ans de sa vie à étudier le droit et le code des impôts dans le seul but de pouvoir un jour détruire la vie de M. Cossaire par le biais d'un contrôle fiscal. En usant de tous les droits dont sont dotés les inspecteurs du fisc, il va littéralement massacrer cet homme, ruiner son entreprise et briser sa famille.Mais une troublante question subsiste: si Karim n'est pas coupable, qui a tué Comtesse ?

  • Résumé :

    Une nouvelle fois une main de fer - ou plutôt de plomb - s'abat sur Marseille. Il ne fait pas bon ces temps-ci s'appeler "Ange" ou par tout autre nom à caractère angélique. Mais qui dessoude les anges rue Paradis et dans les environs ? La police enquête, mais Nero, en charge de d'éclaircir les raisons de cette hécatombe "angevine", n'est pas le seul sur le coup. Depuis son appartement avec vue imprenable sur la cité et les cités, "Super Beurette", une belle et intelligente jeune femme, tente aussi de comprendre. Au coeur de tous les réseaux mafieux et policiers, elle tisse la toile qui devrait lui permettre de saisir le coupable.



    Traité sur un mode humoristique et léger par François Thomazeau et Jean-Christophe Duchon-Doris, cette enquête de Super Beurette devait être la première d'une série qui n'a finalement pas vu le jour. Elle a été publiée en version papier en 2003 chez L'écailler du Sud. Marseille, toile de fond à la fois intime et photographique, rajoute à l'histoire un supplément d'âme qui ne va pas dans certaines pages sans une certaine mélancolie poétique.

empty