Jean-Louis Rocca

  • Ce livre permet de comprendre autrement la société chinoise, dans une perspective nettement non normative et sur des sujets peu abordés jusqu'ici. Il ne s'agit pas de mesurer l'évolution de la Chine vers l'économie de marché, l'état de droit ou la démocratie, bref de saisir la Chine par sa transition mais au contraire d'analyser comment les normes sociales se construisent. L'objectif est de montrer que la compréhension de la société chinoise ne passe pas par une opposition entre pensée occidentale et pensée chinoise mais par l'utilisation des outils des sciences sociales.
    Document sur la sociologie chinoise destiné montrer comment les chercheurs travaillent aujourd'hui, ce livre rassemble dix analyses au coeur des réalités chinoises : les migrations ville-campagne, la classe moyenne, la drogue et le sida, la recherche... et s'appuient sur des travaux de terrain de premire main.
    Il s'agit enfin d'une collaboration exemplaire, menée au sein des Ateliers franco-chinois en sciences sociales de Pékin, fruit d'un dialogue nourri entre ces sociologues chinois venus d'horizons divers et une équipe de jeunes sinologues chargés des traductions.
    Ont contribué à cet ouvrage : Chen Yingfang, Jing Jun, Li Chunling, Li Qiang, Shen Yuan, Tong Xin, Zhang Letian, Zhou Xiaohong.
    Cet ouvrage est publié avec le concours des Ateliers franco-chinois en sciences sociales de Pékin.

  • This book analyses the making of the Chinese middle class that started in the 1990s using a constructivist approach. With the development of the Chinese economy, a new group of middle wage earners appeared. Chinese social scientists and state institutions promoted the idea that China needs a middle class to achieve modernization. Middle class members are defined-and define themselves-as good consumers, educated people, politically engaged but reasonable citizens. As such, the making of the middle class is the result of three convergent phenomena: an attempt to define the middle class, a process of civilization, and the development of protest movements. The making of the Chinese middle class, Rocca argues, is a way to end the stalemate that modern Chinese society is facing, in particular the necessity to democratize without introducing an election system.

  • Luttes d'influence, mafia, « affaires », pots-de-vin, fausses factures, népotisme. Aucun pays n'est épargné, qu'il s'agisse de ceux du Nord, du Sud ou de l'Est. Toutefois, la corruption recouvre des phénomènes extrêmement différents suivant les contextes. Elle a un rôle économique, politique et social, qui, selon certains, n'est pas forcément négatif. Peut-elle, par exemple, se substituer aux carences de l'Etat et jouer dans les pays du Sud un rôle de moteur de développement ? Mais si elle est parfois créatrice de richesse, la corruption ne relève-t-elle pas de l'informel, de l'arbitraire et de l'utilitarisme pur ?

  • La Chine est un géant qui déroute. Elle jouit des bienfaits d'une économie florissante, mais ne répondrait pas aux normes du marché. Son système politique serait archaïque, corrompu, voire inefficace, et néanmoins capable d'assurer un minimum d'ordre et de stabilité. Des styles de vie "modernes" émergent, mais les logiques "communautaires" continueraient à dominer l'espace sociale. Fort de longues années de recherches sur le terrain, l'auteur s'interroge sur les pratiques sociales des Chinois eux-mêmes.

  • À l'heure où les pratiques d'enquête et de recherche en sciences sociales se trouvent de plus en plus souvent troublées par les enjeux éthiques qui s'y font jour et par l'importance croissante des dispositifs qui prétendent les réguler, cet ouvrage entend offrir un cadre de réflexion innovant et documenté. Conflits de loyauté à l'égard des enquêtés, poursuites en justice, accusations d'excuser les délinquances, multiplication des chartes et des comités d'éthique, recours aux big data, pressions exercées sur les chercheurs, mise en cause de la sociologie critique au nom de l'impératif de neutralisation axiologique, impossibilité d'enquêter en raison de l'exigence de consentement des acteurs, pression des commanditaires... La liste des difficultés auxquelles le chercheur est susceptible de se heurter pourrait encore s'allonger. S'appuyant sur de nombreux exemples où enjeux épistémologiques, méthodologiques et éthiques s'entrecroisent, l'ouvrage constitue un outil précieux pour le chercheur confronté aux dilemmes éthiques de sa pratique.

  • Une monographie sur l'empire le plus ancien et le plus peuplé du monde qui s'ouvre à une nouvelle ère industrielle. Même si la démocratie ne progresse pas, la population est désireuse de s'ouvrir au monde.

empty