Jean-Luc Touly

  • Cette enquête inédite dévoile les méthodes des requins qui prolifèrent en France pour profiter de l'aubaine économique offerte par le vieillissement de la population, ou comment ceux censés protéger nos anciens les spolient trop souvent, jouant de leur faiblesse pour s'accaparer leurs biens. Pauvres ou riches, personne n'est à l'abri, car leurs réseaux ont des ramifications jusqu'au coeur du monde judiciaire. Un système bien rodé, dont les forfaits sont commis à l'ombre des institutions supposées veiller sur les plus âgés et les plus faibles.
    Les auteurs montrent, témoignages à l'appui, qu'il s'agit aujourd'hui d'un véritable " sport national ", pratiqué sous le couvert de professions honorables. Vous apprendrez comment des collectivités, des établissements privés ou publics, de grandes entreprises recourent à des méthodes peu orthodoxes par appât du gain et recherche du profit, la satisfaction de l'actionnaire étant prioritaire sur tout le reste. Les maisons de retraite, tutelles et pompes funèbres en sont les lieux privilégiés, rarement pour le meilleur, souvent pour le pire...
    Cette enquête commencée longtemps avant l'épidémie de Covid-19 et le drame des EHPAD ne laissera personne indifférent. Les faits qui y sont dévoilés sont aussi éloquents que choquants, et il est grand temps de repenser la façon dont on traite la vieillesse et la fin de vie dans notre pays, sans attendre l'avènement du " monde de demain " dont on nous parle sans cesse.

  • Enquête sur les profiteurs de l'argent public...
    Dans cette nouvelle enquête, Roger Lenglet et Jean-Luc Touly s'attaquent au pillage des biens de l'État. Lobbies, élus locaux, ministres, entreprises... les " liquidateurs " de la République redoublent d'imagination quand il s'agit de consolider leur assise politique et d'augmenter leurs revenus. Des appels d'offre truqués aux prises illégales d'intérêts, des détournements de fonds publics aux multiples pots-de-vin et autres fraudes fiscales... ce livre dénonce les tractations inavouables, des attributions frauduleuses de marchés publics, des corruptions devenues systématiques, des arrangements qui aliènent des agents publics au privé. Il dresse le portrait d'élus mais aussi d'hommes de l'ombre participant à ce festin scandaleux laissant Marianne exsangue, allant même souvent jusqu'à hypothéquer la santé de la population. Loin de sombrer dans le découragement, cette investigation est aussi l'occasion de montrer que des citoyens dénoncent ces affaires et en font condamner les responsables par la justice. Un tour d'horizon décapant qui porte enfin à la connaissance de tous des pratiques devenues trop fréquentes et scandaleuses pour être encore tolérées.

  • Les grandes organisations syndicales sont-elles corrompues ? Le soupçon grandissait depuis quelques années en découvrant que des patrons " fluidifiaient les relations sociales ". Ce livre d'enquête arrache le voile pudique que les " partenaires sociaux " et le monde politique veulent maintenir sur le sujet.


    Roger Lenglet et Jean-Luc Touly, enquêteurs redoutés, apportent la démonstration, preuves à l'appui, de la maladie qui ronge les syndicats : malversations, détournements, enrichissements personnels, financements inavouables et docilité des structures... Le constat est sidérant : le syndicalisme français est étranglé par la corruption et la soumission à ceux qui les paient.


    Ce livre nous fait pénétrer au coeur des grandes entreprises (publiques, comme la SNCF, Air France, la RATP, EDF, ou privées, telles Axa, IBM, Nestlé, SFR, GDF-Suez, France Telecom, Continental, Virgin, Sanofi, Total, Veolia, Dassault-Aviation...), des organismes d'État et des organisations syndicales pour révéler des pratiques en complète contradiction avec les discours de façade.


    Aujourd'hui, de plus en plus de salariés et de représentants des personnels se sentent trahis par leur hiérarchie syndicale. Grâce à ce livre, chacun saura enfin ce qui se cache sous la paralysie des syndicats en France.

  • Les grandes sociétés ne lésinent pas sur les moyens pour s´acheter la complaisance de nombreux syndicalistes : versements cachés, cadeaux personnels, emplois fictifs, paiements en liquide, primes exubérantes, avancements et avantages indus, élections de délégués arrangées...

    Ce livre est une enquête détaillée sur la corruption et les dérives financières du monde syndical. Grâce à de nombreux témoignages et documents, les auteurs (deux syndicalistes qui ont plusieurs fois fait la preuve de leur incorruptibilité et un journaliste d´investigation réputé) nous dévoilent l´ampleur des pratiques destinées à neutraliser les syndicats en France.

  • Plongée dans un des domaines les mieux protégés de la République...

    Leurs " placards dorés " font rêver. Nichés au sein des institutions, des organismes paisibles, des fondations, ou à des postes enviables dans le secteur privé, ils jouissent de revenus confortables et échappent à toute pression. Le réseau des recasés de la République, qui abrite de nombreuses célébrités et une armée d'inconnus qui valent le détour, est un continent obscur, avec ses arcanes, ses lois, ses jeux d'influence feutrés...
    Ce livre d'enquête, qui s'appuie sur des documents et des témoignages, aborde l'un des domaines les mieux protégés de la République Française. Il dévoile qui sont ces " protégés du pouvoir ", ces hommes et ces femmes désormais éloignés des médias, et les raisons de leur accès à ces douillettes fonctions. En renouant le contact avec les personnalités les plus populaires, mais en découvrant aussi des anonymes assis sur des secrets explosifs, le lecteur trouvera de nombreuses réponses à ses interrogations sur les innombrables commissions et structures qui font de notre administration l'une des plus complexes au monde. À l'heure où l'on répète qu'il faut réduire les dépenses publiques et réconcilier les citoyens avec les politiques, il est temps de lever le couvercle de la marmite des recasés pour découvrir ce monde caché où grouillent tous ceux qui ont su se faire apprécier du pouvoir pour des motifs souvent peu reluisants ou que leur " modestie " condamne au silence...

empty