Jean-Pierre Jessenne

  • Présentation :Une synthèse sur la décennie révolutionnaire et l'Empire. La complexité de cette période, la densité des événements imposent ici une approche spécifique : cet ouvrage adopte un plan proche des grandes pulsations révolutionnaires et des principales ruptures survenues au cours de cette période.

    Sommaire :1. 1783 : France confinée, France en mouvement.
    2. La monarchie en question et les appels à la nation : 1783 - Janvier 1789.
    3. La rupture de 1789.
    4. De la monarchie constitutionnelle à la République : Juillet 1790 - Janvier 1793.
    5. L'an IV de la liberté, l'an I de la République.
    6. Paroxysmes révolutionnaires : Janvier 1793 - décembre 1794.
    7. L'impossible république conservatrice : 1795-1801.
    8.1802 : la révolution achevée ?
    9. L'Empire : 1804-1814.
    10. Entre révolution et restauration.Points forts :- Un manuel de référence sur le sujet - L'ouvrage permet de saisir de façon synthétique tous les enjeux de la question.
    - Le livre est à jour des recherches les plus récentes.Public :Étudiants en histoire du 1er cycle jusqu´aux concours Capes/Agrégation.L´auteur :Jean-Pierre Jessenne est professeur émérite d´histoire moderne de l´université Lille-3-Charles de Gaulle.

  • Cette étude dresse un panorama le plus complet possible de cette époque grâce à une documentation archivistique variée. L'ordre chronologique des textes permet de donner une dimension diachronique, sans exclure des articulations thématiques. Présentation, notes, glossaire en font un outil de travail pour les étudiants, mais aussi un outil de référence pour tous.

  • Que l´Empire napoléonien fut un temps marquant de l´histoire de l´Europe est une évidence admise. Sa nature, ses suites, et particulièrement son héritage européen, sont en revanche sujet à débat : l´Empire reste-t-il une première expérience de construction européenne ? Ou n´est-ce qu´une expérience de domination politique et militaire ? Dès le XIXe siècle, le débat se lit jusque dans les gravures et tableaux. D´un côté, l´empereur donne des lois communes aux nations de l´Europe (couverture) ; de l´autre, l´aigle impérial emporte dans ses serres un empereur pantin, au-dessus d´une Europe émiettée (page 4). Visions certainement trop univoques pour une histoire en recherche.
    Cet ouvrage propose de revenir à l´expérience impériale elle-même, dans sa dimension européenne. En une trentaine de contributions portant sur différents territoires, il interroge à la fois les conceptions de l´Europe formulées dans l´entourage napoléonien ou par le tsar d´Alexandre Ier et les pratiques concrètes des administrateurs, des militaires ou des populations, dans des domaines comme les langues, la monnaie, la guerre, la justice, etc.
    Le parcours invite à un diagnostic nuancé, à inscrire dans une histoire de l´Europe qui doit faire davantage place à la vie de ses peuples.

empty