Jean-Pierre Dionnet

  • Ever since the Great Crash in 1929, the world has been grappling with an altered reality, as a new order of gods has joined humans on Earth. Fast forward to several decades later, in 1970, when it is rumored that a certain goddess can help humans to become gods. We follow one man, who epitomizes the American Dream, as he gives up everything to find Lilith, the "Mother of Evolution." But another goddess, The Queen of the Night, intercedes. Why? Just what does it take to be a god?

  • The world turned upside down in 1929, starting in the United States. As the Great Depression shook the nation, so-called "gods" began to appear along Route 66, and quickly grew in number. With humankind slowly dying out, history then took a different course... This is the story "of gods and men," set in the year 2047.

  • 1943: as winter gives way to spring in a small town in America, the Japanese-American god Rising Sun takes flight for Germany. There Marshal Goering awaits, with two secrets that will open Rising Sun's eyes to the truth, and perhaps change the course of the entire war.

  • America has entered the war, throwing its weight against the Axis powers. And the gods have joined ranks with them. The Snow Queen and the Dancer are sent on a recon mission in Bavaria, at the site of the last castle built by Louis II. The area is strangely devoid of military activity, and its their job to figure out why. Little do they know that the secret they uncover could change the face of the war-whether it's at the hands of the Nazis on the decline, or the Soviets on the horizon.


  • L'autobiographie de Jean-Pierre Dionnet, le rédacteur en chef de Métal hurlant, le comparse de Philippe Manoeuvre dans Les Enfants du rock, le scénariste de BD, le découvreur de talents...

    En 1975, un magazine de bande dessinée fait une entrée remarquée dans les kiosques. Son nom ? Métal hurlant. Il est fondé par quatre mousquetaires nommés Jean-Pierre Dionnet, Philippe Druillet, Bernard Farkas et Jean Giraud/Moebius qui prennent le nom d'"Humanoïdes associés".
    "Métal" révolutionne le paysage du neuvième art, inocule le virus de la science-fiction à toute une génération et invente la BD rock, avant de conquérir l'Amérique sous le titre de Heavy Metal.
    Infatigable découvreur de talents, éditeur de BD et de romans sous le label Les Humanoïdes associés, doté d'une culture encyclopédique et d'une capacité à trouver deux idées (minimum) à la minute, Jean-Pierre Dionnet est le rédacteur en chef inspiré de Métal hurlant, tout en poursuivant une oeuvre de scénariste pour Enki Bilal, Raymond Poïvet, Jean Solé, Jean-Claude Gal ou encore Beb Deum.
    Mais sa carrière ne s'arrête pas là. À la télévision, il lance les émissions L'Impeccable et Sex Machine avec son complice d'alors Philippe Manoeuvre, dans le cadre des Enfants du rock sur Antenne 2. Sur Canal +, il rend hommage au cinéma populaire dans Cinéma de quartier et aux classiques du cinéma d'horreur dans Quartier interdit.
    Puis il fonde une société de production, Des Films, qui contribue grandement à faire découvrir en France le cinéma asiatique.
    Dans son autobiographie, Jean-Pierre Dionnet ne fait pas qu'évoquer ses souvenirs, acompagnés d'anecdotes savoureuses et de portraits sensibles de tous ceux qu'il a croisés, de René Goscinny à Moebius (son ami), de Serge Gainsbourg à Richard Widmark ou de Federico Fellini à... Michael Jackson. Il se livre aussi à un plaidoyer passionné en faveur de tous ces arts longtemps qualifiés de mineurs et qui occupent enfin une place centrale dans la culture d'aujourd'hui.

  • Pendant la crise financière de 1929, soixante-six créatures naquirent le long de la route 66. Immortelles, indestructibles, dotées de pouvoirs aléatoires, elles se firent appeler des dieux par les humains. Ces dieux se reproduisirent à grande vitesse, jusqu'à devenir plus nombreux que les humains. Lentement, ils assistèrent à la disparition de la population de la planète, avec aussi peu d'intérêt que s'ils avaient observé l'extinction d'une espèce animale. Dans ce premier album qui se déroule en 2047, le Seigneur des Mouches, dieu de second rang, provoque le numéro un en duel, pour une raison qui nous échappe. Les deux dieux se livrent un combat homérique, mais ils sont tous deux indestructibles...

  • Des dieux et des hommes est une uchronie imaginée par Dionnet, ce 4e tome intitulé « Un château en Bavière » propose deux récits qui mettent en scène ces « dieux » qui, finalement, se font l'écho de notre questionnement : peut-on rester indifférent aux problèmes du monde ?

    Le premier épisode de ce 4e volet des Dieux et des hommes nous entraîne en 1945 : un bombardier allié vole en direction de la Bavière. À son bord, dans le plus grand secret, la Reine des neiges et le Danseur. Ils ont accepté une mission cruciale pour la suite de la guerre. Dans le château bavarois digne d'un conte de fées où ils doivent combattre, une chorégraphie belle et meurtrière s'engage, exécutée avec élégance et désinvolture par les dieux... La seconde histoire proposée dans l'album se déroule en 1955, les dieux se réunissent pour décider s'ils vont continuer à fréquenter les hommes...

    Deux histoires dans ce 4e opus de Des dieux et des hommes, l'une dessinée par une star du comics américain ? le Danois Peter Snejbjerg ? et l'autre par l'un des plus grands noms de la bande dessinée italienne ? Ivo Milazzo.

  • Dans cet album, apprend comment, dans des années 1970 différentes de celles que nous avons connues, une secte dirigée par une femme magnifique, vêtue d'une manière « hippie préhistorique », évolue dans un paradis artificiel dans la forêt pétrifiée, non loin de San Francisco et de Los Angeles. On découvre qu'il s'agit c'est d'un « faux » dieu, et comment un véritable dieu lui rend visite pour dévoiler la supercherie. Cependant, portée par la foi de la communauté, cette femme acquiert le pouvoir de s'élever dans le ciel, comme les dieux, et prouve ainsi que les hommes peuvent eux aussi détenir un peu de ce pouvoir qu'on appelle « divin ». Une deuxième histoire, plus courte, fait revenir le seigneur des Mouches...

  • Petite ville en Amérique (Une) (3)3e tome de Des dieux et des hommes, Une petite ville en Amérique, de Dionnet et Zezelj, nous fait découvrir une bourgade plutôt quelconque si ce n'est qu'elle accueille des « évacués », ces Japonais vivant rassemblés dans des camps, sur le sol des États-Unis.
    Des dieux et des hommes, tome 3 : 1943, Californie. Un jour, dans une banale « Petite ville en Amérique » arrive un Premier, un des dieux apparus sur la Route 66 après le krach boursier de 1929. Il est Japonais, né aux États-Unis, et le gouvernement a une mission pour lui : mettre hors d'état de nuire un autre dieu, lequel aurait été recruté par les Allemands pour accélérer la fin de la guerre. Mais avant de dire « oui », il veut voir son père qui est interné.

    Ce 3e volet de Des Dieux et des hommes, une uchronie qui conjugue action, combat, humour et fantastique, est exceptionnellement mis en images par Danijel Zezelj, la star du comics américain.

empty