Flammarion

  • Servante auprès de la très pieuse et respectable Mlle de Varandeuil, Germinie tombe amoureuse de Jupillon, un dépravé notoire, et lui consacre toutes ses économies. Criblée de dettes, rejetée avec violence par son amant, elle sombre dans une vie de débauche et d'ivrognerie.
    À la mort de leur domestique, Rose Malingre, les frères Goncourt découvrent avec effroi qu'elle partageait sa vie entre alcool, orgies et culpabilité dévorante. Ébranlés par cette révélation, ils décident d'écrire un drame misérable, d'une banalité tragique : celui du peuple, jusqu'alors tenu à l'écart de la littérature. « Ce livre vient de la rue », revendiquent-ils en 1864 dans la préface de Germinie Lacerteux, dont le ton cru, clinique, déclencha une vague de dégoût sans précédent chez ses lecteurs. À travers ce roman scandaleux, le naturalisme fait une entrée fracassante en littérature, et y insuffle déjà le frisson moderne.

  • Charles Demailly, rédacteur au journal«Le scandale», va à l'encontre de ce que prône ses amis du cercle littéraire où il évolue et se marie avec une actrice parisienne. Bien vite, il regrette son erreur car la cruauté de sa compagne, torturée par ses préoccupations d'artiste, le fera sombrer dans la folie. Cette autobiographie déguisée constitue également un témoignage d'époque.

empty