Kail

  • Sans dieu ni maître
    En 1720, au nord de la Bretagne, Côme de Plancoët mène une vie paisible dans sa seigneurie. Célibataire et sans héritier, il partage son temps entre l'équitation et l'érudition. Si sa personnalité intrigue, sa bienveillance a tôt fait de réduire au silence toutes les mauvaises langues. Ou presque... Car, dans l'ombre, un ennemi puissant lui voue une haine tenace et resserre autour de lui un étau redoutable. L'existence de Côme va voler en éclats et le conduire sur la route d'un druide sans âge aux pouvoirs étonnants et d'une cavalière au caractère bien trempé.
    Le Sans Maître est une chevauchée magique en terres bretonnes, rythmée par les aventures d'un homme vent debout contre l'obscurantisme et la vengeance.

  • Un roman de pirates, où les tempêtes qui agitent les âmes semblent bien plus redoutables que celles qui déchirent les voiles.
    Sans dieu ni maître
    Hiver 1709, dans le sud de la Bretagne. Une vague de froid sans précédent s'abat sur le Royaume de France, déclenchant une famine effroyable. Arzhur de Kerloguen, modeste hobereau breton, assiste impuissant à la mort du dernier de ses sept enfants. Sa femme perd la raison et lui, les ultimes fragments de sa foi. Maudissant dieu, il décide de devenir plus cruel encore que le seigneur ne le fut avec lui.
    Printemps 1715, dans les îles Caraïbes. L'Ombre, un farouche capitaine, fait régner la terreur dans ces mers du bout du monde qu'il écume sans relâche. Lors de l'attaque d'un galion espagnol, il épargne un prêtre jésuite et le fait prisonnier. Un affrontement s'engage alors entre les deux hommes sur l'épineuse question de l'existence de dieu.
    Autour du père Anselme et de l'Ombre gravitent nombre de flibustiers : fuyards, déclassés, prostituées, gueux et autres gibiers de potence qui ont renoncé à tout pour vivre une dangereuse et impensable liberté. Le Sans Dieu, navire de l'Ombre, devient une scène de théâtre exiguë pour ces hommes qui ne se sont pas choisis, mais se retrouvent condamnés à vivre et à mourir ensemble, avec l'immensité de la mer pour seul horizon.
    Un roman de pirates, où les tempêtes qui agitent les âmes semblent bien plus redoutables que celles qui déchirent les voiles.

  • Le catholicisme est la première religion des Français : 44 millions sont baptisés et 56 % se déclarent catholiques. Les connaît-on vraiment ? Si les catholiques dits « identitaires », actifs sur les réseaux sociaux, ont fait une percée médiatique lors du débat sur le mariage homosexuel en 2013, une écrasante majorité, plus discrète et pas forcément réactionnaire, qui va de moins en moins à la messe, pratique sa foi autrement et s'engage. La journaliste Linda Caille est partie à leur rencontre.
    On croyait les catholiques en voie de disparition. Rien n'est plus faux. Après deux ans d'une vaste enquête, Linda Caille nous offre un tableau contrasté du monde catholique : des pèlerinages aux concerts rock dans les églises, des inconditionnels de l'action sociale aux adeptes de la messe en latin, des nouveaux convertis aux jeunes prêtres branchés, autant de manière d'être catholique aujourd'hui.
    Entre volonté de reconquête et soif de spiritualité, un pied dans la société, un autre dans leur Église, ils sont en plein renouveau. Bousculés par l'islam, attentifs à la montée en puissance des évangéliques, rendus inquiets par un État français qui fait à leur égard un usage maladroit de la laïcité, les catholiques continuent de s'adapter et de surprendre.

  • La mode véhicule les idées, Marie Claire aussi, en se faisant leur écho. Conseillées, informées, encouragées, les femmes revendiquent leur singularité et l'égalité avec les hommes. Marie Claire a contribué à relancer les débats, dépassant le sult intérêt de la mode et de son histoire. Bousculant le conformisme, faisant participer la mode et la femme qui la porte au monde de la culture et du savoir. Ce livre raconte comment le journal a contribué à façonner une image de la femme nouvelle, plus libre, volontaire et engagée. Un portrait vivant et instructif de six décennies au coeur des tendances et de la société.

  • À l'heure de la chute du Mur de Berlin, un préjugé tenace voudrait que l'engagement de Sartre, type même de l'intellectuel inauguré par Zola, n'eût été qu'une comédie des erreurs. La lecture de Les Mains sales permet de bousculer cette image d'Épinal trop commode. L'un des ressorts de la pièce est, en effet, la distinction entre situation simple et situation complexe. Le choix alors (sous l'Occupation allemande) était facile - même s'il fallait beaucoup de force et de courage pour s'y tenir. On était pour ou contre les Allemands. Aujourd'hui (1959) - et depuis 1945 - la situation s'est compliquée. Il faut moins de courage, peut-être, pour choisir, mais les choix sont beaucoup plus difficiles. Ici, Sartre plonge ses personnages, Hoederer, Hugo et Jessica, dans une situation où les jeux ne sont pas faits, celle de la Guerre froide. À cette complexité, a succédé celle, plus inextricable encore, de notre présent, qui ne semble pas même requérir le choix. Hugo, Jessica surtout, personnages en mouvement autour d'un Hoederer immuable, représentent sur la scène une complexité qui est devenue celle des années quatre-vingt-dix, et avec laquelle ils nous invitent à nous colleter.

  • Ce numéro spécial d'Intermédialités/Intermediality se penche sur les rapports qu'entretiennent les médias, le temps, et les différentes formes d'expression artistiques et culturelles. Notre réflexion part d'un point élémentaire : toute forme de communication médiée peut être entendue en termes d'espace et de temps. Qu'il s'agisse d'un contenu culturel donné, de la capacité qu'ont nos appareils d'arrêter le temps ou de le remonter, ou de la variété de développements liés à la culture digitale que nous avons pu concevoir, tout est intimement lié aux notions de temps. Avec les chaînes d'information en continu ou l'obsolescence programmée en tête, nous avons l'idée que le temps est restitué à la fois par et à travers les technologies médiatiques. Les contributions à ce numéro s'intéressent donc à un thème de recherche aussi vieux qu'excitant, mêlant la philosophie et les études médiatiques et cinématographiques à des travaux portant sur l'histoire, la géographie, les études sur les femmes et le genre, ainsi que le vaste domaine des études environnementales et écologiques. En réponse à deux articles proposés, un dossier spécial portant sur le travail du William Basinski, comportant une entrevue avec l'artiste, vient poser la relation entre les médias et la restitution du temps au coeur d'une pratique musicale.

  • C'est l'histoire de Marthe Franceschini, une des épouses et la favorite de Sidi Mohammed ben Abdallah, qui régna sur le Maroc de 1757 à 1790. Sa famille était originaire de Corbara, un petit village de l'arrondissement de Calvi. Arrivée toute jeune dans l'empire chérifien, où ses parents furent esclaves, elle reçut le nom de Davia lorsqu'elle entra au harem du souverain. La sultane corse et ses proches ont fait l'objet de nombreux récits, trop souvent contradictoires, pleins de fantaisie et d'imagination, qui tiennent surtout de la légende. L'auteur montre l'invraisemblance - ou l'inexactitude - d'un grand nombre de faits rapportés dans ces récits, puis il conte la véritable histoire de Davia, de ses père et mère et de ses deux frères qui, tous, vécurent plus ou moins longtemps au Maroc.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • - Je vous donne carte blanche, Petitjean. Tous les moyens sont bons dans cette affaire y compris la provocation, le chantage, l'enlèvement, le meurtre. Il n'y allait pas de main morte le Grand Muphti. Pourtant Petitjean allait largement dépasser ses consignes. Écrit par un professionnel du renseignement, ce livre est à la fois un roman et un document sur le métier d'agent secret. Un métier qui demande parfois de l'héroïsme. Et qui parfois aussi comme le dit Petitjean est - Un métier de pute, un métier de salaud !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • This book explores how Nostra Aetate, the Declaration on the Relation of the Church with Non-Christian Religions of the Second Vatican Council, can influence inter-religious dialogue and understanding in the modern world. Although influential in religious, academic, and scholarly circles, it is relatively unknown outside these areas. The contributors remedy that deficit by highlighting the declaration's difficult historical and social context and the Church's evolving relationship with non-Christians.Contentious topics are examined such as the link between the Jewish people and the land and state of Israel, that questions the Catholic understanding of the relativity of national borders and identity, and the challenges posed to the Church's relationship with Islam by its prioritization of human rights and religious freedom for Christians and minorities in certain Muslim regimes.Given its scope, it is an ideal resource for graduate students and researchers in the fields of political science, international relations, religion, and minority studies.

  • Une poésie de Bruges où le je lance vers le il ses passerelles d'ombres...

  • Cet ouvrage rassemble les contributions d'un colloque organisé par le Groupe d'études pluridisciplinaires d'histoire de la psychologie (GEPHP), à l'initiative de Geneviève Vermès, autour du thème « Psychologie des peuples, psychologie des foules, psychologie collective, psychologie ethnique et leurs dérives ». À la fin du XIXe siècle, sous l'influence du darwinisme social, le problème de l'hérédité s'impose aux médecins, criminologues, psychologues et anthropologues qui s'attachent alors à déceler les processus assurant la transmission des caractères psychiques et à mettre en lumière la relation entre les phénomènes psychologiques identifiés au niveau individuel et les traits qui, à leurs yeux, caractérisent les ensembles collectifs. La psychologie des peuples prolonge ainsi la psychologie individuelle, qui affiche au même moment ses prétentions scientifiques en se définissant comme psychologie expérimentale ou positive. Cette psychologie des peuples est à la croisée d'une histoire de la psychologie et d'une histoire politique puisque son projet s'élabore alors que les masses s'imposent sur la scène de l'histoire et que les élites politiques et intellectuelles s'efforcent de contenir leur énergie dans un cadre nationaliste.

  • This edited volume examines the importance and significance of the Christian population in the Middle East and North Africa from the rise of Islam to present day. Specifically, the authors focus on the contributions of Christians to Arab politics, economy, and law. Using the current plight of Christians in the Muslim world (Iraq, Syria, Lebanon, Palestine, and Egypt), the contributors analyze the origins of the crises and propose recommendations and strategies to foster religious freedom, human rights, and an inclusive political system that ensures equality of citizenship for all communities to participate fully in their societies.

  • Psychologue et graphologue, Émile Caille s'est consacré, depuis plusieurs années, à l'étude du caractère des enfants et, plus particulièrement, à la recherche d'une méthode simple d'utilisation de l'écriture dans le diagnostic du caractère. Ce sont ces recherches qui ont abouti à la rédaction du présent ouvrage, qui s'adresse aux éducateurs, aux parents, aux enseignants, aux psychologues et assistantes sociales, bref à tous ceux qui ont à s'occuper d'enfants. L'ouvrage ouvre d'abord la voie à une étude transversale, en attirant l'attention des éducateurs sur les particularités de l'acquisition de l'écriture. Il présente ensuite la méthode d'une étude transversale, en décrivant une méthode simple, bien que très scientifique, d'analyse psychologique d'un enfant, à un moment donné, à travers son écriture.

  • Corporate Boards: Managers of Risk, Sources of Risk deals with the highly timely topic of the Corporate Board and its relationship to risk, both in terms of its management and its creation.
    Utilizes a multi-disciplinary perspective which draws on the fields of economics, law, business ethics, and corporate social responsibility
    Features a range of topics including the role of corporate boards in overseeing increasingly complex risk management techniques and the ethical dimensions of corporate board behavior in managing risk
    Of interest to students, scholars, and firm stakeholders
    Explores how recent events have also shown that the members of Corporate Boards can be sources of risk

  • - Je vous donne carte blanche, Petitjean. Tous les moyens sont bons dans cette affaire y compris la provocation, le chantage, l'enlèvement, le meurtre. Il n'y allait pas de main morte le Grand Muphti. Pourtant Petitjean allait largement dépasser ses consignes. Écrit par un professionnel du renseignement, ce livre est à la fois un roman et un document sur le métier d'agent secret. Un métier qui demande parfois de l'héroïsme. Et qui parfois aussi comme le dit Petitjean est - Un métier de pute, un métier de salaud !

  • Tous les dix jours, une nouvelle Église évangélique est créée en France. Depuis 1950, le nombre de leurs fidèles, dont 65 % ont moins de 35 ans, est ainsi passé de 50 000 à près de 500 000. Pourquoi un tel succès ? Ces chrétiens militants sont-ils tous des intégristes de la Bible ? Pourront-ils un jour faire élire un président ? Sont-ils le bras spirituel de la CIA ? Pour répondre à ces questions, Linda Caille est partie à la rencontre de ces citoyens qui, depuis le XVIe siècle, se disent évangéliques avant d´être français. Pendant cinq ans, dans les petites communautés comme dans les « megachurch », elle a partagé la vie de ces étranges missionnaires : Nicole, la chef d´entreprise qui prie dans les rues de Cergy-Pontoise pour faire reculer les « forces des ténèbres » ; Shora Kuetu, le pasteur d´origine congolaise qui se bat avec des méthodes « Full metal jacket » contre le « Malin » dans les banlieues ultraviolentes... On rencontre aussi Nadja, l´Algérienne, qui a quitté l´islam et raconte l´enfer qu´elle vit dans sa communauté d´origine. Car l´islam et la foi évangélique sont en France les deux seules religions en croissance depuis 1945. Dans les banlieues, elles sont en concurrence ouverte. Ce livre, où des jeunes évangéliques ont accepté de parler de leur sexualité, où des déçus de l´évangélisme témoignent et où l´on tente de percer à jour la stratégie de conquête des dirigeants évangéliques, nous propose une plongée surprenante dans un monde inconnu.

  • Si le thème « Beauvoir et la psychanalyse » a été traité dans le champ des études beauvoiriennes, l'originalité de ce numéro tient au fait que l'initiative de cette réflexion est venue de psychanalystes. Il ne s'agit nullement d'effacer la dimension concurrentielle qui caractérise la relation entre le discours freudien et les analyses de Beauvoir, mais : « La concurrence entre ces deux discours, celui de Freud et celui de Beauvoir, signifie-t-elle qu'ils sont irréconciliables ?

  • Propose une interprétation rigoureuse de l'écriture en utilisant les concepts psychanalytiques : application de la psychologie classique en graphologie, composantes psychanalytiques de l'écriture, le symptôme graphique.

  • Conçue pour les lycéens, les étudiants préparant le DEUG ou les concours des grandes Écoles, la collection « Philosopher » s'organise autour des notions, des doctrines et des auteurs de cette discipline singulière qu'est la philosophie. « La fonction de penser ne se délègue point » disait Alain. Si philosopher, c'est s'interroger sur le sens des mots et des choses, cette collection est une invitation à l'effort de chacun pour penser par soi-même. À la fois essai et cours rédigé, chaque titre est un auxiliaire précieux pour l'exercice difficile de la dissertation.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty