Kaliane Ung

  • Tous les serpents connaissent le goût des fruits, ainsi se présente le numéro printanier de Moebius. Mais qu'est-ce qu'un serpent et qu'est-ce qu'un fruit ? « Dans un système sans friction, où l'herbe est souple, donnons au serpent ce qui ondule et au fruit ce qui mûrit lentement, perché ; donnons au serpent et au fruit la lenteur ; supposons les deux gorgés de soleil. Sur un même plan : la sinusoïde et la sphère ; le produit de l'oeuf et celui de la fleur. Si ce qui mord fraie avec ce qui invite, que peut-on observer? Quelles connaissances, quelles innocences? » (extrait du liminaire) Avec les vers de Marianne Lorthiois, Roseline Lambert, Sarah-Louise Pelletier-Morin, Anick Arsenault et la prose de Sándor Olivér Murányi, Tanya Vaillancourt, Kaliane Ung, Antoine Villard, Jason Roy, Christine Daffe et Frédéric Parrot. Lisez aussi les réflexions sur l'écriture de Simon Brousseau et la lettre à une écrivaine vivante de Valérie Forgues à Christiane Frenette.

  • « Déposer ma langue sur un crochet, crier enfin : "je suis rentrée à la maison!" » scande le numéro hivernal de la revue Moebius. « Le crochet c'est naturel pour le manteau, ça lui va. Tandis que la langue... Encore faut-il pouvoir séparer son muscle le plus puissant du corps, la couper cette langue bien pendue, muer le secret des portes closes en parure. À quelle nudité, pure ou honteuse, nous oblige le silence ? [...] » (liminaire, extrait) En poésie, lisez Laurence Gagné, Martin Hervé, Marise Belletête, et Anthony Lacroix. En fiction, lisez Kaliane Ung, Louis-Philippe Labelle, Mahité Breton, Francis Paradis, Mathieu Villeneuve et Diane-Ischa Ross. Voyez à travers « les yeux fertiles » de Guylaine Massoutre et Martina Chumova. Aussi, « Penser la création avec Stéphane Martelly » avec Stéphane Martelly, Catherine Mavrikakis écrit une « Lettre à Forest », Lucile de Pesloüan est l'écrivaine en résidence et Julie Delporte l'artiste ayant reçu la mission d'illustrer les numéros de l'an 2019.

empty