Laurent Verron

  • En 1937, la fille du patron de la Compagnie Générale Transatlantique, Juliette, a 22 ans, son diplôme en poche, et s'apprête à tenter de devenir grand reporter. Son père, qui a entretemps fondé sa propre compagnie de cargos, se voit proposer par Gustave Noirhomme, son associé, une offre difficile à refuser : Herr Von Riblach, homme de confiance de Hitler concernant la marine civile, voudrait entrer dans le capital de la Compagnie des Cinq Océans. Juliette, bien consciente des projets d'invasion des nazis, refuse tout net. Malgré les réticences machistes des rédacteurs en chef, Juliette n'abandonne pas son rêve de devenir grand reporter et le journal Horizon France lui donne l'occasion de montrer sa valeur en l'engageant comme stagiaire de Daniel Fraiser, journaliste aguerri mais particulièrement désagréable. Gustave Noirhomme, lui, est prêt à tout pour que Juliette cède ses parts aux nazis... Avec "Mademoiselle J", Yves Sente et Laurent Verron font du XXe siècle une passionnante épopée  !

  • C'est une surprenante et dramatique histoire que celle qui fut contée le soir de ce Noël 1959, dans une demeure de la banlieue de Charleroi. Réunis auprès de leur oncle Paul, trois enfants impatients réclament un récit, lequel sera inspiré d'un épisode vieux de presque trente ans... La Grande Dépression fait rage à cette époque malmenée : tensions sociales, grèves et conflits sont le lot quotidien des entreprises industrielles. Celle de Henri de Sainteloi, grand patron de la Compagnie Générale Transatlantique, ne fait pas exception à la règle. Poussé par ses actionnaires à renégocier les frais de locations des quais, Monsieur de Sainteloi doit se rendre à New York et en profite pour y emmener sa fille unique, Juliette, ravissante enfant atteinte d'une grave insuffisance cardiaque. À des kilomètres de Paris, sur les rives pluvieuses de la Seine, le cirque Marcolini est en deuil : Madly, sa trapéziste vedette, est victime d'un tragique accident qui force Ptirou, son fils, à quitter les saltimbanques pour tenter sa chance en Amérique, là où dit-on tout est possible à qui poursuit ses rêves. Sur le paquebot en partance pour le Nouveau Continent, voici l'histoire d'une improbable rencontre, d'une aventure bouleversante.

  • Amour de cocker (un)Un amour de cocker est le 34e tome des aventures de Boule et Bill ; un classique de la BD d'humour jeunesse imaginé par Roba et désormais entre les mains de Cric, Pierre Veys et... Laurent Verron !

    Les vacances sont à l'honneur dans ce 34e épisode de Boule et Bill ! À l'étranger, à la plage ou dans le jardin, il n'y a pas de meilleur moment pour s'amuser. Entre les concours de châteaux de sable et les parties de paintball, Boule échafaude un projet ambitieux : devenir réalisateur de cinéma. Mais le 7e art, ça ne s'improvise pas ! Avec Caroline en vedette capricieuse et Bill en guise d'assistant, les gaffes commencent, et sans trucages, s'il vous plaît !

    Un amour de cocker, 34e album de Boule et Bill, aura un supplément en fin d'album : un cahier de 6 pages avec un reportage de Bill et des photos sur les coulisses du film qui sortira sur les écrans le 6 février 2013.

  • Boule et bill partent à la découverte de la Montagne : des aventures toujours plus drôles et intrépides ! Là-hauuuuut dans la montagne, y a... Boule et Bill qui sont partis à la découverte de la faune et de la flore locales. Les petits citadins s'aperçoivent bien vite qu'ils ne sont pas les fins explorateurs qu'ils pensaient être ! Bill a un flair irréprochable ; Boule est un explorateur né... alors comment se fait-il que tous les animaux du coin, sangliers, chamois et marmottes, leur passent (en riant) sous le nez ?

  • Pour Boule, ces vacances seront celles de toutes les bêtises ! Une fois l'école finie, direction la campagne, où un programme chargé baignades et de parties de pêche l'attend.

    Vivement la fin de l'école ! Boule ne sait plus quoi inventer pour échapper aux devoirs. Et voilà qu'en plus on lui confisque son « aïe-phone » ! Heureusement, Pouf, Bill et Caroline sont là pour l'aider. Enfin ! Les vacances arrivent. Cette année, ce sera à la campagne. Au programme : pêche, siestes, baignades, rodéos dans le poulailler, mais surtout marshmallows à volonté ! De belles bêtises en perspective...

    Retrouvez Boule et Bill dans le quotidien de l'école mais aussi dans une partie de campagne survoltée !
    />

  • À l'abordage, hardis moussaillons ! Le drapeau noir flotte au fond du jardin où Bill, Boule, Caroline et tous leurs amis voguent au gré du vent, vivant mille aventures hilarantes, débordant de joie et de bonne humeur. Foi de cocker, les combats seront rudes, et les vaillants pirates repartiront les poches pleines d'os, par « Bill sabords » !

  • Jean Roba nous a quittés en 2006 à 73 ans après avoir animé Boule et Bill pendant plus de 40 ans. La série a toujours reposé sur des valeurs positives, mettant en avant les petits bonheurs et les grandes joies de l'enfance, l?amitié tendre et sincère qui lie un petit garçon et son chien, les moments partagés avec ses parents, mais aussi l'amour de la nature. L'écologie a été depuis toujours l'un des piliers de la série, symbolisée par les oiseaux qui volètent dans toutes les cases de la série.

    Depuis 2003, Laurent Verron a repris avec l'appui de Roba l'univers de Boule et Bill dont il partage aussi les valeurs. C'est pourquoi, à sa demande, Boule et Bill sera désormais imprimé sur papier recyclé. Quant aux gags (signés Corbeyran, Veys et Chric), ils ne changent pas, ils sont toujours drôles, tendres, célébrant l'amitié et le rire, la famille et la nature comme aux plus belles heures du journal de Spirou.

  • Deux ans après " Les Quatre saisons ", Boule et Bill sont de retour. " Quel Cirque ! " tient lieu de titre-manifeste à ce nouvel album. Plus que jamais, Bill, le cocker le plus célèbre de labande-dessinée, tient le devant de la scène. Sans jamais se lasser (rares sont les séries qui, après 29 albums, suscitent encore l'envie), le lecteur, jeune ou adulte, homme ou femme, retrouve les subtils ingrédients de la recette euphorisante sans cesse améliorée par Jean Roba depuis 1959.

    Poésie sans esbroufe, tendresse non confite et rire non vulgaire sont au rendez-vous. On dirait du Roba et, pourtant, ce n'est plus tout à fait du Roba. Laurent Verron, le dessinateur d' " Odilon Verjus ", a repris le crayon et la plume du créateur de " Boule et Bill ". L'héritier graphique est reconnaissant à Maître Jean de lui avoir appris les secrets de la bande dessinée classique il y a une quinzaine d'années.

    Mais surtout, il le remercie de sa confiance en réalisant des planches de haut vol. De son côté, Roba est heureux d'avoir réussi son pari : faire de ce passage de témoin à haut risque une belle continuation plus qu'une vulgaire reprise.

  • Un coup d'état éclate sur Terra II. L'héritière du trône, une petite peste, doit fuir en catastrophe. Après le crash de son vaisseau, elle se retrouve bientôt perdue en pleine forêt avec la fille du cuisinier du palais et un jeune paysan un peu gauche. Les fugitifs, pourchassés par les troupes rebelles ne pourront compter que sur eux-mêmes et sur Bakou, orang-outang génétiquement transformé pour être l'une des plus redoutables armes de guerre que l'on puisse imaginer...

  • Un paon et un éléphant, des piranhas et une tortue (pas ninja), un caméléon et un python... Et même un poisson-chat ! Inventaire à la Prévert ? Non, inventaire à la Verron... Dans le nouveau Boule et Bill, les animaux sont à la fête. On en croise à toutes les pages. Il faut dire que Laurent Verron, le successeur de Jean Roba, les adore. Rien d'étonnant si une véritable ménagerie de bêtes à plumes, à poils ou à écailles a fait son nid dans La Bande à Bill, trentième album de la série créée par Roba en 1959. Mais attention : animaux gentils ! Ce sont tous de vrais amis qui n'hésitent pas à donner un petit coup de main à Boule et à ses copains.

    Ainsi, le lecteur apprendra qu'un orang-outang est bien utile quand il s'agit d'impressionner les petits durs du quartier. Et que rien ne vaut un raton laveur pour faire la vaisselle après un bon goûter improvisé. " C'est une idée de Chric, l'un des scénaristes, explique Laurent Verron. Dans l'album précédent, un petit garçon de cirque créé par Jean Roba faisait son retour. Cette fois, le cirque s'installe près de la maison des parents de Boule, ce qui nous permet de faire défiler quantité d'animaux exotiques. Chric sait que j'aime bien les dessiner. " Il n'y a pas que des animaux exotiques, d'ailleurs. Au détour des gags, le lecteur tombera sur un canard, une souris ou même. un tyrasonnaurus-rex ? enfin, ce qu'il en reste...

    C'est une grande première : à la différence des précédents, ce nouvel album n'est pas constitué de gags sans aucun lien entre eux. " À l'exception de Boule et Bill globe-trotters, il n'y avait jamais de fil rouge, raconte Laurent Verron. Cette fois, nous nous sommes autorisé cette petite fantaisie. " Et, tenez-vous bien, ce n'est pas la seule innovation de cet album. Car pour la première fois de sa vie, Boule porte de nouvelles chaussures aux pieds. De superbes baskets rouge et blanc qui apportent une petite touche de couleur et de modernité. Révolution ? Non, juste une évolution. Que le petit lecteur et ses parents ne se fassent pas de bile : Laurent Verron et sa bande de drôlement-chouettes-copains-scénaristes (Chric, Corbeyran, Ferri et Veys) n'ont pas l'intention de chambouler l'univers mis en place par Roba. " Nous avons juste voulu actualiser la série, précise Verron. Je n'ai pas envie de mettre en scène la mode actuelle : par définition, elle finit toujours par se démoder. Et Boule ne parlera jamais comme Titeuf ou le Petit Spirou. " Autre (légère) concession à notre époque : la maman de Boule s'est mise à l'ordinateur. " Cela permet de montrer un monde plus actuel sans bouleverser la série, poursuit le dessinateur. Après tout, Roba l'avait déjà fait dans les années 1970 en dessinant des skate-boards. Et ce n'est pas demain la veille que les ordinateurs seront démodés ! " Laurent Verron et ses scénaristes réussissent à faire évoluer le petit monde de Boule et Bill tout en préservant sa magie et sans jamais sombrer dans la nostalgie.

    Depuis plus de quarante-cinq ans, la série continue ainsi à séduire par-delà les générations, à la manière de Charlie Brown ou du Petit Nicolas ? deux personnages qui exaltent, eux aussi, le charme éternel de l'enfance. Si le petit garçon roux et son chien ont su garder leur place dans le coeur des lecteurs, de la cour de récré aux bibliothèques familiales, c'est grâce à leur portée universelle.

    Grâce, aussi, à cette vision idéale de la vie et de la famille décrite au fil des albums. " En les lisant, les enfants doivent retrouver des éléments de leur existence quotidienne et se dire qu'ils pourraient vivre dans le monde de Boule et Bill ", analyse Verron. Au-delà des modes et des tendances du moment, les enfants restent des enfants, avec les mêmes jeux, les mêmes réactions et les mêmes comportements face à la vie. Alors, il n'y a aucune raison pour que Boule et Bill se mettent à changer. " Le gamin ne grandira pas. Le chien sera toujours l'élément perturbateur. Et je ne toucherai jamais à la salopette de Boule ! " promet Laurent Verron. Lequel est toujours aussi étonné de croiser, lors des séances de dédica

  • Qu'y a-t-il de plus important dans la vie que d'avoir un ami, un vrai copain sur qui on peut toujours compter pour rigoler, faire des bêtises, partager et se confier ? Boule et Bill sont amis pour la vie, depuis 50 ans et plus de 1300 gags. Afin de clôturer cette année anniversaire de la plus belle des façons, Verron et ses amis se sont plongés dans les plus belles recettes de Roba pour nous offrir une merveilleuse tranche de pure amitié.

  • Il y a Boule, le petit garçon espiègle, un peu fâché avec l'école, mais très malin. Il y a Bill, l'adorable cocker râleur, un peu fâché avec les bains, mais pas bête du tout. Boule et Bill, c'est une immense histoire d'amitié, de complicité et d'humour. Tous deux nous entraînent dans un tourbillon de gags, emportant sur leur passage un couple de parents bien souvent dépassé, et la petite Caroline, tortue rigolote et un brin boudeuse, fidèle amie de Bill. Tout ce petit monde occupe un pavillon coquet et tranquille où il fait bon vivre et rire, au grand dam de Mme Stick, la voisine un brin revêche...

  • Sur une planète lointaine, Terra II, deux adolescentes et un jeune fermier se trouvent liés à eux-mêmes après un coup d'Etat. Grâce à l'aide d'un ourang-outan, génétiquement modifié, ils dérobent un vaisseau de guerre sur une base rebelle et prennent la fuite. Le petit groupe va alors devoir survivre dans une contrée hostile et retrouver les parents disparus des enfants. Une extraordinaire aventure menée tambour battant par Cric et Laurent Verron, le nouveau dessinateur de Boule et Bill, qui signent ainsi un vibrant hommage aux grandes séries populaires.

  • Billy's family is a perfectly normal one. Dad, Mom, some cousins, a tortoise... and of course the best dog in the world, Buddy! Oh, true, the cocker spaniel is too smart for everyone's good sometimes, and occasionally triggers disasters or raids the fridge. But that's a small price to pay for a loyal companion who'll always be there to cheer you up and give you a good laugh!

  • Ce 4e tome de Fugitifs sur Terra II est un récit mené tambour battant par Cric et Laurent Verron qui signent avec cette série un vibrant hommage aux grandes épopées populaires.

    Fugitifs sur Terra II raconte la quête de deux adolescentes et d'un jeune fermier livrés à eux-mêmes sur une planète lointaine. Aidés par un orang-outan génétiquement modifié, les enfants vont devoir survivre dans un milieu hostile et retrouver leurs parents disparus.

    4e et dernier tome de Fugitifs sur Terra II, l'une des très belles bandes dessinées d'aventures tout public publiées ces dernières années.

empty