Religion & Esotérisme

  • Ce texte poursuit la démarche d'un premier livre : L'évangile de Jérusalem, rapportant dans le texte de Marc, l'existence d'un socle araméen de 265 versets écrit dans les dix ans après la Passion de Jésus. Quatre-vingt-deux doublets sémitiques/grecs ont ainsi été mis en évidence. Il devenait crucial de continuer la recherche avec Matthieu où l'Église situe la source des évangiles, afin de voir si les doublets étaient de Marc l'évangéliste, ou s'il en était l'héritier, ce qui est effectivement démontré ici. Bien que les textes de l'Église Assyro-Chaldéenne d'Orient, dits : Peshittâ, se révèlent être une traduction du Matthieu grec, les Églises d'Orient ont donc bien été enseignées en araméen par Thomas, en même temps que Paul écrivait en grec aux Églises d'Occident.

empty