Sciences humaines & sociales

  • Lucien Febvre fut un des initiateurs de la nouvelle école d'historiens français. Dans ce volume il étudie le XVIe siècle, l'aurore des temps modernes. Il cherche à le comprendre de l'intérieur car, dit-il, il est difficile d'imaginer "à quel point la psychologie d'un Français du XVIe siècle ne saurait être celle d'un Français du XXe". Il évoque brillamment toute une civilisation, grâce à une méthode qui permet de comprendre cet homme du XVIe siècle qui ''doit être intelligible non par rapport à nous, mais par rapport à ses contemporains", auquel il ne faut pas prêter nos idées et nos connaissances, mais qu'il convient de replacer dans son époque, pour pouvoir saisir ses problèmes et sa façon d'être.

  • Lucien Febvre : le chef-d'oeuvre retrouvé Ce livre scelle la rencontre de deux maîtres, Jules Michelet et Lucien Febvre. Historiens majeurs de leur temps, ils ont chacun marqué de leur empreinte la manière dont on écrit l´histoire et notre regard sur la nation.
    Retrouvé récemment et publié pour la première fois, le texte du cours mythique au Collège de France que Lucien Febvre consacra à Michelet en 1943-1944 s´impose comme un chef-d´oeuvre.
    Febvre y retrace le parcours et l´oeuvre de son prédécesseur, père fondateur de l´histoire de France. Texte magistral et lumineux, il montre ce que nous devons à Michelet, véritable inspirateur de notre roman national. C´est toute l´histoire de France qui défile ici en une fresque brossée par Michelet et ciselée dans une langue aussi vigoureuse que juste par Febvre.
    En prêtant sa voix à la vision de Michelet, en le plaçant aux côtés de tous ceux qui ont fait la France, Lucien Febvre nous montre pourquoi, encore aujourd´hui, nous avons tant besoin de l´histoire.
    « Depuis Michelet, Lucien Febvre a été le plus grand, peut-être le seul grand historien d´expression française. » Fernand Braudel Édition établie par Brigitte Mazon et Yann Potin

  • Le Problème de l'incroyance est un magnifique livre sur Rabelais, un extraordinaire effort pour faire revivre sa « singulière vitalité ». Mais c'est surtout un décisif discours de la méthode historique, dans la mesure où il ne veut pas raconter qu'un Rabelais possible, participant d'un temps difficile où la curiosité des hommes était immense, les enthousiasmant et les inquiétant tout à la fois, mais engageant certains d'entre eux dans la voie d'un humanisme érasmien combattant pour défendre, contre le « sacrilège » de l'anachronisme qui nie l'autre comme différence, la liberté de Rabelais d'avoir eu sa vérité, en son temps et en son âme. En publiant ce livre durant les jours sombres de 1942, Lucien Febvre n'était-il pas animé de la même confiance dans la puissance de l'intelligence que celle qui fit inscrire à Rabelais, sur la grande porte de Thélème, les mots interdisant l'entrée aux « hypocrites, bigots, vieux matagots, marmiteux, boursouflés... » ? Ne voulut-il pas écrire un livre à « plus hault sens », un message d'espérance dans l'avenir de l'histoire ?

  • En 1950, le grand historien Lucien Febvre, aidé par un jeune assistant en Sorbonne, François Crouzet, se lance un défi : écrire, en réponse à une sollicitation de l'Unesco, un manuel « modèle » d'histoire de la civilisation française. Oublié jusqu'à aujourd'hui dans un grenier poussiéreux, ce livre veut prouver qu'il n'y a pas d'identité française providentiellement surgie de la nuit des temps, mais que la France s'est progressivement créée grâce à un constant métissage ethnique et culturel qui est le coeur battant de sa civilisation. Véritable défense et illustration du caractère « international » et «interdépendant » de toute nation, Nous sommes des sang-mêlés dénonce les tentations de refus de l'autre qui ont conduit aux atrocités des conflits mondiaux du XXe siècle. Selon Febvre et Crouzet, l'historien a pour mission, scientifique et éthique, d'éliminer les ferments de haine xénophobe entretenus par l'enseignement d'une histoire trop nationaliste, et d'ouvrir les esprits à l'idée d'une « fraternité » universelle qui serait l'essence même du passé et donc du présent. Livre singulier d'histoire engagée, promotion d'un projet de paix qui serait l'avenir de l'humanité, Nous sommes des sang-mêlés conserve toute sa pertinence aujourd'hui.

empty