Marie-Aude Murail

  • Cécile Barrois, jeune professeur des écoles, effectue sa rentrée à l'école Louis Guilloux.
    À 22 ans, Cécile va réaliser son rêve de petite fille : devenir maîtresse d'école ! La voilà donc qui affronte, le coeur tremblant, sa première rentrée des classes à l'école primaire Louis-Guilloux. Face à elle dix-huit CP : Baptiste jamais assis sur sa chaise, Audrey qui aime déjà sa maîtresse, Marianne l'endormie, Steven au QI "limite", Louis se zentil, Tom le querelleur, Robin le gros bébé, Toussaint et Démor Baoulé, fraîchement arrivés de Côte-d'Ivoire...Cécile doit tout simplement leur apprendre à lire.
    Mais ce n'est pas si simple que ça, quand votre directeur vous impressionne et que l'inspecteur vous terrorise, quand vos collègues vous snobent, quand vous n'avez aucune autorité sur les enfants, quand rôdent des gens inquiétants autour de l'école, et qu'en plus vous tombez amoureuse du serveur de Tchip Burger !Récompensé par le Grand Prix du Roman jeunesse 2006 LIRE-SNCF

  • Giorgio a une étrange maladie : il est allergique aux enfants. Alors quand sa soeur lui envoie ses deux enfants pour un mois, c'est la catastrophe ! Il s'organise aussitôt pour les voir le moins possible. Ce qui n'empêche pas ses neveux de s'amuser comme de petits fous !

  • En ce mois de décembre 1843, il fait très froid à Paris. C'est peut être le dernier Noël de Hugues, 9 ans, qui est très malade. Son souhait le plus cher serait qu'on lui apprenne à lire. Mais sa soeur aînée, Jeanne, ne sait pas lire. Chez les riches voisins où elle est couturière, elle vole un livre et l'offre à son frère...

  • Pour son premier poste d´institutrice, Cécile Barrois s´occupe de la classe de CP de l´école Louis Guilloux. Exceptés les quelques jours d´adaptation et l´angoisse d´être face à une classe, tout semble bien se passer. Le seul hic : la présence « encombrante » - 12 enfants scolarisés - de la famille Baoulé fait grincer quelques dents... Certaines mères de famille menacent même de mettre leurs enfants dans le privé ! Mais Cécile ne tarde pas à découvrir la détresse de la famille Baoulé, dont beaucoup de membres ont été exécutés en Côte d´Ivoire, obligeant les survivants à demander l´asile politique en France. Ils vivent depuis dans une gare désaffectée, et les enfants parcourent chaque jour plusieurs kilomètres à pied pour venir à l´école. Peu de temps après, coup de théâtre : alors que le dossier Baoulé est solide et prioritaire, leurs papiers leur sont refusés. Alors, aux côtés d´Éloi, militant antipub dont elle tombe amoureuse, de son frère Gil, et de Nathalie qui travaille dans une association d´aide aux immigrés, Cécile va découvrir un véritable com-plot : le terrain de l´école, en plein centre-ville, est convoité pour l´installation d´un fast-food, et tout est mis en oeuvre pour renvoyer les Baoulé dans leur pays ! En effet, c´est uniquement grâce à eux que l´école a assez d´effectifs pour ne pas fermer. De batailles juridiques en batailles médiatiques, cette famille obtiendra finalement gain de cause.

  • Des photos, des menus de mariage, des mèches de cheveux,
    des images pieuses et des liasses de lettres _ celées... Voilà
    le trésor que Marie-Aude découvre en vidant la maison de
    ses parents. C'est toute l'histoire de sa famille qui se dessine
    alors. Il y a Raoul tombant fou amoureux de Cécile avant son
    départ pour les tranchées, il y a Gérard le poète qui rencontre
    Marie-Thérèse dans Paris libéré, il y a aussi celle qu'elle fut,
    et ses mots de dix-huit ans à Pierre, qui deviendra son mari...
    Toutes ces nouvelles que l'on se donne et ces secrets qui se
    trament, ces fêtes, ces maisons, les naissances et les deuils.
    Une vie française sur trois générations, tressant trois histoires
    d'amour, de la Grande Guerre aux années 2000.
    Marie-Aude Murail se joue avec humour de ses souvenirs,
    elle retourne sur les lieux de son enfance, voit combien
    ces destins l'ont nourrie, elle, la femme libre devenue écrivain.
    Et_l'accompagnant, nous suivons cette enquête intime, dont
    le souffle romanesque nous emporte.

  • L'histoire de la science-fiction depuis la préhistoire du genre jusqu'aux nouvelles tendances américaines, françaises, polonaises ou russes.

  • Solène est dans la classe de CM1 de Mme Lacriz et elle croule sous les devoirs : plusieurs heures de travail chaque soir ! Entre les recherches interminables sur l'art gothique et la classification des invertébrés à apprendre par coeur, c'est bien simple, elle n'a plus une minute pour jouer. Ses parents, à court d'idées, lui ont bien proposé de changer d'école mais cela voudrait dire quitter Gianni et ça, c'est impossible !
    à partir de 7 ans.

  • Le club d'espionnage de Romarine fait des opérations d'amour en ce moment. Lorsqu'un petit mot « Romarine + Angelo = amour » est découvert, elle aimerait beaucoup qu'Angelo en soit à l'origine ! Elle met au point un sérum de vérité, bien décidée à percer ce mystère... Mais garder précieusement la formule secrète et empêcher toute sa famille de déballer leurs plus grands secrets s'avère plus compliqué que prévu... La vie d'espionne n'est vraiment pas de tout repos !

  • Romarine a un rêve : plus tard, elle sera espionne ! Ça tombe bien, son quotidien fourmille de mystères à éclaircir : comment convaincre sa soeur Boubouillasse d'arrêter de fumer ? Qui est la jeune fille aperçue dans la chambre de Noël, son grand frère ? Pour le savoir, Romarine va devoir ruser !

  • Romarine et sa famille partent en vacances au ski : direction la résidence Clair-Soleil ! Sur place, chacun choisit son programme : sorties raquettes, soirées karaoké, jeux de piste... Pendant que Boubouillasse s'ennuie et que Noël drague
    l'animatrice, Romarine a mieux à faire : rien de tel que des vacances à la neige pour espionner !

  • Lorsque le papa de Géraldine et Marc-Antoine accepte d'acheter et planter des graines de Monsteriosa Deliciosa, il ne se doute pas qu'elles feraient pousser... un monstre ! Le monstre n'est pas bien méchant, mais impossible de vivre avec lui : il pue, mange les ampoules et fait un bruit incroyable ! Et voilà que, lorsqu'ils cherchent à le retourner auprès du vendeur, la boutique a été remplacée. Comment vont-ils réussir à s'en débarrasser ?

  • En classe, Romarine a fondé un club d'espionnage avec ses cinq amoureux. Leur première mission : découvrir le prénom de madame Maillard, la maîtresse ! Romarine met tout en oeuvre pour le savoir avant Angelo, le nouveau, son ennemi juré...

  • Golemen grand format !0500e6, a gagné un superbe ordinateur. Jean-Hugues, son prof de français, l´aide à se connecter. Devenu « Magic Berber » sur le Net, Majid joue en réseau avec son professeur jusqu´au jour où leurs écrans sont envahis par Golem, un jeu inconnu. Le joueur y est invité à se fabriquer sa créature : son golem.
    Mais plus Jean-Hugues et Majid progressent dans le jeu, plus il se passe des choses inquiétantes dans la cité des Quatre-Cents. Des fumées électriques sortent de nulle part, un monstre hante les caves et beaucoup trop de gens s´intéressent à l´ordinateur de Majid...0300À la cité des Quatre-Cents, Majid Badach a gagné un ordinateur high-tech. Très vite, avec son copain Jean-Hugues, il découvre un nouveau jeu, Golem, qui permet de fabriquer virtuellement le guerrier de ses rêves. Trop content, Jean-Hugues en profite pour créer Natacha, une nana super canon. Mais, à mesure que les deux amis avancent dans le jeu, des choses inquiétantes se passent dans le quartier. De la fumée envahit les couloirs de leur immeuble, un monstre électrique hante la cave et bientôt, tous les personnages du jeu débarquent dans la cité ! La frontière entre le virtuel et la réalité n´est plus du tout étanche ! L´ordinateur de Majid semble en être la cause. D´ailleurs de nombreuses personnes veulent le récupérer, comme les dirigeants de la Mondial Company...

  • Des histoires à lire dès 7-8 ans Un ogre qui se demande pourquoi il doit être méchant, un lutin qui réalise les souhaitsde deux enfants un peu trop gâtéset une famille de lapins dont le cadet voudrait savoir si ses parents l'aiment. Trois jolies histoires d'un humour tendre et mordant ! A PROPOS DE L'AUTEUR Marie-Aude Murail a commencé à écrire très tôt : dès l'âge de 12 ans, pour sa petite soeur Elvire devenue elle-aussi auteur ! Publiée depuis 1987, elle a engrangé les succès et les prix, tant pour les plus jeunes lecteurs que pour les ados, en France et à l'étranger. Née au Havre en 1954, elle a été longtemps parisienne, puis bordelaise. Elle vit aujourd'hui à Orléans avec son mari. Ses trois enfants ont grandi, comme ses quelque 90 livres, qui ont traversé les frontières, traduits en 22 langues. Docteur ès Lettres en Sorbonne à 25 ans, elle est devenue chevalier de la Légion d'Honneur 25 ans plus tard pour services rendus à la littérature et à l'éducation. A PROPOS DE L'ILLUSTRATEUR Scénariste et dessinateur, né en 1966 en Belgique, Jean-Luc Cornette suit les cours de l'Institut Saint-Luc de Bruxelles, puis publie ses premières planches en 1989 dans Spirou. En 1995, il réalise son premier album « Maxime Maximun ». À la fin des années 90, Jean-Luc Cornette signe plusieurs livres pour les enfants avec Jean-Marc Rochette. « Coyote mauve » est un best-seller sans cesse réimprimé. Depuis 2001, comme scénariste, il publie de nombreux ouvrages aux éditions Delcourt, Glénat, Humanoïdes Associés, Dupuis, Lombard, Carabas, Drugstore, Quadrants et Futuropolis. La série « Les Passe-Murailles » dessinée par Stéphane Oiry est sélectionnée deux fois dans la catégorie du meilleur scénario au festival international de la BD d'Angoulême. En 2013, avec Jerry Frissen, il reprend le scénario de la célèbre série « Jhen ». Il gagne le concours de nouvelles policières de la police de Liège. EXTRAIT L'ogre Boufpatan dit un jour : - Je ne sais pas pourquoi, mais il me semble qu'on nous trouve méchants. Les ogres Boufpatou et Boufpatro lui répliquèrent : - C'est parce qu'on mange les gens. L'ogre Boufpatan dit alors : - À quoi ma vie ressemblerait-elle si on ne me trouvait pas si méchant ? Boufpatou et Boufpatro lui répliquèrent : - Tu nous ennuies. Bouffe. Deux jours plus tard, on frappa à la porte. Les trois ogres qui chauffaient leurs six pieds devant la cheminée dirent d'une seule voix de tonnerre : - Entrez !

empty