Mathieu Bermann

  • "C'est l'histoire d'un désir.
    Je rencontre Marin sur Instagram, qui n'est pourtant pas un site de rencontres. À l'évidence, on se plaît. Il y a du désir de part et d'autre. Et il y a la réalité : des centaines de kilomètres nous séparent. Et puis ça, aussi : Marin, qui a vingt ans, aimerait être en couple, et je le suis déjà avec un autre garçon. Au fond, c'est un désir qui n'a aucune chance, pour le meilleur ou pour le pire. Mais j'ai écrit Un coup d'un soir.
    En toute logique, ce livre n'aurait jamais dû exister. Et encore moins celui d'après : Dans le lit de Marin, qui en est la suite et, aussi bien, l'envers ou la contradiction.
    C'est le désir poussé à bout. Mais, soudain, cela n'a pas le même sens pour Marin que pour moi. Et, après coup, je ne sais plus ce qui s'est passé. Et si je dois en avoir honte. Ce que je sais, c'est que je n'avais pas du tout envie d'écrire ce deuxième livre, parce que j'avais peur de ce que j'écrirais."

  • Un état d'urgence

    Mathieu Bermann

    Louise, que la politique n'intéresse pas plus que cela, a malgré tout des convictions. Et voilà qu'elle tombe amoureuse d'un garçon, Maxence, qui en a d'autres qu'elle juge inadmissibles : il prétend qu'il votera Front National aux prochaines élections. L'histoire pourrait s'arrêter là, c'est une tentation ; mais aussi bien elle commence à ce moment précis. Jusqu'où peut-on aimer quelqu'un d'autre ?

  • Amours sur mesure

    Mathieu Bermann

    Le narrateur et ses amis aiment à tout-va. Lui vit avec Lisa depuis des années et il est aussi attiré par Valentin, croisé il y a peu dans un train ; ce qui ne l'empêche pas de rencontrer d'autres garçons. Il perçoit les nuances mais embrasse tout d'un même élan : amitié, flirt, affection, plan cul, fraternité élective - les entredeux lui plaisent assez. Mais n'est-ce pas un leurre que de voir l'amour partout ? Lisa, qui fréquente également quelqu'un, l'aime-t elle encore ? Et que dire de Valentin avec lequel il ne couche pas ? Le héros voudrait être certain des sentiments que lui portent les autres, certain aussi qu'il les aime de la bonne manière. Il est facile d'aimer et, tous comptes faits, pas si facile que ça.

empty