Michel Baettig

  • Jean-Claude Nicole, 50 ans, joue un rôle important dans les médias. Non seulement il est l'éditeur de « La Suisse » (le plus fort tirage du matin en Romandie), du « Temps stratégique » ou de « La Semaine sportive », mais encore son nom est associé à de nombreuses réalisations - présentes et futures - dans l'audiovisuel. Le Genevois a été le principal promoteur de « Tel Sat », un projet de télévision par satellite qui devait toucher cent millions de téléspectateurs en Europe. C'est encore lui qui a fait construire au sommet du Mont-Blanc l'émetteur radio autonome le plus haut du monde. L'« empire » de Jean-Claude Nicole s'étend bien au-delà de la presse écrite et audiovisuelle : les relations publiques, la publicité, l'informatique, les transports routiers, le conseil en propriété industrielle et le monde financier... L'éditeur vient, en effet, de racheter le Crédit Immobilier. Celui que certains considèrent comme le Hersant suisse ne voulait pourtant pas devenir éditeur. Licencié en droit et en sciences commerciales, Jean-Claude Nicole avait choisi la profession d'avocat, avec, pour ambition parallèle, la politique. C'est alors que son grand-père, patron de « La Suisse », l'a appelé à son chevet pour lui demander d'assurer sa succession. Le petit-fils n'a pas pu refuser. Voilà comment a débuté la carrière d'un des ténors des médias helvétiques et européens. Mais à côté de l'éditeur, il y a le chrétien engagé qui a prononcé des centaines de sermons au temple. Il y a le sportif qui effectue chaque année des milliers de kilomètres à vélo. Il y a enfin l'homme qui s'interroge sur le sens du travail et de la vie.

  • Jean-Claude Nicole, 50 ans, joue un rôle important dans les médias. Non seulement il est l'éditeur de « La Suisse » (le plus fort tirage du matin en Romandie), du « Temps stratégique » ou de « La Semaine sportive », mais encore son nom est associé à de nombreuses réalisations - présentes et futures - dans l'audiovisuel. Le Genevois a été le principal promoteur de « Tel Sat », un projet de télévision par satellite qui devait toucher cent millions de téléspectateurs en Europe. C'est encore lui qui a fait construire au sommet du Mont-Blanc l'émetteur radio autonome le plus haut du monde. L'« empire » de Jean-Claude Nicole s'étend bien au-delà de la presse écrite et audiovisuelle : les relations publiques, la publicité, l'informatique, les transports routiers, le conseil en propriété industrielle et le monde financier... L'éditeur vient, en effet, de racheter le Crédit Immobilier. Celui que certains considèrent comme le Hersant suisse ne voulait pourtant pas devenir éditeur. Licencié en droit et en sciences commerciales, Jean-Claude Nicole avait choisi la profession d'avocat, avec, pour ambition parallèle, la politique. C'est alors que son grand-père, patron de « La Suisse », l'a appelé à son chevet pour lui demander d'assurer sa succession. Le petit-fils n'a pas pu refuser. Voilà comment a débuté la carrière d'un des ténors des médias helvétiques et européens. Mais à côté de l'éditeur, il y a le chrétien engagé qui a prononcé des centaines de sermons au temple. Il y a le sportif qui effectue chaque année des milliers de kilomètres à vélo. Il y a enfin l'homme qui s'interroge sur le sens du travail et de la vie.

empty