Michel Bertrand

  • La «  découverte  » des Amériques par les Ibériques marque le début d'une confrontation entre deux mondes qui, jusqu'alors, s'ignoraient. Une telle situation, totalement inattendue, ne laisse indemne aucun des acteurs impliqués. De cette «  rencontre  » entre deux univers que tout distingue et vécue d'emblée comme un « choc », émerge progressivement un «  monde nouveau  ».
    La phase de conquête -  déléguée par les monarques de la Péninsule aux conquistadors via des capitulaciones  - jette les bases d'une domination sans partage imposée aux vaincus avant de céder la place à une colonisation encadrée par les représentants aux Indes des deux couronnes. L'affirmation de ce monde colonial va de pair avec la stabilisation de structures -  administratives, sociales, économiques, religieuses et culturelles  - qui façonnent des sociétés originales dont les métissages constituent l'un des principaux traits. 

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Des repères susceptibles d'orienter la lecture de l'oeuvre de Claude Simon et des éléments aptes à nourrir la réflexion sur les formes et les fonctions de l'objet romanesque.

  • Une analyse comparée de la nouvelle de Mme de Lafayette et du film de B. Tavernier : deux oeuvres au programme du bac 2018-2019 de littérature française en Tle L.
     
    La nouvelle et le film La Princesse de Montpensier sont au programme du bac 2018-2019 de littérature française en terminale L, en lien avec le domaine d'étude «  Littérature et langage de l'image ». Ce Profil du bac en propose une analyse approfondie en deux parties.
     
    1. Le résumé et les repères pour aborder les deux oeuvres
    La présentation détaillée de la nouvelle et du film
     
    2. Les problématiques essentielles
    Qui est qui  ? - La place de l'Histoire - L'étude des personnages - La passion amoureuse - La préciosité - La condition des femmes - L'étude comparée la scène de rencontre - L'étude comparée des prologues et des épilogues
     

  • Les ouvrages de la collection PRÉPAS SCIENCES sont le complément indispensable à la réussite en CPGE scientifiques. Ils ont été conçus et rédigés par des professeurs enseignant en CPGE scientifiques dans différents lycées de notre pays. Leur contenu a été discuté et pensé avec soin pour permettre la meilleure adéquation avec les attentes et les besoins des étudiants en classes préparatoires scientifiques.
    Pour intégrer, il faut assimiler le cours, en connaître les points fondamentaux et savoir le mettre en application dans des exercices ou des problèmes souvent ardus. Cette collection est conçue pour répondre à ces difficultés. Dans chaque chapitre, correspondant à peu près à une semaine de cours, le lecteur trouvera :
    - Le résumé de cours
    Il vous permettra d'accéder à une connaissance synthétique des notions.
    - Les méthodes
    Elles vous initieront aux techniques usuelles qu'il faut savoir mettre en place.
    - Le vrai/faux
    Il testera votre compréhension du cours et vous évitera de tomber dans les erreurs classiques.
    - Les exercices, avec des indications
    Souvent tirés d'annales de concours, ils vous entraîneront aux écrits comme aux oraux.
    - Les corrigés
    Toujours rédigés avec soin, ils vous aideront à progresser dans la résolution d'exercices.
    - Les maths avec Python
    Ce nouveau chapitre vous permettra de manipuler Python avec aisance et d'avoir une approche différente du cours.
    Ainsi, avec un seul livre par année et par matière, la collection PRÉPAS SCIENCES vous permettra de surmonter les colles, d'affronter les devoirs, et elle vous guidera, jour après
    jour, dans votre cheminement vers la réussite aux concours.

  • Les ouvrages de la collection PRÉPAS SCIENCES sont le complément indispensable à la réussite en CPGE scientifiques. Ils ont été conçus et rédigés par des professeurs enseignant en CPGE scientifi ques dans différents lycées de notre pays. Leur contenu a été discuté et pensé avec soin pour permettre la meilleure adéquation avec les attentes et les besoins des étudiants en classes préparatoires scientifiques.
    Pour intégrer, il faut assimiler le cours, en connaître les points fondamentaux et savoir le mettre en application dans des exercices ou des problèmes souvent ardus.
    Cette collection est conçue pour répondre à ces diffi cultés. Dans chaque chapitre, correspondant à peu près à une semaine de cours, le lecteur trouvera :
    - Le résumé de cours
    /> Il vous permettra d'accéder à une connaissance synthétique des notions.
    - Les méthodes
    Elles vous initieront aux techniques usuelles qu'il faut savoir mettre en place.
    - Le vrai/faux
    Il testera votre compréhension du cours et vous évitera de tomber dans les erreurs classiques.
    - Les exercices, avec des indications
    Souvent tirés d'annales de concours, ils vous entraîneront aux écrits comme aux oraux.
    - Les corrigés
    Toujours rédigés avec soin, ils vous aideront à progresser dans la résolution d'exercices.
    Ainsi, avec un seul livre par année et par matière, la collection PRÉPAS SCIENCES vous permettra de surmonter les colles, d'affronter les DS, et elle vous guidera, jour après
    jour, dans votre cheminement vers la réussite aux concours.

  • Pour la première fois, un dictionnaire raconte et explore l'intégralité des Amériques - du Sud, centrale et du Nord - en montrant ce qui fait à la fois leur unité et leur grande diversité. Du Labrador à la Patagonie, de Valparaiso à Montréal, du Machu Picchu à Hollywood, des Mayas et des Amérindiens aux Noirs et aux Latinos, de George Washington à Martin Luther King et Barack Obama, de Juan Perón à Fidel Castro... Conçu en deux tomes (de l'époque précolombienne à 1830 et de 1830 à nos jours) par une équipe de 140 chercheurs français et étrangers, cet ouvrage d'une ampleur sans équivalent parcourt l'ensemble de ce continent séparé par la géographie mais uni par une même expérience d'adaptation à un environnement inconnu et souvent hostile, les luttes pour l'indépendance, des institutions semblables et un socle de valeurs communes. Il traite aussi bien des questions archéologiques et politiques que des sujets économiques et culturels. Il aborde ainsi tous les grands thèmes qui permettent de saisir l'évolution de ces civilisations successives rattachées à un même espace : empire aztèque, conquêtes coloniales, Eldorado, esclavage, Jésuites, Mayflower, guerre de Sécession, rêve américain, mouvements révolutionnaires, prohibition, ségrégation, favelas... On voit ici comment le Nouveau Monde a engendré un monde nouveau : Amérique rouge, blanche, noire et jaune ; Amérique riche et Amérique pauvre ; Amérique de tous les possibles et de tous les mélanges où se dessine, d'un bout à l'autre, du Chili au Canada, le visage d'une mondialisation à vocation réellement universelle.

  • Le travail social est « un sport de combat ». Devant les réformes qui modifient l'exercice de leurs métiers, les auteurs se mobilisent collectivement pour défendre leur histoire, leurs pratiques et leurs formations.

    Notre modèle social, nourri d'égalité et de solidarité, n'est pas qu'affaire de droits, d'allocations et de services. Pour les différents métiers du travail social, qui sont, quoi qu'en disent certains, bien adaptés aux exclusions et souffrances actuelles, la qualité de la relation doit rester centrale dans une clinique singulière du quotidien et des circonstances. La parole dédiée en est l'outil de base, elle s'impose et mérite considération. La relation clinique, tout comme la relation éducative, est et doit rester l'exact opposé de la relation client.

    Contre le social bussiness et pour une solidarité organisée et durable, les professionnels du travail social souhaitent légitimement faire bouger les lignes depuis qu'il est question de « réingénieriser » de façon autoritaire leurs professions, sans doctrine globale faisant projet commun, ni véritable engagement public sur le sens et la nécessité de la protection sociale aujourd'hui au XXIe siècle.

  • Du Brexit à l'élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, de l'agression russe contre l'Ukraine à l'appétit de Pékin en mer de Chine, de la crispation autour de la question des migrants aux échecs de la diplomatie au Proche-Orient : l'actualité internationale secoue l'ordre mondial et bouscule les États-nations.

    Du Brexit à l'élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, de l'agression russe contre l'Ukraine à l'appétit de Pékin en mer de Chine, de la crispation autour de la question des migrants aux échecs de la diplomatie au Proche-Orient : l'actualité internationale secoue l'ordre mondial et bouscule les États-nations.

    Ces tensions politiques multiformes sont-elles le signe d'une revanche du national ? Assiste-t-on à une réaffirmation des frontières de la part des États comme rempart de protection ? Ou bien, les dynamiques de la mondialisation signent-elles au contraire l'érosion inéluctable des souverainetés ? Observe-t-on le " retour des frontières ", ou bien au contraire la " fin des territoires " ? Après le temps néo-conservateur, subit-on la " fièvre néo-nationaliste " ?

    Deux grands penseurs contemporains, Bertrand Badie, politiste et Michel Foucher, géographe, confrontent leurs points de vue sur ces questions centrales pour décrypter l'évolution de notre monde et ses dérives possibles.

  • Pour la première fois, un dictionnaire raconte et explore l'intégralité des Amériques - du Sud, centrale et du Nord - en montrant ce qui fait à la fois leur unité et leur grande diversité. Du Labrador à la Patagonie, de Valparaiso à Montréal, du Machu Picchu à Hollywood, des Mayas et des Amérindiens aux Noirs et aux Latinos, de George Washington à Martin Luther King et Barack Obama, de Juan Perón à Fidel Castro... Conçu en deux tomes (de l'époque précolombienne à 1830 et de 1830 à nos jours) par une équipe de 140 chercheurs français et étrangers, cet ouvrage d'une ampleur sans équivalent parcourt l'ensemble de ce continent séparé par la géographie mais uni par une même expérience d'adaptation à un environnement inconnu et souvent hostile, les luttes pour l'indépendance, des institutions semblables et un socle de valeurs communes. Il traite aussi bien des questions archéologiques et politiques que des sujets économiques et culturels. Il aborde ainsi tous les grands thèmes qui permettent de saisir l'évolution de ces civilisations successives rattachées à un même espace : empire aztèque, conquêtes coloniales, Eldorado, esclavage, Jésuites, Mayflower, guerre de Sécession, rêve américain, mouvements révolutionnaires, prohibition, ségrégation, favelas... On voit ici comment le Nouveau Monde a engendré un monde nouveau : Amérique rouge, blanche, noire et jaune ; Amérique riche et Amérique pauvre ; Amérique de tous les possibles et de tous les mélanges où se dessine, d'un bout à l'autre, du Chili au Canada, le visage d'une mondialisation à vocation réellement universelle.

  • « Les gauchers sont des gens qui ne peuvent rien faire de droit, des gens à l'envers dont on se demande s'il s'agit vraiment de gens. » Ce jugement implacable de Quevedo reflète bien ce que durent subir les gauchers au cours des siècles. Pierre-Michel Bertrand étudie les diverses réactions que les adeptes de la « mauvaise main » suscitèrent dans notre civilisation occidentale, de l'Antiquité à nos jours, et montre que les « senestriers » rencontrèrent, selon les époques, hostilité, tolérance ou admiration. Individus maléfiques ou dégénérés, malappris ou délinquants passibles de la plus sévère répression sociale, mais aussi êtres d'exception, les gauchers n'ont jamais laissé indifférent.

  • Nombre de situations dans l'actualité internationale mènent à un renouveau d'intérêt pour la question du traumatisme : Effroi lié à des états de guerre, à des attentats ; transmission de génération en génération d'un indicible. Tout ce qui tend à dénier l'homme humain, tout ce qui vise à détruire dans le sujet l'estime de soi et de la confiance en l'autre. En février 1995, à l'occasion d'un colloque international ; des interlocuteurs venus d'Algérie ou de Bosnie, du Rwanda ou d'Amérique Latine, devaient apporter des témoignages bouleversants ; ils apportaient aussi leur expérience de cliniciens devant faire face, sur le terrain, à des situations extrêmes.

  • Pour tout savoir sur les gauchers : les savants, les criminels, les sportifs, les rois, les peintres, les écrivains, les musiciens, les militaires, les comédiens, les politiques. Vous connaîtrez leur caractère, leur fonctionnement cérébral, leur écriture, leur histoire, leurs maux et même leur sexualité. Vous verrez passer Léonard de Vinci, Freud, Obama, les Beatles, Michel-Ange, Beethoven, Nadal, Hitchcock, Céline, Maradona, Mme de Sévigné, Verlaine, Chaplin, et des dizaines de personnages hauts en couleur. Vous apprendrez comment bien choisir son violon si vous êtes gaucher. Vous comprendrez pourquoi il faut prêter serment de la main droite, mais mettre l'alliance à la main gauche...

  • Ce triptyque nous offre : une autobiographie de Marcel Mazeron, quatre entretiens des trois protagonistes de ce projet, et enfin, le film Buvons, buvons et moquons-nous du reste. Un ensemble qui rend la parole à un vaincu de Mai 68, qui a pris ses slogans à la lettre, plutôt que de faire carrière.

  • La pensée va de soi.
    Les philosophes d'autrefois en ont fait un trait distinctif de notre espèce. Les savants d'aujourd'hui en ont dévoilé les mécanismes. Sur un point au moins l'imagination populaire rejoint les théories les plus sophistiquées : le fascinant modèle de l'intelligence artificielle. Comme tout serait simple si nous étions des machines, si le désir et la déception nous étaient inconnus ! Semblables à ces anthropoïdes qui peuplent les bandes dessinées, nous promènerions notre intelligence surhumaine et notre mémoire illimitée dans le monde des vivants, sans craindre autre chose que la corrosion de nos circuits.
    Comment en sommes-nous arrivés à penser ? Quelle urgence, quelle nécessité, nous a-t-elle, un jour immémorial, arrachés à notre bienheureux sommeil, à la paisible réplétion de nos nuits ? Et si la pensée n'allait pas de soi ? Si elle était née, si l'intellect s'était développé, comme une parade aux chocs innombrables, aux douloureuses ruptures, où se creuse le sillon de notre existence ? Peut-être notre pensée est-elle le fruit de ces rencontres par lesquelles, selon Spinoza, un individu se construit peu à peu, et qui seront jugées " bonnes " ou " mauvaises " selon qu'elles viennent renforcer ou diminuer la puissance à persévérer dans l'être ? Tel est le propos de l'ouvrage : montrer le rôle du trauma dans le travail de l'intellect.
    Trois volets dans cette recherche : la construction philosophique (l'urgence de penser) ; les systèmes sociaux de référence : morale, idéologie, religion (le besoin de croire) ; enfin l'activité de pensée dans la cure psychanalytique (symboliser).

  • Quelle est la spécificité de la douleur psychique par rapport à la souffrance rencontrée le plus souvent dans une psychanalyse ? Cette dernière peut s'exprimer dans une parole, cherche à donner un sens à ce qui advient, s'inscrit dans la logique du principe de plaisir-déplaisir. La douleur psychique, elle, est un au-delà du principe de plaisir, et n'a ni sens ni parole pour se dire. La douleur révèle une blessure du moi, lieu d'une hémorragie qui se vit en termes de moindre puissance à persévérer dans l'être. Divers symptômes révèlent cette difficulté d'être. Cet ouvrage propose des repères théoriques, des études cliniques et des développements thérapeutiques.

  • Homme de l'année, dirigeant politique le plus populaire... 1992 aura été une année faste pour Bernard Kouchner. Il est vrai que les mois écoulés n'ont été avares ni en guerres ni en famines. Sur ces fléaux prospère l'apôtre du « droit d'ingérence », modestement promu « idée politique du siècle » par son auteur ! Faut-il simplement sourire des excès médiatiques du ministre chargé de l'humanitaire d'État ou convient-il de s'inquiéter face à cette foire aux bons sentiments derrière laquelle se profilent des armées en ordre de bataille ? Reporters de télévision, Bertrand Coq et Michel Floquet ont regardé Bernard Kouchner agir sur le terrain, en Yougoslavie. Exaspérés par ses trucages, indignés par ses mensonges, ils ont décidé de témoigner. Et au-delà d'un ministre, c'est la conception politique actuelle de l'action humanitaire qu'ils mettent en cause. Une politique qui masque le cynisme de la raison d'État derrière la mise en scène des bons sentiments.

  • This volume summarizes the new developments that made subcellular proteomics a rapidly expanding area. It examines the different levels of subcellular organization and their specific methodologies. In addition, the book includes coverage of systems biology that deals with the integration of the data derived from these different levels to produce a synthetic description of the cell as a system.

  • Les intellectuels et écrivains actuels n'ont que rarement cette distance intérieure vis-à-vis du territoire réel et des mythes historiques liés à une pure «?québécitude?». Cette distance seule permet de faire advenir un nouveau territoire imaginaire favorisant la création de mythes nouveaux et la mise en rapport du territoire réel avec «?d'autres territoires, à la fois réels et imaginaires?». La situation historique du Québec se prête à la constitution d'un espace social de liberté tout aussi large qu'original. Utopie sans doute, mais utopie motrice. Si l'ordre social est indépassable, sa contestation l'est tout autant.
    Marc Turgeon, Livres et auteurs québécois

    Toute proportion gardée, Le territoire imaginaire de la culture est au Québec des années 1970 ce que, cent ans plus tôt, les Considérations intempestives ont été à l'Allemagne d'Otto von Bismarck : une bombe culturelle pour miner, faire voler en éclats les certitudes bétonnées, fondées en Allemagne sur l'unité politique retrouvée, et au Québec, sur l'avènement du Parti québécois, espoir pour beaucoup d'une souveraineté à portée de main. C'est précisément son «?intempestivité?» radicale qui fait que l'essai, ostracisé dans les milieux nationalistes qui tenaient alors le haut du pavé, est resté toujours actuel, n'a pas perdu sa puissance d'interpellation, justement parce qu'il allait à contre-courant des slogans unanimistes des porte-drapeaux et porte-voix nationalistes de l'époque.
    Heinz Weinmann, Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec

  • This fourteenth volume in the Poincaré Seminar Series is devoted to Niels Bohr, his foundational contributions to understanding atomic structure and quantum theory and their continuing importance today. This book contains the following chapters: - Tomas Bohr, Keeping Things Open; - Olivier Darrigol, Bohr's Trilogy of 1913; -John Heilbron, The Mind that Created the Bohr Atom; - Serge Haroche & Jean-Michel Raimond, Bohr's Legacy in Cavity QED; - Alain Aspect, From Einstein, Bohr, Schrdinger to Bell and Feynman: a New Quantum Revolution?; - Antoine Browaeys, Interacting Cold Rydberg Atoms: A Toy Many-Body System; - Michel Bitbol & Stefano Osnaghi, Bohr´s Complementarity and Kant´s Epistemology. Dating from their origin in lectures to a broad scientific audience these seven chapters are of high educational value.
    This volume is of general interest to physicists, mathematicians and historians.

empty