Belfond (réédition numérique FeniXX)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Accusé d'avoir « révisé » Marx et Freud, de ne plus croire à la force révolutionnaire du prolétariat des pays capitalistes, de justifier les révoltes les plus violentes, celles de tous les « sans-espoir », qui récusent l'ordre existant, Herbert Marcuse est apparu dans la conscience mondiale comme l'une des figures les plus louées et les plus critiquées de ces dernières années. Par-delà les attaques et les louanges, reste une oeuvre philosophique et politique, un style d'interrogation qu'aucun Marxiste - à l'est comme à l'ouest - ne saurait refuser de prendre en considération. L'ouvrage de Jean-Michel Palmier retrace la formation des théories d'Herbert Marcuse, l'élaboration de cette pensée négative, issue de l'École de Francfort qui, en unissant l'hegelianisme, le marxisme et la psychanalyse, a bouleversé l'horizon philosophique à la veille de la montée du fascisme. Il confronte les analyses de Marcuse à la réalité quotidienne, à toutes les révoltes qui naissent et meurent alors qu'au nom de la violence et du rêve elles s'efforcent de changer la vie. « Construire la vie quotidienne, la transformer, c'est réaliser l'histoire ou la fin de l'histoire. Après l'histoire interminable des soumissions, vient celle, à peine ouverte, des gestes de refus... La contestation est sans limites, comme la volonté de vivre dont elle émane ». La pensée dialectique et critique d'Herbert Marcuse constitue sans doute l'une des interrogations fondamentales de notre temps. Loin de se dissoudre dans le rêve et la nostalgie romantique d'un monde à jamais disparu, elle jette les fondements d'une nouvelle étude des contradictions et des brèches qui ne cessent d'apparaître au niveau du quotidien. C'est pourquoi Eros et civilisation, L'homme unidimensionnel, s'inscrivent parmi les oeuvres philosophiques et sociologiques les plus importantes de l'époque contemporaine.

  • Accusé d'avoir « révisé » Marx et Freud, de ne plus croire à la force révolutionnaire du prolétariat des pays capitalistes, de justifier les révoltes les plus violentes, celles de tous les « sans-espoir », qui récusent l'ordre existant, Herbert Marcuse est apparu dans la conscience mondiale comme l'une des figures les plus louées et les plus critiquées de ces dernières années. Par-delà les attaques et les louanges, reste une oeuvre philosophique et politique, un style d'interrogation qu'aucun Marxiste - à l'est comme à l'ouest - ne saurait refuser de prendre en considération. L'ouvrage de Jean-Michel Palmier retrace la formation des théories d'Herbert Marcuse, l'élaboration de cette pensée négative, issue de l'École de Francfort qui, en unissant l'hegelianisme, le marxisme et la psychanalyse, a bouleversé l'horizon philosophique à la veille de la montée du fascisme. Il confronte les analyses de Marcuse à la réalité quotidienne, à toutes les révoltes qui naissent et meurent alors qu'au nom de la violence et du rêve elles s'efforcent de changer la vie. « Construire la vie quotidienne, la transformer, c'est réaliser l'histoire ou la fin de l'histoire. Après l'histoire interminable des soumissions, vient celle, à peine ouverte, des gestes de refus... La contestation est sans limites, comme la volonté de vivre dont elle émane ». La pensée dialectique et critique d'Herbert Marcuse constitue sans doute l'une des interrogations fondamentales de notre temps. Loin de se dissoudre dans le rêve et la nostalgie romantique d'un monde à jamais disparu, elle jette les fondements d'une nouvelle étude des contradictions et des brèches qui ne cessent d'apparaître au niveau du quotidien. C'est pourquoi Eros et civilisation, L'homme unidimensionnel, s'inscrivent parmi les oeuvres philosophiques et sociologiques les plus importantes de l'époque contemporaine.

  • Les serpents à sonnettes décèlent un changement de température de 1/10e de degré. Les papillons captent les ultrasons qu'émettent les chauves-souris. Dès qu'ils détectent un vol de ces prédateurs, ils font « le mort ». Les anguilles parcourent des milliers de kilomètres, sans dévier de leur route, pour aller frayer dans la mer des Sargasses. Les oies de Sibérie franchissent les sommets de l'Himalaya pour gagner le soleil de Malaisie. Les chiens, pour retrouver leur maître, accomplissent d'incroyables exploits. Certains poissons rouges du Japon pressentent les tremblements de terre, avant même les sismographes. Jean-Michel Pedrazzani se livre à une passionnante et rigoureuse enquête sur ce mystérieux sixième sens des animaux. Elle le mène de l'Antiquité à nos jours, de l'Arabie à l'Arctique, du loup médiéval aux animaux-météo, de la sorcellerie aux plus récentes découvertes de la science.

  • Lawrence est journaliste. Avec un de ses plus anciens amis, Andreas, un jeune Grec qui vient d'être libéré des prisons des colonels, il écrit le scénario d'une série de films sur la mythologie grecque. C'est en se penchant sur le mythe d'Ariane que Lawrence prendra conscience de lui-même.

  • Agressions d'enseignants, pneus crevés, vols, incendies..., la violence est entrée dans l'école. Ces lieux où s'expriment les fractures sociales sont aussi ceux qui subissent toutes les agressions. L'auteur, journaliste au Monde, décrit les réponses courageuses et encourageantes d'équipes d'enseignants motivés.

empty