FeniXX réédition numérique (Nouvelles éditions Debresse)

  • L'idée générale de ce récit a une tonalité confiante, parce que l'activité et l'animation donnent un finalisme, et qu'il est préférable de gagner plutôt que de perdre. Les forces de résistance de la structure et de la nature de l'homme sont souples, changeantes, chatoyantes, et il existe autant de ressources dans l'exploration de son Individu et de son Collectif, que dans celle de l'Univers étoilé. Gustave Leplomb, pour étudier l'épilepsie, met au point, avec ses « amis et collègues », professeurs en diverses disciplines, un appareil permettant - à un sujet donné - de visibiliser l'image qu'il se trace de lui-même. Ils nomment cet instrument : l'Agamyrmex. L'Agamyrmex fonctionnera bien, trop bien, avec des vices de fabrication inhérents à ses deux inventeurs principaux. Les duplications, les « doubles », (Doppel) obtenus, voleront de leurs propres ailes, mais ils n'ont pas d'expérience de leur nouvel état, de leur nouvelle constitution ; ils créent leur histoire propre, faute d'en avoir une pour s'y référer. C'est ce qui se fera, sous le couvert d'un contrat synallagmatique, à respecter scrupuleusement. Mais le contrat sera rompu. La contamination des Doppel par les Doppel va prendre une forme galopante. L'invasion de la planète parait imminente quand, brusquement, se manifestent les forces de résistance, celles de la seconde ligne de sécurité pour l'espèce. Les Singuliers, ceux qui étaient immunisés - ou rebelles - à la doppelification, font alliance avec les nouveaux résistants... Finalement, tout rentre dans l'ordre. Pas un terrestre, lorsqu'il puisera dans le folklore, pour raconter un conte, n'aura mémoire de la véracité de cette histoire. Peut-être, une preuve, seule, subsistera. Mais qui la saura ?

  • L'idée générale de ce récit a une tonalité confiante, parce que l'activité et l'animation donnent un finalisme, et qu'il est préférable de gagner plutôt que de perdre. Les forces de résistance de la structure et de la nature de l'homme sont souples, changeantes, chatoyantes, et il existe autant de ressources dans l'exploration de son Individu et de son Collectif, que dans celle de l'Univers étoilé. Gustave Leplomb, pour étudier l'épilepsie, met au point, avec ses « amis et collègues », professeurs en diverses disciplines, un appareil permettant - à un sujet donné - de visibiliser l'image qu'il se trace de lui-même. Ils nomment cet instrument : l'Agamyrmex. L'Agamyrmex fonctionnera bien, trop bien, avec des vices de fabrication inhérents à ses deux inventeurs principaux. Les duplications, les « doubles », (Doppel) obtenus, voleront de leurs propres ailes, mais ils n'ont pas d'expérience de leur nouvel état, de leur nouvelle constitution ; ils créent leur histoire propre, faute d'en avoir une pour s'y référer. C'est ce qui se fera, sous le couvert d'un contrat synallagmatique, à respecter scrupuleusement. Mais le contrat sera rompu. La contamination des Doppel par les Doppel va prendre une forme galopante. L'invasion de la planète parait imminente quand, brusquement, se manifestent les forces de résistance, celles de la seconde ligne de sécurité pour l'espèce. Les Singuliers, ceux qui étaient immunisés - ou rebelles - à la doppelification, font alliance avec les nouveaux résistants... Finalement, tout rentre dans l'ordre. Pas un terrestre, lorsqu'il puisera dans le folklore, pour raconter un conte, n'aura mémoire de la véracité de cette histoire. Peut-être, une preuve, seule, subsistera. Mais qui la saura ?

empty