Presses de Sciences Po

  • Pas une ligne de la Constitution française ne les mentionne et pourtant les « collaborateurs de l'ombre » - de moins en moins discrets - qui entourent nos dirigeants politiques n'ont cessé de prospérer au fil des régimes, au point que notre Ve République hyper-présidentielle est devenue une République de conseillers. Rien ne s'accomplit sans ou contre eux.
    Quel paradoxe qu'aucun ouvrage savant ne leur ait été consacré depuis plus de trente ans ! Loin des polémiques et des caricatures, ce livre répare l'oubli. Il réunit une équipe d'historiens, politistes, juristes, sociologues et anthropologues, dont maints spécialistes étrangers, ainsi que d'anciens membres de cabinets. Des « créatures » du roi, comme les désignait le Grand Siècle, aux dir' cab' et jeunes entourages des présidents Sarkozy et Hollande, en passant par la « cabinetocratie » bruxelloise et les conseillers de la Maison-Blanche, il montre la généralisation du phénomène à tous les échelons du pouvoir dans les démocraties contemporaines.
    Érudit autant que savoureux, cet ouvrage ouvre des pistes de réflexion pour enrichir le débat sur le rôle et l'influence des conseillers du Prince.

  • Jean-Michel Decroly, François Gemenne, Edwin Zaccai Controverses climatiques, sciences et politique Avec Jean-Paul Bozonnet, Jean-Baptiste Comby, Riley E. Dunlap, Paul N. Edwards, Bruna Gaino, Olivier Godard, Clive Hamilton, Claude Henry, Jiao Hu, Bruno Latour, Valérie Masson-Delmotte, Aaron M. McCright, Naomi Oreskes, Laurence Tubiana, Jean-Pascal van Ypersele Livre broché - 22,00 Description | Sommaire | Médias | Fiche technique Depuis une vingtaine d'années, des voix s'élèvent pour contester la réalité du réchauffement de la planète. Pourquoi un tel déni ? Comment expliquer la diffusion massive de doutes sur un fait recueillant pourtant le consensus scientifique ? Quel rôle les médias jouent-ils dans cette diffusion ?

    À quels lobbies et à quels agendas politiques ces « marchands de doute » obéissent-ils ? Cet ouvrage donne la parole à dix-huit spécialistes internationaux de la climatologie et de l'analyse sociologique et politique. Ils examinent pourquoi et comment de telles controverses se forment dans le monde entier, reviennent sur les incertitudes qui font débat ainsi que sur les acteurs, les discours et les stratégies du « climato-scepticisme », en particulier en France, aux États-Unis et en Chine.

    Une réflexion engagée et un livre de référence sur l'étude d'un phénomène qui questionne les rapports entre sciences et politique et qui dépasse le cercle académique pour s'adresser à tout lecteur intrigué.

  • L'idée d'une paix durable fondée sur le droit a représenté le grand espoir d'un 20e sicle traumatisé par deux guerres mondiales. Premire incarnation de cet idéal, la Société des nations (1919-1946) a suscité en sa faveur un mouvement de soutien qui s'est employé relayer l' esprit de Genve auprs de l'opinion française.
    L'opposé d'un pacifisme sentimental ou naf qui leur est souvent associé, ce livre entend montrer que les militants pour la SDN ont défendu une conception nouvelle des relations internationales, visant limiter, sinon abolir, la violence entre les États souverains par le recours des rgles juridiques.
    L'histoire de ce militantisme français reste essentielle pour comprendre un combat politique dont les succs et les échecs alimentent encore les réflexions contemporaines en matire d'organisation de la communauté internationale (multilatéralisme, coopération internationale, sécurité collective, désarmement, justice internationale, universalisme/régionalisme, etc.), de l'ONU l'Union européenne.

empty