Presses de la cité

  • Une histoire de la guerre froide par une sélection d'articles et d'analyses "à chaud" de L'Express, de 1953 à 1991. A peine la paix signée sur les décombres du IIIe Reich, l'alliance contre-nature du totalitarisme soviétique et des démocraties occidentales - alliance de circonstance contre la folie nazie - est brisée et la méfiance, puis l'affrontement, lui succèdent ; pendant près d'un demi-siècle, le moonde subit ainsi une période inédite où, du fait de l'entrée dans l'ère atomique, l'humanité va vivre au bord du gouffre sans qu'à aucun moment les deux blocs ne se livrent à un conflit militaire direct. Drôle de guerre où l'on se bat par tous les moyens et sur tous les fronts (Corée, Vietnam, Angola...), mais jamais face à face. Drôle de victoire, enfin, qui tombe, quasi inespérée pour un Occident qui s'était habitué à la perspective d'un antagonisme durable. Fondé en 1953, donc au moment où la guerre froide est déjà enclenchée, L'Express choisit résolument de s'inscrire dans le camp atlantiste et joue un rôle important dans la presse française. La Guerre froide rassemble les articles représentatifs, souvent "à chaud", de ce moment d'histoire contemporaine, où l'on trouve les signatures prestigieuses de Jean-Jacques Servan-Schreiber, Raymond Aron, Michel Bosquet, Jean-Marie Domenach, Jean Daniel, Jean-Paul Sartre, Michèle Manceaux, Jacques Derogy, Olivier Todd, Jean-François Revel et l'illustrateur Tim pour quelques dessins. Jean-Michel Demetz, grand reporter et ancien rédacteur-en-chef adjoint de L'Express, replace chaque article dans son contexte.

  • Le trésor de Rennes-le-Château et l´abbé Saunière sont devenus de véritables légendes. Que sait-on de Marie Denardaud, fidèle servante et unique confidente de l´abbé ?

    "- Qui êtes-vous ? demanda-t-il d´une voix ténue.
    - Une d´ici...Marie...Marie Denarnaud. Asseyez-vous à l´ombre du muret, le temps que je mette mon bouquet dans le vase, c´est une chance, vous ne l´avez pas cassé.

    Il eut un choc. Il avait vu des photos d´elles dans les dossiers, des photos datant de vingt ou vingt cinq ans. La jeune femme rieuse et sensuelle, vigoureuse et potelée, qu´il avait gravée dans sa mémoire n´existait plus. Elle s´était racornie, le chagrin l´avait prématurément vieillie.
    « Le fardeau est lourd à porter », se dit-il, alors qu´elle adressait une courte prière à son cher amour disparu." 1910, à Rennes-le-Château, au coeur du pays cathare. Le prêtre Bérenger Saunière est sur le point de découvrir le second trésor qui renferme les fruits des pillages des rois wisigoths, dont la fabuleuse Arche d´Alliance de Jérusalem et le chandelier à sept branches. Saunière, qui a dilapidé beaucoup d´argent, est alors un homme ruiné, traqué par les agents du Vatican et les membres de diverses sociétés secrètes. Marie, sa fidèle servante et maîtresse, l´aide dans ses recherches. 1917. A la mort de Bérenger, Marie est la seule à connaître l´endroit où se trouve le trésor. Entourée d´ennemis, de faux amis, d´hommes qui feindront de l´aimer pour accéder à la richesse et au pouvoir, elle devra se défendre, seule, jusqu´à sa mort en 1953.

    Dès 1928, Himmler, dans sa soif de puissance, a envoyé ses meilleurs agents dont l´énigmatique Otto Rahn, passionné par le Graal et l´épopée cathare) pour faire parler cette « paysanne irréductible ». Durant l´Occupation, Marie devra sa survie au secret qu´elle détient.

  • Au XVIIe siècle naquit en Provence le métier de glacier qui connut son apogée au XIXe siècle. Il a aujourd'hui disparu. Justin, le héros de La Bastide blanche, est l´un de ces glaciers.
    « - La glace ! la glace ! se mit-il à aboyer.
    Ses hommes l´imitèrent. Cet appel faisait toujours son effet. Les clients apparaissaient, venant de la riche rue d´Alger ou des quartiers de la ville haute avec leurs domestiques. La première vente était un plaisir que s´attribuait Justin. Ses coéquipiers le regardaient opérer, extirper la barre du lit de paille, la mesurer, la scier puis la casser à la hache d´un coup sec. » A la fin du XIXe siècle, la glace est plus précieuse que l´or... Justin est chercheur de glace. Chaque été, il risque sa vie pour livrer sa glace ; arriver avant ses concurrents, aller toujours plus vite dans les sentiers escarpés de montagne car la glace fond sous le soleil de Provence. Des sommes énormes sont en jeu. Haines attisées par la convoitise, traîtrises, meurtres même jalonnent cette histoire émaillée de coutumes provençales. Justin est né à Signes, où depuis l´aube des temps sévit une confrérie de sorcières, mais qui, pendant cinq siècles, vécut au rythme d´une des plus belles cours d´amour de France. Justin subit la dualité de son village. Partagé entre Magali, la sorcière, et Camille, la fille du terrible maître des glaces Roumisse, il ira au bout de ses passions puis choisira la rédemption.

  • La confrontation de deux familles, l'une pied-noir, l'autre provençale, autour des vignes au lendemain de l'indépendance de l'Algérie.


    " Le mistral chamboulait toutes les habitudes. On sortait moins, on devenait taciturne irritable. Mais il avait la faveur des vignerons. A tout prendre, il valait mieux que le vent d¿est porteur de pluie. Dans les domaines de Bandol, on se félicita même de cette présence intempestive au moment des vendanges. L¿année serait très bonne ; le millésime, excellent. Pas à la ferme des Ferrez. " 1962. Fin de la guerre d¿Algérie. Les pieds-noirs partent en masse pour la France. Une famille de grands propriétaires de vignes, les Ferrez, dirigée de main de maître par le grand-père, débarque à Marseille et achète, grâce à des lingots d¿or cachés dans un cercueil, une ferme entourée de nombreux hectares de vignes à l¿abandon.
    Non loin vit une famille de Provençaux de vieille souche, les Cayssoux, elle aussi menée par un grand-père à poigne qui n¿accepte pas les " étrangers ". Une dure bataille s¿engage. Mais Laure Cayssoux, la petite-fille, rencontre Michel Ferrez, et c¿est le coup de foudre. Cet amour attise la haine des deux patriarches et va entraîner un combat sanglant. Un incendie provoqué sciemment réunira les deux protagonistes animés de la même volonté : sauver la terre à laquelle, bien au-delà de leur querelle, ils sont viscéralement attachés.

  • 1899. La glace de la Sainte-Baume se vend à prix d'or sur les marchés de Marseille et de Toulon, mais en cette fin de siècle, de grands changements se préparent. Justin, Magali, Viguière et les autres héros de La Bastide Blanche ignorent tout des projets de Roumisse, l'odieux « maître des glaces ». Dans son château de la Sainte-Baume, il rêve de se venger des Signois ; de les ruiner, en construisant une gigantesque usine à glace industrielle. Sa volonté de vengeance est d'autant plus forte qu'elle est attisée par sa fille, Camille. Magali est au centre du drame : pour la posséder, Roumisse est prêt à tout. Il en oublie même les enjeux économiques qui conduisent Justin à prendre la tête d'une révolte des artisans de la glace. La guerre des glaciers est déclarée, mais le danger ne viendra pas de la fureur des Signois. Il viendra de la mère de Magali. Amour, haine et passion animent une fois de plus les habitants de la Bastide Blanche.

  • 1899. La glace de la Sainte-Baume se vend à prix d'or sur les marchés de Marseille et de Toulon, mais en cette fin de siècle, de grands changements se préparent. Justin, Magali, Viguière et les autres héros de La Bastide Blanche ignorent tout des projets de Roumisse, l'odieux « maître des glaces ». Dans son château de la Sainte-Baume, il rêve de se venger des Signois ; de les ruiner, en construisant une gigantesque usine à glace industrielle. Sa volonté de vengeance est d'autant plus forte qu'elle est attisée par sa fille, Camille. Magali est au centre du drame : pour la posséder, Roumisse est prêt à tout. Il en oublie même les enjeux économiques qui conduisent Justin à prendre la tête d'une révolte des artisans de la glace. La guerre des glaciers est déclarée, mais le danger ne viendra pas de la fureur des Signois. Il viendra de la mère de Magali. Amour, haine et passion animent une fois de plus les habitants de la Bastide Blanche.

  • " Je suis berger, tu l'as dit toi-même. Je sens la nature. Le mistral est encore engourdi. C'est un jour de colère. Tu vas voir."0500 0300esiècle, à Barjols, guerre de clans de riches artisans, incendies criminels, disparitions mystérieuses sèment la peur. Seules avec un lourd secret, Mireille et sa mère voient leur village s´entredéchirer...
    En 1898, Barjols peut se vanter d´être le plus riche et le plus évolué village de Provence. Cette prospérité, ses habitants la doivent à deux puissantes confréries d´artisans qui ont hissé la ville à son apogée. Mais le clan des tanneurs se livre une guerre sans merci pour la possession des marchés. C´est la stupéfaction à la nouvelle de la mort de Jacques de la Farderie, riche patron tanneur, et de son épouse dans un incendie criminel. Seule Mireille, une fillette, a été témoin d´un allumage de feu qui semble avoir un rapport avec le drame. Sa mère, Sarah, lui intime de garder son secret. Juive, elle craint d´envenimer les esprits, d´être tuée, au mieux... de perdre son travail de gantière. Et si Barjols rayonne au grand jour, le village révèle aussi un monde des ténèbres que ses habitants vont découvrir, horrifiés.

  • « Éléonore Bochet, la grand-mère d'Amélie et de Cyprien Borrel, surnommée la Nore, était une sorcière qu'on disait au service du mal et de l'or. On pouvait tout craindre d'elle, gelée, orage, grêle qui anéantissait les récoltes, rongeurs nuisibles qui pullulaient, vaches dont le lait tarissait, dont le ventre gonflait et qui crevaient. » 1892. Julien Fabrègues, héritier provençal ruiné, rêve de trouver le fabuleux trésor des Burgondes. Mais des hommes prêts à tout, appartenant à une société secrète, avec à leur tête le baron autrichien von Schober, le cherchent aussi. Dès lors, la vie de Julien bascule dans l'horreur. Obligé de quitter sa bastide après le meurtre de sa servante, il se lance dans une quête qui le mènera en Savoie. Là, il découvre les paysans des Millières, dont la Nore, sorcière aux pouvoirs terrifiants, les superstitions d'un terroir âpre et dur, mais il rencontre aussi l'amour avec une fille de la terre, Amélie. Ni les pièges tendus par ses adversaires, ni les jalousies provoquées par leur liaison, ni les forces occultes liées au trésor ne les empêcheront de vivre comme ils l'ont décidé. Jusqu'au jour maudit du 28 juin 1892, sous la Dent du Corbeau, là où s'achève cette histoire tirée de faits réels?

  • En 1880, à Signes, en Provence, un jeune forgeron recherche la trace d'un inestimable trésor, celui des Templiers... Le retour très inspiré de Jean-Michel Thibaux dans les paysages de la Sainte-Baume.0500 0300En 1880, à Signes, en Provence, un jeune forgeron recherche la trace d´un inestimable trésor, celui des Templiers...
    Le jeune André, forgeron, est le bâtard du village. Lors de la fête de la Saint-Eloi, sa mère, pauvre servante, tente de le faire reconnaître devant les habitants par son père, Louis de Manosque, riche noble, qui a toujours refusé d´admettre sa paternité. La ressemblance entre André et Louis, son mari, conduit Géraldine de Manosque à commanditer l´assassinat du forgeron, car elle le soupçonne de revendiquer sa part d´héritage. Mais André bénéficie de protections : d´Amélie l´épicière et de Victorine la sorcière, qui toutes deux se livrent un combat mortel pour gagner son coeur... Protection encore de l´étrange chevalier Othon de Saint-Elme, qui détient le secret du trésor des Templiers et veut faire d´André son unique héritier...

  • En ce milieu du XIXe siècle, Valentine vit à Rougiers ; elle aide ses parents à distiller l'huile de genévrier encore appelé cade. Valentine est très vite au centre des passions et les événements se précipitent alors que la France s'apprête à entrer en guerre contre les Prussiens.

  • En 1918, Adrien Roubaud, couturier de vingt ans, revient du front sain et sauf. Il a pris l'inébranlable décision de ne plus habiller que des gens heureux. Artisan itinérant au talent affirmé, Adrien se fait une belle renommée. Et devient par la même la coqueluche des bourgeoises de Marseille !
    C'est ainsi qu'en 1925 un puissant financier local lui passe commande pour le mariage de sa fille Hélène. La vie d'Adrien bascule lorsqu'il rencontre la belle promise. Il se bat avec le futur gendre, qui appartient à un clan du milieu, et commet la folie d'enlever Hélène le jour de son mariage...
    Commence alors une véritable traque pour les retrouver, qui conduira les amants sur la Sainte-Baume, dans le dangereux quartier du Panier à Marseille et sur le Vieux-Port.

  • Toulon, 1095. " Mains-d'Or ", voleur hors-pair, entraîne à sa suite ses enfants, Marc et Anne, pour couper les bourses le long du trajet de la croisade dite des pauvres, où l'on ne croise que des laissés-pour-compte et bandits. En chemin, les Turcs déciment la croisade et des trente-cinq mille pèlerins, ne restent que trois cents survivants, parmi lesquels " Mains-d'Or " et Anne. Ils ont un projet : s'emparer du trésor de l'église Saint-Pierre d'Antioche. Dans la cité turque, ils retrouvent la riche armée des croisés conduite par Godefroi de Bouillon qui veut faire le siège de Jérusalem en espérant, comme le prédit le pape, hâter le Jugement dernier...
    Commence pour la jeune Anne, devenue femme-soldat et sujet de convoitise de quatre hommes très différents, une aventure humaine hors du commun.
    Inspiré de faits réels, La Croisade des voleurs relate la formidable épopée de la Croisade des pauvres et de la Première croisade.

  •  0300Aventures, croisades, cours d'amour et héroïnes guerrières constituent les thèmes principaux de ce grand roman épique en terre provençale.« Aubeline attendit sans respirer l´irruption de l´armée de Barcelone. Elle s´imagina à son père à sa place. Othon dans sa tenue de templier, insensible à la peur, fier de servir le Christ et de mourir pour la gloire de Dieu. Elle n´avait pas encore sa trempe, sa foi. Elle craignait la blessure qui la défigurerait, le coup qui l´amputerait, la lance qui la transpercerait. Je suis la fille du templier ! s´asséna-t-elle mentalement. »Mai 1146. Chevaliers et templiers sont en terre de Judée aux côtés de Louis VII et Aliénor d´Aquitaine pour la deuxième croisade tandis que sur la Sainte-Baume, Aubeline, fille du templier Othon d´Aups et sa servante Bérarde, à la force colossale, deviennent le bras armé de Bertrane de Signes qui préside la Cour d´Amour (tribunal jugeant tout litige amoureux). Sous sa bannière blanche au Cygne d´or, les femmes de la cour s´opposent à l´ultime bataille entre Catalans et Provençaux. Elles acceptent la trêve et la perte de leurs terres. Mais Hugon des Baux n'admet pas cette ingérence et décide de se venger. Il charge des guerriers de tuer Bertrane, Aubeline ainsi que sa propre mère, Stéphanie des Baux ! Bientôt, Othon d´Aups est de retour, accompagné du chevalier d´Agnis, investi d´une mission sacrée : cacher les extraordinaires trésors découverts sous le Temple de Jérusalem et une partie de l´or amassé depuis la fondation de l´Ordre... Au terme d´un tournoi sanglant, le traître périra. Aubeline, en digne fille de templier, part pour Jérusalem avec Jean d´Agnis.

  • Au XIIe siècle, entre la Provence, l'Italie et la Syrie, une histoire d'amour entre deux êtres hors du commun alliant force et intelligence, enrôlés dans le chaos de la quatrième croisade.



    " - Des templiers, balbutia-t-il.
    Ils étaient une vingtaine montés sur des destriers de bataille, le casque à nasal leur donnait un air redoutable, les pointes de leurs lances accrochaient les rayons du soleil, la croix pattée étendait ses branches de sang sur leurs longs manteaux. Ils passèrent tels des anges exterminateurs tout près d'Asselin et d'Aliénor, puis s'éloignèrent en direction de Signes.
    - Si je dois être un jour chevalier, dit Asselin, alors que je sois l'un d'eux." Au XIIe siècle, en Provence. Asselin, brillant frère de la confrérie de Montreux, est missionné pour servir le pape Innocent III qui traque tous les hérétiques de la chrétienté et élève des bûchers à Rome. Asselin connaît bientôt la peur en vivant dans le sombre palais du Latran et en devenant l'intime du souverain pontife.
    A trois mille lieues de là, les croisés allemands ont tenté d'envahir la Syrie, provoquant une crise sans précédent. Les musulmans ont décidé d'attaquer Saint-Jean-d'Acre. Dans cette cité pouilleuse ouverte à tous les vices, vivent Mahaut et sa fille Gisla. Quand elle n'est pas aux lavoirs, Mahaut est archer au service d'un comte. A l'arc, elle est la meilleure, la plus redoutée. Gisla, déguisée en garçon, ramasse les flèches sur les champs de bataille. Elle ignore encore tout de son destin exceptionnel qui la verra entrer dans la chevalerie. Elle rencontrera Asselin, devenu lui-même l'espion du pape au sein de l'ordre des Templiers.
    De cette rencontre naîtra un amour impossible alors que le monde est à feu et à sang.

empty