Sciences Humaines

  • Avec respect, beaucoup de points d'accord mais aussi des divergences, Edgar Morin et Jean-Michel Blanquer dessinent dans ce livre les contours de l'école dont ils rêvent pour demain.

    Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, et le philosophe et sociologue Edgar Morin ont noué un dialogue autour de l'école et son avenir.

    Tous deux partagent un même idéal : celui de " l'école de la vie ".

    Mais qu'est-ce que cela veut dire ? L'école doit-elle préparer les enfants à affronter les épreuves de la vie ? À choisir une profession qui leurs convienne ? Doit-elle former des citoyens ? L'école peut-elle permettre de s'émanciper ou de s'épanouir par le savoir ?

    De ces grands idéaux découlent des questions plus concrètes : quels apprentissages fondamentaux doivent acquérir les élèves ? Quelle est la place respective des humanités (l'enseignement de l'histoire, de la littérature, des langues anciennes), des sciences, des arts ou encore de la pratique, dans le parcours des élèves ?

    Ces interrogations débouchent enfin sur un enjeu plus concret : comment transformer l'école ? Par le haut ou par le bas ? Par les initiatives locales et l'autonomie, ou par la loi et les grandes réformes ? Quelle place les familles, les enseignants, les chefs d'établissements ont-ils dans les transformations de l'école ? Quel est l'apport des neurosciences, ou des pédagogies actives, dans l'élaboration des programmes ? Etc., etc..

    Avec respect, beaucoup de points d'accord mais aussi des divergences, le savant et le politique dessinent dans ce livre les contours de l'école dont ils rêvent pour demain.

  • Mars 2020, à la surprise générale, les établissements scolaires doivent fermer pour faire face à la crise sanitaire. Un événement hors norme qui a nécessité de la créativité, de la coopération et de l'humain malgré la distanciation.
    À travers des témoignages d'enseignants et autres acteurs de l'éducation, de parents, d'élèves et des analyses de chercheurs, ce livre ouvre une réflexion collective féconde pour que « l'école d'après » ne soit pas un vain slogan. Il fait émerger de nombreuses propositions pour envisager un après qui ne soit pas un simple retour à un système qui a montré ses limites, ses failles immenses.
    Cet ouvrage participe d'un débat urgent et fondamental qui appelle à la refondation d'une école et d'une société de la justice, de la démocratie, de la solidarité.

  • Quoi de plus émouvant mais aussi de plus stressant pour un jeune professeur débutant que de prendre en charge ses premiers cours au collège !
    Jeune professeur, vous trouverez dans ce livre ce que l'on ne trouve pas toujours en formation initiale et qui est essentiel pour enseigner. Il peut s'agir de notions
    concernant le savoir-être (attitudes recommandées vis-à-vis des élèves ou des parents selon les situations) ou le savoir-faire (quelles méthodes pédagogiques
    utiliser, comment gérer son temps, comment évaluer...).

    Jean-Michel Zakhartchouk a conçu cet ouvrage comme un véritable outil de soutien et de perfectionnement au quotidien. Rédigé dans un style simple et direct, il est facile d'accès, très opérationnel et synthétique. Vous y trouverez de nombreux témoignages et cas concrets, ainsi que des astuces et des modèles d'exercices à utiliser en classe.
    À l'heure où de nombreux enseignants expriment leur désarroi devant l'évolution de la profession, cette quatrième édition enrichie de Réussir ses premiers cours deviendra un compagnon indispensable pour mener à bien votre travail pédagogique.
    Destiné en priorité aux nouveaux enseignants, ce livre s'adresse plus généralement aux jeunes professeurs de collège déjà en poste et constituera également une ressource pour les enseignants chevronnés désireux de mettre à jour leurs connaissances professionnelles.

  • Indissociable de l'acte d'apprentissage, l'erreur fait partie du quotidien des enseignants comme de leurs élèves. Elle est pourtant encore trop souvent mal perçue, voire sanctionnée. Faire travailler les élèves sur
    leurs erreurs, n'est-ce pas justement le meilleur levier pédagogique pour qu'ils les évitent demain et qu'ils apprennent de façon durable ?
    S'appuyant sur des situations pédagogiques concrètes, cet ouvrage donne des clés pour « faire avec » l'erreur, dans un sens résolument positif, et pour l'utiliser comme un matériau collectif dans la construction du savoir. Les très nombreux témoignages d'acteurs sur leurs pratiques de classe montrent que l'erreur s'inscrit au coeur de la dynamique d'enseignement.

  • Pour nombre d'enseignants, l'hétérogénéité du niveau scolaire des élèves représente un problème. Comment prendre en compte les différences de niveau ou de culture ? Pas facile, sans doute. Pourtant, des réponses existent qui transforment la difficulté en une opportunité : celle de donner plus de sens au métier d'enseignant et d'innover. Dans cet ouvrage, constitué de contributions variées d'acteurs du terrain du premier et du second degré, de nombreuses pistes sont explorées, telles : varier et différencier les approches pédagogiques, les rythmes, l'organisation de la classe, accompagner les élèves les plus fragiles tout en gardant des exigences fortes pour tous. Le lecteur trouvera ici du concret et du pragmatique, ainsi que des convictions étayées par des résultats de recherches et surtout par les effets produits sur les exemples analysés. Bref, loin de regretter une uniformité illusoire et, d'ailleurs, dangereuse, ce livre fait le pari réaliste d'une réussite maximale pour tous. Cette nouvelle édition enrichie est d'une grande actualité à l'heure du socle commun et de la refondation de l'école.

  • Liberté, égalité, fraternité sont des valeurs qu'on voudrait universelles. Mais comment traduire dans les actes les intentions et les discours ? Comment les faire vivre dans notre école, depuis le plus jeune âge ?
    Sans pédagogie, les valeurs de la République à l'école resteront des coquilles vides. C'est pourquoi Jean-Michel Zakhartchouk propose des pistes concrètes pour que ces valeurs s'incarnent vraiment dans des pratiques pédagogiques. Avec un objectif : être une réponse aux défis des temps présents, dont celui des endoctrinements, des théories complotistes ou de la méfiance envers les savoirs institués. Pour cela, l'école doit être exemplaire, afin de former les futurs citoyens, dans le cadre d'une démocratie qui se doit d'être présente, sous des formes spécifiques, dans les établissements scolaires.

empty