Tallandier

  • Les Québécois sont-ils les champions du monde du bonheur ? Le mélange d'affection et d'attraction que la Belle province exerce sur nous ne se dément pas. Jean-Michel Demetz décrypte les nombreux visages de nos fascinants cousins d'Outre-Atlantique.
    On croit les connaître parce que nous partageons la même langue et la même origine. C'est une illusion. Les descendants des colons français installés sur les rives du Saint-Laurent dès le début du XVIIe siècle ont constitué un peuple et une culture propres. La dureté du climat, la topographie, les vicissitudes de l'Histoire, l'influence combinée de la démocratie parlementaire britannique et du capitalisme américain ont façonné un pays qui ne ressemble en (presque) rien à la France.
    Pourtant, c'est là que la majorité de nos concitoyens rêvent d'émigrer. Pour son dynamisme, ses valeurs communes et son combat exemplaire pour la défense de sa langue et de sa culture, le Québec incarne le rêve possible d'une Amérique à la française. Cet ouvrage trace un portrait complet et vivant d'une société toujours prête aux renouvellements, mais qui doit faire face à de nouveaux enjeux démographiques, économiques et surtout identitaires. Avec ses 50 000 nouveaux immigrants par an, le pays est bel et bien tiraillé entre nostalgie des solidarités et montée d'un nouvel individualisme.

  • Au cours de ses deux premiers voyages en 1534 et 1535-1536, Jacques Cartier pénètre dans le golfe du Saint-Laurent. Missionné par François Ier pour trouver un passage vers l'Asie et découvrir ses richesses, l'explorateur prend possession du « Canada » au nom du roi de France. Après avoir fondé Québec en 1608, Samuel de Champlain permet l`établissement de la « Nouvelle-France » mais la présence française est très vite concurrencée par les colons britanniques et, au terme de la guerre de Sept Ans, la France cède le Canada à l'Angleterre par le traité de Paris, en 1763. Un siècle plus tard, la création de la Confédération consacre la naissance du Canada moderne en 1867. Alors que ses liens se distendent avec la Grande-Bretagne, cette terre d'Amérique du Nord noue une relation d'interdépendance avec son monumental voisin, les États-Unis. Le Canada doit désormais définir sa place dans un monde en voie d'américanisation. Tout en insistant sur l'importance des facteurs géographiques qui conditionnent les mouvements de population et sur les tentatives pour créer une unité nationale, Jean-Michel Lacroix dresse une histoire totale du Canada. Deuxième pays au monde par sa superficie - même si l'espace habité ne représente que 11 % de la superficie totale -, dixième puissance économique, le Canada affiche clairement son ambition : apparaître comme une démocratie libérale et une puissance internationale.

empty