Mireille Ballestrazzi

  • L'itinéraire remarquable de Mireille Ballestrazzi, ou comment une jeune fille brillante et travailleuse, que rien, a priori, ne destinait au métier de policier, est devenue une femme appelée aux responsabilités les plus élevées, dans un domaine considéré comme réservé aux hommes, aux vrais... En 1976, Mireille Ballestrazzi, vingt-deux ans, est le plus jeune commissaire de police de sa promotion. En 1998, le ministre de l'Intérieur la nomme au poste de sous-directeur des Affaires économiques et financières à la Direction centrale de la police judiciaire. C'est la première femme à se voir confier d'aussi hautes fonctions au sein de la police nationale. Cette ascension fulgurante, Mireille Ballestrazzi la doit aux preuves qu'elle a fournies sur le terrain, parfois pistolet au poing. Que ce soit dans la grande couronne parisienne qui, en 1986, n'était déjà pas de tout repos, à la tête de l'Office central de répression du vol d'oeuvres d'art - qui la conduisit au Japon, pour y récupérer des toiles de maîtres - ou encore en Corse, où les candidats au poste de chef du Service régional de police judiciaire n'étaient pas légion. Dans ce livre, qui résume les vingt premières années de sa carrière, Mireille Ballestrazzi prouve que l'on peut être à la fois femme - elle est mariée et mère de deux enfants - et policier de haut niveau.

empty