Les Éditions Perce-Neige

  • Cette poésie est un mélange audacieux de motifs tels que l'anecdote et le tableau de genre, le paysage et l'escamot (pop-up), où l'usage de la forme fixe délimite la façon d'être d'un poète qui signe là son douzième recueil.


    La ville ne chante pas, l'avion au sol risque d'être balayé par les vents, et tristes en novembre, les prusses recueillent les reflets tombés des nuages, et les têtes noires des mésanges ont dérivé, ont déserté la mangeoire ; leur chant n'est plus que pas perdus ; le sentier, bras croisés dans la boue de la rivière - sauvetage d'un dauphin, à midi, au centre-ville - l'eau reprend son souffle, courbée comme un arc.

  • Fasciné par l'histoire, les cartes géographiques et les photographies aériennes du paysage culturel acadien, Serge Patrice Thibodeau se permet un livre audacieux où la prose poétique entretient un dialogue impromptu avec le récit et le document d'archives, l'anecdote et la science, l'archéologie et le merveilleux.

    Dans L'isle Haute : en marge de Grand-Pré, le poète construit un paysage par fragments, vu du ciel, inspiré par une photo de Grand-Pré prise de la Station spatiale internationale.

  • Replongeant dans l'univers de Prague, en République tchèque, le nouveau recueil de Serge Patrice Thibodeau, Seuils, réunit des poèmes qui tournent autour de l'amour et de l'absence.

  • Remarquée pour sa musicalité, son lyrisme ample et expansif, la poésie de Serge Patrice Thibodeau prend dans ce recueil un tout autre tournant. Loin des fresques symphoniques auxquelles le poète nous avait habitués dans ses recueils antérieurs, Que repose se rapproche davantage des suites pour violoncelle seul ou des petits ensembles de musique de chambre propres au langage intimiste et contemplatif. Le vers est ici à peine murmuré, au bord du chuchotement, la strophe courtise l'ellipse. Le ton colérique, mélancolique ou tourmenté, que l'on connaissait au poète depuis des années, laisse la place au désir d'articuler une parole poétique délivrée de la révolte, de la tristesse et de l'indignation. Il en résulte une tension adoucie visant à la joie, sereine plutôt qu'exaltée, émanant du repos du corps, de l'esprit, de l'âme et surtout, du coeur.

empty