Patrick Nordmann

  • Prêcher dans le désert, ça n'avance pas à grand-chose. Mais si dans ce désert se dresse un pénitencier et que dans ce pénitencier se trouvent les Dalton, ça change tout ! Dunkle le prophète irascible, qui sous l'oeil goguenard de Lucky Luke ne cesse de prédire aux autres bagnards l'imminence du châtiment et la nécessité du repentir va trouver, dans les quatre frères, un auditoire très intéressé dès qu'il parle de montrer la voie du salut ou d'en fournir les clés. Ne parlons pas de Rantanplan, littéralement subjugué par le beau parleur. Le problème c'est que les Dalton ne font pas bien la différence entre l'allégorie et la parabole, surtout Averell. Devenu le disciple préféré du prophète (et le seul si on excepte Rantanplan) il va trouver l'audace de se révolter contre Joe en qui il découvre tout à coup l'incarnation de Satan. Et quand les Dalton parviennent à s'évader c'est pour tomber de Charybde en Scylla car la charmante ville de Paradise Gulch où ils échouent est tenue par une communauté qui prône la non-violence, condamne l'alcool et même l'argent. Une ville sans banque et sans saloon ! Les Dalton auront fort à faire pour y remédier et prêcher à leur tour le retour aux bonnes vieilles valeurs de l'Ouest. Heureusement, Lucky Luke est là pour remettre les pendules à l'heure.

    Ce nouvel album est surtout l'occasion d'une cascade de gags hilarants imaginés par un nouveau scénariste, Patrick Nordmann, journaliste et auteur satirique, producteur à la Radio suisse romande. Dunkle, l'oiseau de malheur, figurera désormais en bonne place dans la pittoresque galerie de portraits des affreux de l'Ouest, croque-morts, escrocs et vautours en tout genre.

    Lucky Luke est, avec Astérix et Tintin, le plus célèbre personnage de l'histoire de la BD : cette série, accessible à tous, est devenu un mythe grâce à Morris et Goscinny. Ce personnage a fait l'essentiel de sa formidable carrière dans les pages de SPIROU, PILOTE et LE JOURNAL DE LUCKY LUKE. Une exploitation merchandising et audiovisuelle (dont aux États-Unis) a permis d'introduire Lucky Luke auprès d'une très large couche de la population et auprès de plusieurs générations de lecteurs. A noter qu'après la disparition de Goscinny, plusieurs scénaristes ont travaillé sur la série : Vicq, De Groot, Fauche et Léturgie, Lodewijk, Lo Hartog Van Banda et Vidal. L'essentiel des albums se trouvent chez Dupuis et Dargaud., la nouveauté chez Lucky Productions.

  • La légende de L'Ouest, titre prémonitoire, c'est bien évidemment Morris, l'auteur génial de l'une des plus grandes sagas dessinées de ce siècle. Mais cette légende, c'est aussi Buffalo Bill, le premier qui a su mettre l'Ouest en scène et qui va bien sûr, croiser la route de l'homme qui tire plus vite que son ombre.

    Cet album est le dernier Lucky Luke dessiné par Morris, il est, à ce titre, un événement majeur de la Bande Dessinée au même titre que Tintin et les Picaros ou que le dernier Gaston.

    L'histoire : Le célèbre Buffalo Bill cherche à convaincre Lucky Luke, l'homme qui tire plus vite que son ombre, de rejoindre son célèbre spectacle. Devant le refus de notre héros, Buffalo Bill va faire des Dalton le clou de son spectacle. Il embauche un quatuor de bellâtres pour jouer leur rôle et invente la légende des 4 bandits au grand coeur. Les vrais Dalton voyant à leur grand étonnement qu'ils sont devenus des stars vont donc s'échapper et lancer leur spectacle à leur propre gloire car on est jamais mieux servi que par soi-même. Mais les Dalton vont-ils supporter le harcèlement des fans et des journalistes, vont-ils résister à la pression médiatique ?

  • é Returned to their penitentiary by Lucky Luke for the umpteenth time, the Daltons meet a troubling character: Dunkle, a self-proclaimed prophet fond of fiery speeches. His continual preaching eventually converts the ever hapless Averell. Soon, all five escape together and find refuge in a friendly, welcoming community, where they sow chaos and discord each in their own way - unaware that Lucky Luke is already tracking them ...

  • If the Old West is so well known, it's in no small part because some of its own legends made sure they were recognised in their own time - like Buffalo Bill Cody and his Wild West shows. When Colonel Cody asks Lucky Luke to join his show, though, the lonesome cowboy humbly refuses, before jokingly suggesting recruiting the Daltons instead - after all, their stupidity is quite legendary! A simple jest that will lead to many high jinks...

empty